Michèle Mouton, est née le 23 juin 1951 à Grasse, ses parents sont horticulteurs, mais celle qui se destinait à faire carrière en tant qu'éducatrice spécialisé pour adolescents en difficulté, va très vite prendre gout à la compétition automobile en participant pour la première fois au rallye de Monte-Carlo en tant que copilote du français Jean Taibi en 1973 sur une 304 S.

  La jeune femme avec le soutien de son père débute sa carrière de pilote sur une Berlinette A 110 G3, et de 1974 à 1975 elle est déjà championne de France féminine des rallyes en groupe 3. Repérée par le groupe Elf, elle enchaine de 1977 à 1979, puis en 1981 au Championnat d'Europe des rallyes dont elle remporte l'édition 1977 en Espagne sur une Porshe Carrera RS, terminant vice-championne d'Europe derrière Bernard Darniche. En 1978 après un passage sur une Lancia Stratos, elle est engagée par Fiat en qualité de pilote d'usine et se retrouve au volant d'une 131 Abarth et remporte le Tour de France Automobile se classant 1ere en groupe 4.

LES ANNEES AUDI.

  Pour l'année 1981, la firme allemande Audi l'engage pour seconder Hannu Mikkola sur une quattro Sport (futur groupe B en 1983). La même saison Michèle Mouton entre dans l'histoire en remportant le rallye de San Remo et devient la seule et unique femme à gagner une manche du Championnat du monde des rallyes. La saison suivante (1982) le pilote suédois Stig Blomqvist vient grossir les rangs de la marque aux anneaux. De son côté Michèle Mouton remporte encore 3 manches du championnat du monde , Portugal, Grèce et Brésil. Le reste de la compétition la marque Audi se taille la part du lion, et Michèle manque de peu le titre de pilote, en apprenant la veille du départ du rallye de Côte-d'Ivoire le décès de son père.

  Un autre pilote arrive dans l'équipe en 1984, c'est l'Allemand Walter Röhrl (ex Fiat puis Lancia) et dès la seconde épreuve en Suède Audi remporte le pactole sur les trois premières place : Blomqvist 1er, Mouton 2me, et Eklund 3e. Et le sénario va se répéter encore au Portugal, en Grèce, Nouvelle-Zélande, Argentine ainsi qu'en Côte-d'Ivoire. En 1985 toujours sur une Audi Michèle bat tous les records de la fameuse course américaine de Pikes Peak International Hill Climb (dans le Colorado) et remporte le titre de Rookie de l'année.

FIN DE CARRIERE.

  En 1986, Michèle Mouton remporte le titre de championne d'Allemagne avec Peugeot Talbot Deutchland, puis en mai 1986, après l'annonce de la suppession du groupe B, suite aux drames qui ont déjà coûté la vie à trois pilotes et spectateurs, Michèle Mouton met un terme à sa carrière pour se consacrer à sa vie de famille. Pourtant elle ne tourne pas le dos au sport automobile et depuis 1988, elle organise aux Iles Canaries The Michelin Race of Champions pour cloturer la saison de rallye, avec le concours de son ex-mari Frederik Johnson. Cette épreuve est une course à la mémoire du pilote finlandais Henri Toivonen, mort en course au Tour de Corse en 1986. La passion pour la course automobile ne la quitte pas et elle participe à plusieurs épreuves notamment en 2000 où elle se classe seconde au Marathon Automobile Londres-Sidney sur une Porshe 911, et retrouve son ancienne copilote Fabrizia Pons en mai 2008 lors du Dunlop Classic Ottago Rally en Nouvelle-Zélande. Le duo feminin va encore récidiver en 2010 le temps du Rallye International du Maroc, puis elle reprendra le volant de sa quattro S1 GrB, pour paticiper à la Race of Champions qui sera cette année là disputée à Düsseldorf.

  2010 marque également sa nomination par Jean Todt à la présidence de la Women and Motor Sport Commission organisme qui sert à promouvoir le rôle des femmes dans le sport automobile. Début 2011 la FIA la nomme Directrice du WRC et entame ses fonctions lors du rallye de Suède. Dans ses années,de compétition elle fut parfois surnommée par ses pairs et la presse ouest-allemande << le beau volcan noir >>.                      

73271445

Michèle Mouton.

 

73271174_p

Rallye Monte-Carlo 1973, ses débuts en compétition en qualité de copilote de Jean Taibi sur une Peugeot 304 S.  

 

0023557m

Tour de Corse 1974 Alpine A 110 1800. (forums-vwvortex.com)             

big-4853280900

(forum-auto.com)

 

moynet11

 

 

En 1975, parallèlement aux rallyes Michèle Mouton participe aux 24h du Mans sur une Moynet LM75 ROC-Simca 2.0L 14 avec deux autres femmes Marianne Hoepfner et Christine Dacremont. (photo: forum-auto.com)

1280SU06MOUTONLORRAINE1976

Rallye de Lorraine 1976.

 

73272203_p

Tour de Corse 1977, Fiat 131 Abarth.

 

73273372

1979, elle pose pour la publicité des batteries Steco.

 

Mouton-Un-milieu-encore-tres-macho_article_hover_preview

(mamanbobo.fr)

 

28

Michèle Mouton sur Audi quattro en 1981. (audicollection.net)

 

1981_Fabrizia-Pons-Michele-Mouton

Rallye Sanremo 1982. (autocult.fr)

4e13aaa628caedf4bc734683853a3177

1984 Michele Mouton et Fabrizia Pons.

 

maxresdefault

(youtube.com)

73272308

1985 abandon après un accident au rallye de Côte-d'Ivoire.

montecarlo1986205turbo1km8

Rallye Monte-Carlo 1985 sur une 205 T16.

Michele_Mouton_1986_edited

Michèle Mouton chez Peugoot célébrant sa victoire au Rallye d'Allemagne en 1986.

                                

aa96afbaf17e351f91b8afab5d5ba4f8

 

En 2007 à l'occasion de l'International Historic Motorsport Show, Michèle Mouton pose devant l'Audi quattro Sport avec laquelle elle participa à la course de côte de Pikes Peak en 1985. (pinterest.com)

Michèle_Mouton_1

2007 de retour dans la quattro.

 

general-race-of-champions-2007-roc-organiser-michele-mouton

(motorsport.com)

 

1537291_3_e06d_michele-mouton-en-juin-a-paris

                                (lemonde.fr)