Dans le but de sa réélection au scrutin de 1964, le 35e président américain John F. Kennedy, avait prévu de visiter Dallas au Texas le 22 novembre 1963. Le cortège présidentiel devait traverser la ville, puis conduire le président démocrate au Trade Mart pour un déjeuner. Son épouse Jacqueline Kennedy l'accompagnait pour ce voyage, le président avait réclamé sa présence, sa popularité devant l'aider à rallier cet Etat important. La voiture présidentielle était une Lincoln Continentale décapotable noire de 1961, dans laquelle les Kennedy prirent place à l'arrière. Avec eux se trouvaient le gouverneur du Texas John Connaly Sr et sa femme Nellie ainsi que deux agents du Secret Service (département chargé de la sécurité présidentielle ) Roy Kellerman passager avant et Bill Geer au volant.

  Le choix de la ville de Dallas était jugé relativement << risqué >> car la cité était très peu acquise aux idées de Kennedy. Dallas était une des plus grandes villes du Texas, Etat sudiste très attaché à la ségrégation raciale, jusqu'à ce le président Kennedy y mette fin en 1962. Le Texas s'était battu lors de guerre de Secession dans les rangs de l'armée confédérée pour le maintien de l'esclavage.C'est pourquoi le voyage de J.F.K était très symbolique, il devait montrer après les émeutes qu'il restait le président aussi bien du Nord que du Sud. A plusieurs reprises Kennedy s'était demandé s'il devait faire ce déplacement qu'il savait risqué, mais sa femme réussi à le persuader d'y aller. le Texas, bien qu'hostile aux Kennedy était néanmoins jugé comme un Etat sudiste moins réactionnaire que ceux situés à l'Est du Mississipi, de plus son sénateur n'était autre que le vice-président Lyndon Baines Johnson. Cependant l'acceuil réservé au président fut très chaleureux, c'est une foule enthousiaste qui acclame le cotège présidentiel tout au long de son parcours, avec très peu de manifestations négatives. C'est la raison pour laquelle Kennedy avait demandé à ce que la voiture soit décapotée et roule lentement, faisant même arrêter parfois le convoi pour pouvoir serrer des mains.

  Vers la fin du trajet, le cortège quitte Main Street et tourne à droite sur Houston Street. Après quelques dizaine de mètres, la Lincoln négocie un virage serré à gauche sur Elm Street contournant Dealey Plaza, à cet instant Nellie Connaly se tourne vers le président Kennedy et lui fait remarquer qu'il ne pouvait pas dire que Dallas ne l'aimait pas. Le véhicule qui avait fortement décéléré passe devant le dépôt de livres scolaires << Texas School Book Depository >> (TSBD). A 12h30 un coup de feu claque, le président se tasse sur son siège et porte ses mains vers sa gorge. Selon la version officielle une balle l'avait atteint dans le dos et ressorti par la gorge. Le gouverneur Connaly assis juste devant Kennedy fut également touché, une balle le frappe dans le dos à droite de la clavicule droite, traverse le poumon et lui fracture une côte et le poignet en ressortant, elle termine sa course en pénétrant superficiellement dans sa cuisse gauche. Selon les conclusions officielles du rapport de la commission Warren de 1964 et du House Select Committee on Assassinations en 1979, la même balle avait traversé les deux hommes. Le gouverneur Connaly s'exclama: << Non, non, non! Ils vont nous tuer tous les deux! >> Il s'écroule dans les bras de son épouse, tandis que l'agent Clinton J. Hill du Secet Service installé sur le marchepied d'une voiture suiveuse se précipite vers la voiture présidentielle pour mettre en sécurité la First Lady.

  Quelques secondes après le premier coup de feu, un autre claque, la balle atteint Kennedy en pleine tête, détruisant une bonne partie du cerveau. La force d'impact projeta des morceaux d'os à plusieurs mètres de hauteur et du sang aspergea les occupants des places arrières, des fragments d'os et de matière cérébrale seront retrouvés sur la chaussée. Jackie Kennedy quitta la banquette  et rampa à quattre pattes sur le coffre, quand l'agent Clint Hill arriva, grimpe sur le coffre obligeant la femme du président à regagner sa place. Le convoi reparti à toute allure vers l'hôpital Parkland. Kennedy respirait encore mais il était mourant, Connaly sérieusement blessé allait survivre et pouvoir témoigner. A son admission aux urgences de l'hôpital les medecins tentèrent en vain de sauver le président, mais à 13 heures il est déclaré mort. A 14h une vive altercation se produit entre les agents du Secert Service et la police de Dallas, cette dispute porte sur le fait qu'en 1963 l'assassinat d'un président des Etats-Unis n'était pas encore considéré comme un crime fédéral et l'enquête sur l'assassinat aurait dû avoir lieu au Texas. L'autopsie du corps n'eut pas lieu sous l'autorité de la police de Dalles, ce qui eut des retombées, qui plus tard seront interprétées comme une partie du complot tendant à couvrir les véritables circonstances de l'assassinat. Le corps de Kennedy est emporté vers l'aéroport Love Field et embarqué dans l'avion présidentiel Air Force One. Le sénateur Lyndon B. Johnson présent également dans une des voitures du cortège et selon la Constitution le successeur de Kennedy prête serment juste avant que l'avion ne décolle.

  Sur Dealey Plaza, des témoins avaient vu une arme à une fenètre  au cinquième étage du Texas School Book Depositary et croyaient que les coups de feu provenaient de cet endroit. On retrouva trois douilles et un fusil Carcano à cet étage. La police commença par répertorier les employés du TSBD qui manquaient, dont un certain Lee Harvey Oswald. Entre 13h et 13h15 un policier de la police de Dallas, J.D. Tippit qui patrouille seul en voiture dans le quartier Oak Cliff, aperçoit un homme qui correspond au physique d'Oswald, il décide de contrôler son identité. Alors qu'il l'interpelle, Tippit descend du véhicule pour rejoindre le suspect sur le trottoir. Oswald dégaine un revolver de calibre 38 et tire sur l'officier de police à cinq reprises. Tippit touché de quatre balles est tué. Un peu plus tard, un homme signale à la police qu'un individu au comportement suspect vient d'entrer dans le Texas Theater (un cinéma) sans payer. A 15h30 des policiers maîtrisent l'homme dans la salle de cinéma alors qu'il sortait son arme. Il s'agit bien de Lee Harvey Oswald, employé du TSBD porté manquant ce jour là. Il à 24 ans et c'est un ancien du corps des Marines des Etats-Unis qui après son départ de l'armée avait émigrer en URSS en 1959 où il s'était marié avant de revenir aux USA en 1962. il possède une pièce d'identité au nom de Alek James Hidell, la police découvre que le fusil Carcano retrouvé au 5e étage du TSBD qui avait tirer sur le président à été acheté et enregistrer à ce nom ainsi que le revolver de calibre 38 utilisé pour abattre l'officier Tippit.

  Interrogé dans les locaux de la police de Dallas, Oswald nia tout en bloc, se déclarant n'être qu'un bouc emissaire. En début de soirée le 23 novembre il est inculpé pour le meurtre de J.D. Tippit et à 1h30 du matin celui du président. Le 24 au matin Lee Harvey Oswald doit être transféré à la prison du comté de Dallas, alors qu'il est menotté et escorté par des policiers dans les sous-sols des locaux du commissariat, il est abattu à bout portant par un nommé Jacob L. Rubenstein ( alias Jack Ruby) propriétaire d'un night-club et connu des services de police. Ses motivations ne seront jamais clairement élucidées, lui même déclara qu'il voulait éviter à Madame Kennedy la douleur d'un procès public. Condamné à mort Jack Ruby fait appel, mais il meurt pendant l'instruction de son procès, d'une ambolie pulmonaire consécutive à un cancer. Oswald touché au ventre sombre dans le coma, transporté à l'hôpital Parkland il décède le soir même, sans avoir repri connaissance. Avec l'abscence de son jugement Lee Harvey Oswald est considéré comme assassin présumé des deux meurtres dont il était accusé.

                                    photo-1227343900056-1-0

 John Fitzgerald Kennedy 1917-1963. Il est le quatrième président américain à être victime d'un assassinat et le huitième à mourir en exercice. Il reste un des symboles du XXe siècle et un des présidents américains le plus charismatique.

         Kennedys_arrive_at_Dallas_11-22-63

Kennedy à sa descente d'avion sur l'aéroport de Love Field à Dallas le 22 novembre 1963. (Cecil W. Sloughton).

             John_F__Kennedy_motorcade,_Dallas

Le couple présidentiel dans les rues de Dallas, quelques minutes avant la tragédie. Assis devant eux se trouvent John Connaly gouverneur du Texas et son épouse Nellie. (Victor H. King).

       Kennedy-Assassinat-Kennedy-Assassinat-JFK-Jacquie

Le deuxième coup de feu vient d'éclater, Jacqueline Kennedy rampe sur le coffre, tandis qu'on aperçoit l'agent Hill se précipiter pour la mettre en sécurité.

            john-kennedy-3

L'agent Hill aide la First Lady dont il était chargé de la sécurité à reprendre place dans la voiture. Aussitôt après le cortège part à vive allure en direction de l'hôpital Parkland.

                                           HSCA-JFK-head-7-125

Le rapport gouvernemental montrant l'impact de la balle sur le crâne du président. (HSCA report a US Governement).

       758px-Lyndon_B__Johnson_taking_the_oath_of_office,_November_1963

Peu avant le décollage de Dallas, le sénateur Lyndon Baines Johnson prête serment à bord d'Air Force One deux heures après la mort du président. Jacqueline Kennedy à ses côté porte encore son tailleur tachée de sang. (Cecil W. Slaughton White House Press Office (WHPO) ).

                      John_Connally

John Bowden Connaly (1917-1993) était  gouverneur du Texas au moment de l'assassinat de John Kennedy, il était à bord de la limousine présidentielle le jour de l'attentat, grièvement blessé il a survécu. Il est nommé Secrétaire au trésor par Richard Nixon en 1971. deux plus tard il rejoint le Parti républicain et tente d'obtenir l'investiture républicaine pour les présidentielles en 1980. (Texas States Archives).

               GeraldHill-B

Lee Harvey Oswald vient d'être arrêté au Texas Theater de Dallas, où il s'était réfugié après avoir abattu l'officier Tippit. (GeraldHill-B).

        Lewis_Exh1-20-533

                                  La fiche de police d'Oswald. (Aubrey Lewis Exhibit-1).

                                         CE2894

Lee Harvey Oswald en uniforme du corps des Marines américains où il passe deux ans. Rentré à 17 ans en 1957, il met un terme à son contrat militaire à la mi 1959. (CE2894).

        SchoolbookDepository

Le Texas School Book Depository de Dallas, où travaillait Lee Harvey Oswald comme manutentionnaire. C'est de la fenêtre du 5e étage de la face avant juste à l'angle qu'il à tiré sur le cortège présidentiel. (Andrew J. Oldaker).

                  Oswaldrifle

Le fusil utilisé pour tirer sur le président retrouvé au 5e étage du TSBD, un Mannlicher Carcano. (CE-139).

                              Pappas_Exh1-murder_Oswald-21-19

Le 24 novembre alors que Lee Harvey Oswald escorté par des policiers part pour son transfert à la prison du comté de Dallas, Jack Ruby surgit de la foule des journalistes présents et tire à bout portant sur Oswald qui décèdera des ses blessures le soir même. Ruby arrêté et condamné à mort, n'expliqua pas vraiment la raison de son geste. Faisant appel de sa condamnation il meurt pendant l'instruction de son procès d'une embolie pulmonaire consécutive à un cancer. (Jack Beers Jr).

                631125

25 novembre 1963, le jour des obsèques du président, le petit John Jr salue le passage du cerceuil présidentiel, il est entouré de sa mère, sa soeur Caroline et ses deux oncles Edward dit "Ted" (1932-2009) à gauche derrière Jackie et Robert dit " Bobby" (1925-1968). John Jr trouvera la mort aux commandes de son jet privé en 1999.

          ARC194186

25 novembre 1963, la famille Kennedy sortant du Capitole après les obsèques de John Fitzgerald. Au premier plan Jackie et ses deux enfants Caroline et John Jr, Robert Kennedy avec son épouse. Le 6 juin 1968, Robert gagne les primaires démocrates de Californie, après son discours il sort par les cuisines de l'hôtel Ambassador de Los-Angeles quand il est la cible d'un tireur transjordanien Schiran Schiran qui tire sur lui plusieurs balles. Il succombe de ses blessures le lendemain.