La Visa sort en septembre 1978, elle sera dans un premier temps équipée d'un bi-cylindres de 652 cm3, ce moteur accouplé à une boite à vitesses à 4 rapports extrapolée de celle de la GS est le seul moteur qui ait été monté sur la Visa, les autres seront tous d'origine Peugeot. A partir de juillet 1980, apparaissent les Super E (Economie) de 50ch et Super X de 64ch cette dernière se caractérise par un bouclier avant de même couleur que la carrosserie, qui sort en deux teintes vert et bronze.

  En mars 1981, la phase II est proposée, la voiture subi un restylage qui la rend plus attrayante. Tout d'abord avec un élargissement de sa calandre qui ne sera plus accouplée au bouclier avant qui est également restylé dans une version plus sobre, puis de nouveaux motifs de roues apparaissent. cependant la Visa se vend mal, et celà depuis 1979, date de sa première année d'existence, elle doit faire face à la forte conccurence de la Renault 5. Citroën enregistre seulement 90 000 clients, contre les 212 900 de la marque au losange. En juillet 1979 alors que la R5 sort en cinq portes ses ventes grimpent à 300 000, ceux de la Visa passent sous la barre de 65 000 encore moins que ceux de la Peugeot 104 pourtant vieillissante. Le restylage de 1981 booste un peu, les chiffres remontant à 82 707 ce qui lui permet de passer de la neuvième place du marché à la cinquième, cette année-là avec la nouvelle GSA, la Visa devient la voiture la plus vendue. Elle conservera sa place sur le marché tout au long de 1982, puis en 1983 ses ventes commencent à décliner, le groupe étant surtout focalisé sur la sortie de la BX. Mais la Visa n'est pas encore enterrée, des versions plus vitaminées vont bientôt apparaitre sur le marché avec la GT de 80ch, Chrono avec un moteur développant 1 360cm3 pour 93ch et la GTI de 105 puis 115ch. Ces trois nouvelles gammes partagent le moteur des 205 GTI.

  Une version décapotable est lancée en 1983 qui se base sur la Super E, ainsi que deux autres séries spéciales les Sextant et Carte Noire, Citroën espérait améliorer son image avec la version décapotable, mais elle à du mal à séduire et c'est un flop les ventes ne sont pas hautes avec seulement 2 633 exemplaires vendues, cette version s'arrête en 1985. La marque aux chevrons va bientôt équiper la Visa d'un moteur diesel pour combler les attentes des acheteurs séduits par ce type de mécanique. Le moteur est un 1,7litre plus encombrant que son prédécesseur, ce qui rend obligatoire le montage d'un essieu avant rigide (celui de la 205 GTI) et des élargisseurs des passages de roues avants en plastique gris.Comme sur toutes les Visa, la roue de secours est placée sous le capot, mais avec l'ajout du moteur diesel, ces dernières seront remplacées par des roues de type "galettes". La dernière version de la Visa est la version fourgonnette, plus connue sous l'appélation C15, derniere survivante de la gamme Visa dont la production s'achèvera en 2006. En 1988 la production s'arrête suite à la sortie du nouveau modéle de Citroën, l'AX.

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES:

  * Constructeur:  Citroën.

  * Classe:  Polyvalente.

  * Production:  1 254 390 exemplaires.

  * Années de production:  1979-1981 (phase I).

                                          1981-1988 (phase II).

  * Usine d'assemblage:  Rennes.

  * Position du moteur:  Avant longitudinal bi-cylindres.

                                     Tranversal (4 cylindres).

  * Mode de transmission: Traction.

  * Boite de vitesses:  Manuelle (4 ou 5 rapports).

  * Poids:  870kg.

  * Carrosserie: Berline bicorps 5 portes, 5 places.

  * Longueur:  3 690mm.

  * Largeur:  1 530mm.

  * Hauteur:  1 410mm.

  * Empattement:  2 436mm.

 

        1980

                                             Citroën Visa phase I 1980. (Reallyloud).

        CITRON~1

                                                    Visa Spécial phase II. (Visart).

        Visa_14tRS

                                                           14 TRS. (Franklin Rugg).

        Visa_leader_D_rear

                                                                       Leader.

        Visa_police 

 

        S50027591

                                                                  Visa décapotable.

        citroen_visa_gti_00

                                                                             GTi. 115ch.

               gumball3000_1110056710_h47f

La Visa accèdera au mythique Groupe B dans sa version à quatre roues motrices, la "1000 pistes", dont 200 exemplaires verront le jour. Parmi ces 200 voitures, 20 d'entre elles, baptisées "1000 pistes Evolution" recevront une mécanique affûtée d'une cylindrée de 1 434 cm3 développant 145 ch.

   800PX-~1

                                                                    Chrono (Brian Snelson).

        Oltcit

Axel, fabriquée en Roumanie par la firme Oltcit. Mis au point par Citroën, le projet est écarté par Peugeot lors de la reprise de Citroën en 1974, préférant rhabiliter dans l'urgence sa plateforme de la 104. L'Oltcit se vend mal et PSA apporte son aide en distribuant ces voitures sous le nom d'Axel. Citroën se sert de la forme de l'Olcit pour concevoir la Visa.

1280PX~1

La fourgonnette C15, dernière génération de la Visa. De 1989 à 2006 ce modèle à connu différentes versions, et un grand succès auprès de nombreux artisans. (Mr choppers)