Né le 21 mars 1960 à São Paulo au Brésil, Ayrton est initié au pilotage depuis son plus jeune âge.Il débute en karting devenant champion d'Amérique-du-Sud en 1977, puis vice champion du monde de la spécialité en 1978 et 1979. Afin de poursuivre sa carrière il quitte le Brésil pour le Royaume-Uni en 1981 où il ne tarde pas à se forger une solide réputation dans le milieu du sport automobile. La même année il devient champion de Formule Ford 1600 britannique, avant d'être sacré champion de Formule Ford 2000 (britannique et Européenne) en 1982, puis vainqueur du championnat de Grande-Bretagne de Formule 3 en 1983.

  Son style de pilotage rapide assez agressif, ne passe pas inaperçu et le jeune prodige brésilien commence à être surveillé de près par certaines écuries de Formule1. Au milieu de la saison 1983, il est ainsi convié par différentes écuries, Williams, McLaren et Brabham pour des tests, sans toutefois décrocher un contrat, ce sera donc au sein de la modste écurie Toleman que Ayrton Senna effectue ses débuts en Grand Prix. il marque son premier point au cours du Grand Prix d'Afrique-du-Sud, sa deuxieme course de sa carrière. En 1984 il est au départ du GP de Monaco, mais après le 32e tours des trombes d'eau s'abattent sur la Principauté et le directeur de course Jacky Ickx décide de stopper la compétition. Les commissaires agitent le drapeau rouge au virage de La Rascasse et le noir au virage Anthony Noghès, obligeant les pilotes à rejoindre la grille de départ à vitesse raisonnable, comme le stipule le réglement. Alain Prost alors en tête de la course s'y conforme stoppant sa monoplace devant la ligne de départ au niveau des commissaires brandissant le drapeau rouge et le drapeau à damier signifiant que la course est arrivée à son terme  et qu'il n'y aura pas de seconde manche. Senna qui avait effectué une spectaculaire remontée en prenant 25 secondes à Prost en seulement 12 tours, refuse d'obeir aux ordres des commissaires de course et ne stoppe pas devant les drapeaux, franchissant la ligne d'arrivée en premier. Il échappe de peu à la disqualification et sera classé deuxième de la course, avec cette performance, sa dixième place au championnat et ses 13 points gagnés, on lui ouvre les portes de l'écurie Lotus-Renault.

  Avec son nouveau volant et au sein d'une écurie capable de jouer pour la victoire, Senna confirme immédiatement son potentiel en gagnant le Grand Prix du Portugal sur le circuit d'Estoril le 21 avril 1985 sous une pluie battante. Ayrton Senna va profiter des 800 chevaux de son moteur Renault V6 turbocompressé pour réaliser sept pole positions lors de la saison 1985. Toujours chez Lotus il empoche sa deuxième victoires de la saison sur le tracé du circuit de Spa-Francorchamps, le pilote brésilien est très apprécier, car outre ses qualités de pilotage, il possède également une acuité rare dans le dialogue technique avec les ingénieurs. En 1986 après sa victoire en Espagne, Senna s'empare de la tête du championnat et la conservera jusqu'au GP de Detroit qu'il gagne. Grâce à ses deux victoires, il se classe quatrième au championnat du monde avec un total de 55 points à la fin du championnat, devancé par Alain Prost sur McLaren-Porsche ( 72 points) et le duo Nigel Mansell - Nelson Piquet chez Williams-Honda avec 70 et 69 points. En 1987 suite au retrait de Renault Lotus signe avec le motoriste japonais Honda et change de sponsor : la livrée JPS noir et or cède sa place au jaune de Camel. Durant cette saison Ayrton Senna est à la peine à cause entre autre de la nouvelle technique de "suspension active" de sa Lotus 99T, mais parvient néanmoins à remporter le GP de Monaco et celui de Détroit qui reste la dernière victoire des Lotus en Formule 1. Bien qu'il soit monté huit fois sur le podium au cours de l'année il ne termine que troisième du championnat perdant la place de vice-champion à l'issue du dernier Grand Prix où second sous le drapeau à damier, il est disqualifié pour freins non conformes.

  En 1988 sa carrière prend une nouvelle dimension avec son arrivée conjointe à celle de Honda chez McLaren, celà marquera le début de sa rivalité avec Alain Prost son nouvel équipier. Le championnat est largement dominé par McLaren grâce à sa monoplace MP4-4 en remportant quinze des seize couses de la saison pour la dernière sortie des moteurs turbocompressés. Senna signe treize pole positions pendant la saison établissant ainsi un nouveau record, battant les neuf pole positions de Ronnie Peterson en 1973, de Niki Lauda de 1974 à 1975 et de Nelson Piquet en 1984. Seuls les onze meilleurs résultats comptent pour l'attribution du titre afin d'inciter les pilotes à chercher la victoire sans pénaliser outre mesure les casses mécaniques. Senna compte huit victoires et trois secondes places contre sept victoires et quatre secondes places pour Prost, ce qui lui permet de remporter son premier titre mondial malgré un nombre de points inférieur. Le Brésilien décroche le titre à Suzuka au Japon, lors de l'avant-dernière épreuve du championnat. Après avoir manqué de caler sur la grille, il entame une remontée et gagne la course. Alain Prost se venge en 1989 en ravissant le titre mondial au Brésilien, si la saison 1988 fut celle de l'entente cordiale et de respect mutuel entre les deux équipiers, 1989 marque celle de la polémique. Il semblerait que Honda ait à plusieurs reprises favorisé Senna au niveau des réglages et de la préparation de sa monoplace, de plus une manoeuvre litigieuse du Brésilien au cours du GP du Portugal qui avait très nettement serré Prost contre le muret des stands avait quelque peu entaché les rapports entre les deux pilotes. Au terme du Grand prix de Saint Marin, Alain Prost accuse son équipier de ne pas avoir respecté le pacte au départ: ne pas s'attaquer au premier virage pour éviter de créer un accrochage. Ron Dennis patron de McLaren convoque les deux hommes pour régler une bonne fois pour toute leurs différents à l'occasion d'une séance d'essais privés sur le circuit de Pembrey. A l'issue de cette confrontation, Prost va confié à la presse que sermonné par Ron Dennis, Senna avait pleuré lors de cette réunion. Furieux le pilote brésilen justifia son action à Imola en considérant que le pacte de non-agression était prévu pour le premier départ du GP et non au second donné, suite au grave accident de Gerhard Berger au 5e tours. La saison sera sous le signe de la guerre entre les deux pilotes pourtant équipiers mais néanmoins rivaux, où tous les coups sont permis.

  Malgré une rapidité certaine, Senna rencontre une saison difficile et abandonne quatre fois au cours des huit premières courses, tandis que le Français aligne les podiums. Pour le GP de Monza, il bénéficie d'une évolution du moteur, mais celui-ci casse à quelques tours de l'arrivée et c'est Prost qui gagne, Senna déclara alors: << La victoire de Prost est un péché >>. La tension va encore monter d'un cran au cours du Grand Prix du Japon pour l'avant dernière course de la saison. Senna décroche la pole position, mais se fait déborder dès le départ par son équipier. Au quarante septième tours à l'entrée d'une chicane, le Brésilien tente de doubler Prost qui résiste, ce qui provoque l'accrochage des deux monoplaces. Ayrton repart en court-circuitant cette chicane et remporte la course, mais sera disqualifié pour avoir été poussé par les commissaires après l'accrochage et court-circuité la chicane, c'est Alain Prost qui empoche son troisième titre mondial. En 1990 le Français entre chez Ferrari, mais la lutte continue de plus belle entre les deux hommes. A Suzuka Senna patine au départ et Prost profite de la trajectoire remplie de gomme pour prendre la tête de la course, mais au premier virage le Brésilien épronne volontairement la Ferrari de Prost a grande vitesse et empoche ainsi son deuxième titre mondial. Simple revanche pour l'accrochage de l'année précédente pour les uns, ou manoeuvre folle et antisportive pour les autres, l'accrochage de Suzuka acheva de faire de Senna un des pilotes les plus contreversés de son temps.

  Senna débute bien la saison de 1991 puisqu'en quatre GP il décroche quatre pole positions, quatre victoires et vingt-neuf points d'avance sur Prost. Parmi ces quatre victoires il y eut celle d'Interlagos au Brésil où il gagne sous les yeux de ses compatriotes avec pourtant sa boite à vitesses de sa McLaren à l'agonie, il fini la course à la limite de la tétanie, soulevant difficilement son trophé. Le chemin de son troisième titre mondial est géné par la montée en puissance des Williams-Renault, Nigel Mansell possède 18 points de retard mais aligne plusieurs victoires, il en rate une au Canada. Senna gagne en Hongrie et en Belgique ce qui lui assure quasiment le titre, c'est encore à Suzuka qu'il devient mathématiquement champion du monde lorsque Mansell sort de la piste. Senna laisse la victoire à son équipier Gerhard Berger malchanceux depuis son arrivée chez McLaren. Il cloture la saison par sa victoire en Australie. Pour 1992 tout change, Senna lutte à armes inégales face aux Williams-Renaullt, il perd aussi sa motivation avec l'arrêt de la compétition de son principal adversaire Alain Prost, parti de chez Ferrari pour prendre une année sabbatique. C'était en effet sa seule motivation, le duel contre le Français, il n'aimait pas se battre contre Mansell pilote capable de prises de risques encore pires que Senna lui-même ou le jeune prodige allemand Michael Schumacher qu'il n'aimait guère. Les relations entre les deux pilotes étaient très tendues pendant toute la saison 1992 depuis que Schumacher avait accroché Senna à Magny-Cour, puis le Brésilien reprocha publiquement à "Schumi" de l'avoir bloqué en qualifications à Hockenheim, Senna voulut en venir aux mains dans le stand Benetton. Lors des essais du GP de Belgique Ayrton Senna vient au secours du, pilote français Erik Comas victime d'un grave accident, assomé par une des ses roues, il perd connaissance le pied bloqué sur l'accélérateur. Senna s'arrête sur le bord de la piste et traverse les voies alors que les autres voitures déboulent à grande vitesse, il parvient à couper le coupe-circuit de la Ligier pour éviter un incendie et maintien la tête du pilote blessé jusqu'à l'arrivée des secours.

  1993 marque ses retrouvailles avec son éternel adversaire depuis que Prost pilote pour Williams-Renault, au GP du Brésil le français part favori mais Senna s'impose et gagne une seconde fois devant son public. Sur le podium il reçoit son trophée des mains de Juan Manuel Fangio. Au terme de la saison Prost et Senna vont se réconciller et vont participer ensemble à Paris-Bercy à une compétition de karting au profit d'une organisation caritative. Alain Prost prend sa retraite en 1994 et c'est Senna qui le remplace chez Williams-Renault. Au troisième tours de la nouvelle saison le GP de Saint-Marin se déroule sur le tracé du circuit d'Imola, cette course va très vite virer au cauchemar. Déjà lors des essais libres, le pilote brésillien Rubens Barrichello est victime d'une terrible sortie de route, souffrant de plusieurs contusions il sera forfait pour le week-end du GP. Le samedi 30 avril alors que débute les essais qualificatifs, le jeune pilote autrichien Roland Ratzenberger perd le contrôle de sa Simtek-Ford à près de 314km/h après avoir perdu un aileron aérodynamique de sa monoplace et percute le mur de béton dans le virage Gilles Villeneuve sur le circuit d'Imola. Le jeune pilote de 33 ans est tué sur le coup. Senna sera très affecté par ce drame, il demandera à un des ses amis de lui procurer un drapeau autrichien qu'il souhaite déployer au cas où il gagnerait le Grand Prix. Le lendemain un nouvel accident se produit sur la grille de départ deux conccurents se percutent et des débris s'envolent blessant plusieurs spectateurs et un policier, la voiture de sécurité est alors chargée de conduire la meute des autres F1 pendant cinq tour avant de rentrer, aussitôt après la lutte reprend après avoir bouclé un tour à pleine vitesse Ayrton Senna est talonné par Michael Schumacher, le brésilien perd subitement le contrôle de sa monoplace qui part tout droit dans la courbe ultra-rapide de Tamburello et percute le mur de béton bordant la piste. Le choc est très violent (210km/h) à 14h18. Senna reçoit des soins d'urgence sur place avant d'être héliporté à l'hôpital Maggiore de Bologne. La course reprend après une interruption de vingt minutes, avec un nouvel accident dans les stands à 11 tours de la fin, quand la Minardi de Michele Alboretto perd une roue qui blesse plusieurs mécaniciens. Des rumeurs commencent à circuler autour du circuit indiquant qu'Ayrton Senna serait sauf, mais la réalité est toute autre, le pilote brésilien est en état de mort cérébrale constatée à son arrivée à l'hôpital.Deux heures après l'accident son état est très critique: coma profond, front enfoncé et multiples fractures. Par la suite il sera transféré à l'hôpital Bellaria spécialisé en neurochirurgie où il doit subir une opération au cerveau qualifiée de "dernière chance".

  Son décès est officiellement prononcé peu après 18h30. La cause directe de sa mort résulte d'une circonstance malheureuse, sous la violence du choc le triangle supérieur de la suspension de sa monoplace s'est brisé et est allé frappé, tel un sabre, la visière de son casque. selon l'autopsie cette pièce aurait perforé le visage du pilote sous l'arcade sourcillière droite provoquant ainsi des lésions irréversibles au cerveau et une forte hémoragie. Sa voiture est ramenée au stand et bâchée, lors de son examen on retrouva dans le cockpit le drapeau autrichien que Senna voulait se servir en cas de victoire pour rendre hommage à Ratzenberger. Le pilote brésilien devenu rapidement multimillionnaire n'était pas moins préocupé par les graves difficultés économiques et sociales de son pays. Finançant des oeuvres caritatives depuis plusieurs années, Ayrton Senna avait commencé à réfléchir les dernières années de sa vie dans un projet de plus grande envergure pour aider les enfants les plus démunis. Aujourd'hui c'est Viviane sa soeur qui dirige la Fondation Ayrton Senna.

       Ayrton_Senna_9

                          Ayrton Senna dans les stands McLaren. ( Instituto Ayrton Senna).

      Ayrton_Senna_-_3_Years_Old

                          Ayrton Senna à l'âge de trois ans. (Instituto Ayrton Senna.)

      Ayrton_Senna_Beginning_-_Formula_Ford_1981,_Van_Diemen

                       1981 Ayrton au volant de sa Formule-Ford. (Instituto Ayrton Senna).

      800px-Toleman_TG184

                            Toleman TG84 piloté par le brésilien en 1984. (John Chapman).

                    Senna_Brands_1986

                                 Lotus 98T GP de Grande-Bretagne en 1986. (Peterhanna).

                      Lotus-99t

                              Lotus 99T n°12 piloté par Senna en 1987. (Matthias Kleine).

       800px-Senna_Prost_and_Boutsen_Montreal_1988

       Alain Prost, Ayrton Senna et Thierry Boutsen, arrivée du GP de Montreal en 1988. (Angelo Orsi).

                       Ayrton_Senna_Imola_1989_Cropped

                                    GP de Saint-Marin, circuit d'Imola en 1989. (Gabriele).

       800px-Ayrton_Senna_1991_United_States_GP

                                   Senna au Grand Prix des Etats-Unis en 1991. (Stu-Seeger).

            570px-Senna_monaco91

                                         Ayrton Senna au GP de Monaco en 1991. (Jmex60).

        Senna_and_Mansell_at_1992_Monaco_Grand_Prix

                        Nigel Mansell et Ayrton Senna au GP de Monaco en 1992. (pher38).

                                      Ayrton_Senna_Interlagos_-_Cropped

   1993, circuit d'Interlagos au Brésil, Senna gagne une seconde fois devant son public. (Norio Kioke).

                         462px-Bruno_senna_2009

Bruno Senna neveu d'Ayrton il marche sur les traces de son oncle, il devient en 2008 vice-champion de GP2 Series et fait ses premiers pas en F1 au cours d'essais privés de l'écurie Honda. Il débute sa carrière en Formule 1 en 2010 dans la toute nouvelle équipe Hispano Racing F1 Team. (Nuvolari72).