Le 28 septembre 1066, Guillaume le Conquérand, duc de Normandie et prétendant au trône d'Angleterre,embarque à Saint-Valéry-sur-Somme et débarque à Pevensey. Son armée prend ses quartiers dans la ville de Hastings, elle est composée de gentilhommes et des personnes plus humbles, Guillaume ayant promis des fiefs aux vainqueurs. L'armée anglo-saxonne de Harold Godwinson, conte de Wessex et proclamé roi, est parti vers le Nord à York pour arrêter les troupes vikings du roi Harald III de Norvège dans lesquelles se trouvait le propore frère de Harold Godwinson, Tostig, qui revenait d'éxil forcé. Au cours de la bataille de Stamford Bridge les vikings furent battus, et le roi Harald III et Tostig Godwinson furent tués. Le roi Harold II fête sa victoire, mais le 2 octobre, il apprend le débarquement des Normands, les autres frères de Harold, Gyrth et Leofwine, conseillent plutôt de couper le ravitaillement des troupes de Guillaume au lieu de livrer bataille, mais Harold fort de son succès contre les vikings lève le maximum de troupes pour affronter les envahisseurs normands.

   Après avoir rassemblé ses troupes, il quitte Londres le 11 octobre et se dirige vers la côte, un trajet de 500 kilomètres de marche, épuisant pour les combattants qui n'avaient pas encore récupérés de la fatigue de la dernière bataille. Le 13 octobre, Guillaume est averti que les troupes du roi Harold sont proches et met son armée en alerte. Le lendemain, 14 octobre, les Saxons prènent position au sommet de la colline de Sanlache, rebaptisée Senlac par les Normands. Cet endroit correspond certainement à l'emplacement où se trouve aujourd'hui la petite ville touristique de Battle, à huit kilomètres de Hastings. Les deux armées se font facent , les saxons en haut et les Normands au pied de la colline. Le début de la bataille est marquée par un duel d'archers, dans lequel les Normands sont les meilleurs, malgrès le désavantage de tirer depuis une position plus basse que leurs adverssaires. Puis des vagues d'assauts montent les pentes de la colline, mais celà ne donne rien et Guillaume envoie alors une première fois sa redoutable cavalerie. Les saxon résitent, équipés de haches danoise et de boucliers longs, les Normands sont forcés de se replier. Le duc Guillaume voyant ses troupes refluer des pentes de la colline, se précipite sur le champ de bataille, mais son cheval s'effondre tué par des flèches. A ce moment une rumeur se propage dans les rangs: "Le duc est mort!, mais celui enlève son casque pour se faire reconnaître. L'aile gauche est submergée par une contre attaque saxonne et l'armée est forcée de reculer dans une zone de marécages. Plusieurs centaine de saxons s'y précipitent pour les massacrer, mais les troupes sont sauvés par l'arrivée de la cavalerie normande qui brise la ruée saxonne.

   Suite à ce premier assaut, les pertes dans les deux camps sont considérables, le roi Harold à perdu ses deux frères Gyrth et Leofwine après une courte pause les deux armées se remettent en place. Le combat reprend avec un nouvel assaut à droite sur la muraille saxonne, Ensuite les Normands vont faire mîne de reculer pour forcer leurs adverssaires à ne plus rester groupés en rangs, ceux qui se précipitent sur les pentes de la colline sont massacrés par la cavalerie normande déchaînée. Cette manoeuvre va être utilisé avec succès par le centre normand, mais la pluparts des victimes saxonnes, proviennent des troupes recrutées par la milice dans les campagnes, les troupes d'élites ne faiblissent pas. Guillaume va alors procéder à une manoeuvre bien coordonnée. Il va employer ses archers qu'il divise en deux corps les premiers vont tirer des salves de fléches du bas de la colline, pour forcer les Saxons à lever leurs boucliers pour se protèger, alors que le deuxième corps d'archers qui s'est rapproché au plus près de l'ennemi, va pouvoir faire un tir tendu. L'action se répète à plusieurs reprises et au cours de l'une d'elles le roi Harold est touché à l'oeil. le duc Guillaume envoie alors sa cavalerie dont quatre hommes Eustache II de Boulogne, Hugues de Montfort, Hugues de Ponthieu et Gauthier Giffard forcent le passage jusqu'au roi Harold II qui succombe sous leurs coups. Alors que des renforts de paysans saxons arrivent toujours sur le champ de bataille la victoire est acquise pour les Normands.

   L'armée anglo-saxonne fut anéantie et le 25 décembre 1066, Guillaume de Normandie fut sacré roi d'Angleterre dans l'Abbaye de Westminster. Il va alors remplacer en grande partie la noblesse anglo-saxonne par la noblesse normande et réorganise l'Angleterre suivant le modèle féodal centralisé normand. Le duc Guillaume de Normandie, devenu Guillaume Ier d'Angleterre, est mort à l'âge de 60 ans en 1087 à Rouen, son corps fut inhumé sous une dalle de l'Abbaye Saint-Etienne à Caen.

  

                 hastings

Tableau retraçant la defaîte des troupes vikings du roi Harald III de Novège à la bataille de Samford Bridge, face à l'armée du roi anglo-saxon Harold II d'Angleterre. C'est au cours de cette bataille que mourrurent Harald III et Tostig, frère du roi d'Angleterre combattant dans les troupes adverses.

                

             Harold_Godwinson_silver_coin

                        Pièce d'argent à l'effigie du roi Harold II d'Angleterre. 

            Tapisserie-de-Bayeux

            La charge de la cavalerie normande sur les rangs saxons. Tapisserie de Bayeux.

         

           800px-Harold_dead_bayeux_tapestry

                  Détail de la tapisserie de Bayeux, illustrant la mort du roi Harold II. 

                              Guillaume-ier

              Tapisserie de Bayeux, représentant, Guillaume Ier roi d'Anleterre.

  

               450px-Tapisserie_roi_mannequin

     Une statue de Guillaume Ier roi d'Angleterre, au musée de la Tapisserie de Bayeux.

  

                 450px-StEtienne_Tombo_GuillaumeLeC-copie-1

                      La statue du Conquérand à Falaise sa ville natale.

              

                  450px-StEtienne_Tombo_GuillaumeLeC

                       Son tombeau à L'Abbaye Saint-Etienne de Caen.