Saburo Sakai est né le 25 août 1916 à Saga au Japon. Ses parents descendent d'une lignée de samouraïs, qui après avoir participé à l'invasion de la Corée par le Japon furent forcés de gagner leur vie en tant que fermiers. Saburo est membre d'une grande fraterie, il trois frères et trois soeurs.  très jeune quand son père décède, son oncle décide de l'adopter et lui paye ses études à l'Aoyama Gakuin  de Tokyo. Mais le jeune garçon n'est pas très studieux et renvoyé au bout de sa deuxième année, il retourne à Saga sa ville natale.

  A 16 ans il entre comme matelot de quatrième classe dans la marine japonaise. La discipline imposée aux recrues et très stricte et lorsque l'un deux commet une erreur, les supérieurs n'hésitent pas à leur infliger des coups de règles en bois sur les fesses, ces coups font très mal dira Saburo Sakai plus tard. En 1934 il termine sa formation et devient troisième classe affecté au croiseur de bataille Kirishima. L'année suivante il réussi ses examens de l'Ecole Navale d'Artillerie, promu deuxième classe il est affecté comme canonnier de tourelle sur le croiseur Haruna. Par la suite Saburo Sakai prend du galon devenant successivement matelot de premère classe, puis maitre de trioisième classe. En 1937 il décide de devenir pilote de chasse et s'inscrit à l'école de Tsuchiura, sort major de sa promotion et reçoit une montre en argent que lui remet l'empreur Hiro Hito en personne. Il termine en obtenant son brevet de pilote de l'aéronavale, mais ne sera jamais affecté sur un porte-avion.

  En 1938, Saburo est promu maitre de seconde classe et participe à son premier combat aérien au début de la Seconde Guerre sino-japonaise à bord d'un chasseur Mitsubishi A5M, il reviendra blessé. En octobre 1939, il décroche sa première victoire en descendant un bombardier D-3, par la suite il obtiendra un Mitsubishi A6M, le fameux Zéro, et combat au-dessus de la Chine. Lorsque son pays entre en guerre contre les Etats-Unis, Saburo Sakai participe à la campagne dans les Philippines. Deux jours après l'attaque de la base américaine de Pearl Harbor, l'ecadrille de Sakai attaque la base aérienne américaine de Clark sur l'île de Luzon, durant laquelle Saburo Sakai revendique un Curtiss P-40  détruit et deux bombardiers B-17 "Flyng Fortress" endommagés au sol. Le 10 décembre une formation de B-17 venant de la base de Clark interviennent contre des navires nippons et sur le chemin du retour, Saburo Sakai descend un des bombardiers. En 1942 il est transféré sur l'ïle de Tarakan près de Bornéo. A cette époque le haut-commandement japonais, ordonne aux escadrilles de chasse de faire des patrouilles de chasses et abattre tous les avions rencontrés qu'ils soient armés ou non.

  Au cours de l'une de ces patrouilles, Saburo Sakai descend un avion de chasse ennemi au-dessus de l'île de Java, lorsque sur le chemin du retour il repère un bimoteurs DC-3 volant très bas au-dessus de la jungle. Saburo signale cet appareil à son ailier et lui fait de signe de le suivre puis pique , mais l'autre pilote ne le suit pas dans sa manoeuvre. L'as japonais se rapproche du DC-3 mais hésite à faire feu, il sait que cet avion n'est pas armé et transporte sûrement des personnes importantes, cependant ses ordres sont formels abattre tous les avions rencontrés même s'ils ne sont pas armés. Alors que le Zero arrive au niveau de l'appareil américain, Saburo aperçoit par un des hublots le visage d'une femme blonde et un enfant qu'ils lui font des signes, il décide d'ignorer les ordres, puis dépasse le bimoteurs bat des ailes en guise de salut et remonte pour rejoindre sa base. Pendant la campagne de Bornéo, Saburo enchaine les missions et totalise déjà treize victoires en combat aériens, mais doit bientôt rester au sol pour cause de maladie. En avril 1942, il reprend les missions et  transféré en Nouvelle-Guinée où il combat contre les pilotes américains et australiens basés à Port Moresby.

  Plus tard l'ecadrille de Saburo Sakai est transférée à Rabaul, pour participer à la bataille de Guadalcanal. Durant une mission  le 8 août le pilote japonais rencontre le futur as des Marines américains, James "Pug" Southerland il s'engage alors un long duel entre les deux aviateurs. L' empennage de l'Américain mis hors d'usage pendant le duel et ne pouvant plus manoeuvrer efficacement, James Southerland est obligé de sauter en parachute. Plus tard, sa carrière d'as japonais failli s'achever , au cours d'une mission près de Tulagi, Saburo repère un appareil qui vole plus haut que lui en ligne droite, il le prend pour un Crumman F4F Wildcat et remonte pour se placer dans sa queue, mais l'appareil est en réalité un SBD Dauntless avec un mitrailleur arrière. Alors que le Zéro surgit par dessous, une rafale le touche et Sakai recoit une balle de 7,62mm en pleine tête sur le côté droit, l'avant de son cockpit vole en éclats, il décroche et pique vers l'océan, mais malgré une effroyable douleur il parvient à redresser avant de percuter l'eau. La balle qui l'à blessé est rentré par le coté droit au niveau de l'oeil est s'est logé dans cerveau  sans le tuer. Tout son côté gauche est paralysé. Il perd à plusieures reprises conscience et manquant à chaque fois de percuter l'océan. A demi-mort il parvient à faire les 800 km qui le sépare Rabaul où il se pose après un vol de quatre heures et quarante-sept minutes. Evacué sur le Japon le 12 août il fut opéré, les chirurgiens sont parvenus à soigner les dégats occasionnés au cerveau, mais n'ont rien pu faire pour son oeil. il est resté en convalescence pendant cinq mois, puis est retourné au front, après à revolé malgrè la perte de son oeil droit. Nommé adjudant il fut affecté dans un groupe de chasse à Iwo-Jima.

  En 1944, il fut promu sous-lieutenant et épouse sa cousine Hatsuyo, il termine le conflit avec un palmares de plus de 80 victoires.. Après la guerre Saburo Sakai est retourné au Japon où il devenu bouddhiste en jurant de ne plus jamais tuer un être vivant, même un moustique. Un peu plus tard il fonde sa propre imprimerie et employa plusieurs de ses camarades vétérans et des membres de leurs familles. Sakai est devenu veuf en 1954 et se remaria. Il à effectué plusieurs voyages aux Etats-Unis et rencontré plusieurs de ses anciens adversaires, y compris le mitrailleur qui l'avait blessé. Dans un entretien avec des journalistes, quelques mois avant sa mort, il avoua qu'il priait régulièrement pour les âmes des pilotes chinois, américains et australiens qu'il avait tués pendant la guerre. Saburo Sakai à une fille qu'il à envoyé faire ses études aux USA pour apprendre l'Anglais et la démocratie, où elle s'est mariée avec un Américain et eut deux petits enfants. Saburo Sakai est décédé le 22 septembre 2000 d'une crise cardiaque après un diner officiel de l'US Navy où il était l'invité d'honneur à la base américaine Atsugi Naval Station au Japon.

2665330802_1

Saburo Sakai 1916 - 2000. (pat72216-Skyrock.com

                 Sakai

    Saburo Sakai dans le cockpit d'un Mitsubishi A5 M, pendant la guerre sino-japonaise.

               718px Saburo Sakai

                                                 L'as japonais en 1942.

                            129

                                        Saburo Sakai 1916-2000.