Bessie Lee Pitman de son vrai nom est née le 11 mai 1906 à Muscogee en Floride.elle est la plus jeune des cinq enfants de Marie et Ira Pitman. Elle se marie à l'âge de 14 ans, avec Robert Cochran, un jeune mécanicien d'avions de la base navale de Pensacola. Quatre mois après son union elle donne naissance à son fils Robert Jr. Le couple déménage plus tard et s'installe à Miami et y reste quatre ans. Les époux Cochran divorcent puis Bessie et son enfant retourne chez ses parents qui vivaient à DeFuniak Springs. Quelques mois plus tard son fils meurt, de graves brûlures, après avoir mis le feu à ses vétements alors qu'il jouait seul dans la cour.

  Bessie trouve un emploi dans un salon de coiffure à Pensacola, puis part à New-York et arrive à se faire embaucher dans un salon du prestigieux magasin de luxe Sask Firth Avenue, elle choisi de changer de nom pour devenir Miss Jacqueline Cochran que ses amis surnommeront Jackie. Dans les années 1930 elle fait la connaissance de Floyd Oldum Bostwick, un riche homme d'affaires qui est également chef de la direction de la société cinématographique RKO à Hollywood. De quatorze ans son aîné il est réputé pour être l'homme le plus riche du monde, il tombe amoureux de Jackie et offre de l'aider à établir une ligne de cosmétiques. Entre temps la jeune femme avait pris des leçons plilotage à l'aérodrome Roosevelt à Long Island, douée Jacqueline se découvre une passion et apprend à voler en seulement trois semaines. Elle obtient son brevet de pilote commercial deux ans plus tard, avant d'épouser Floyd Oldum Bostwick fraichement divorcé en 1935. Pour faire la promotion de sa ligne de cosmétiques appelée "Wings", Jackie vole aux commandes de son propre avion de pays en pays, de son côté son époux se servira de ses connexions dans le cinéma pour faire approuver la ligne Wings et notamment le rouge à lèvres par Marilyn Monroe.

  Jacqueline Cochran commence à se faire un nom dans le monde plutôt masculin de l'aviation d'avant-guerre,  elle participe notamment à la MacRobertson Trophy Air Race entre Londres et Melbourne en octobre 1934,elle collabore également avec une autre aviatrice américaine, Amélia Earhart pour ouvrir les courses aériennes aux femmes. En 1938, Jackie devient la première femme à participer à la course Bendix, la même année elle établi un record national de vitesse pour une femme, ce qui fait d'elle le meilleur pilote féminin des Etas-Unis. Elle avait remporté le Bendix et signe un nouveau record de vitesse transcontinental ainsi que d'autres en altitude. Jackie sera la première femme à piloter un bombardier à travers l'Atlantique et la première à remprter cinq Harmon Trophy. Parfois surnommée la "reine de la vitesse", jusqu'à sa mort aucun autre pilote ne détenait plus de vitesse, de distance ou de records en altitude dans l'histoire de l'aviation que Jacqueline Cochran. Avant que les Etats-Unis n'entrent en guerre, l'aviatrice fait partie de la Wings for Britain, une organisation qui achemine des avions construits aux Etats-Unis vers l'Angleterre à travers l'Atlantique. En Grande-Bretagne, Jackie offre ses services bénévolement à la Royal Air Force et travaille également pour l'Air Transport Auxiliary (ATA) britannique, qui recrute des femmes pilotes américaines pour les enoyer en Angleterre rejoindre l'ATA.

  Durant la seconde guerre mondiale, Jackie Cochran sera nommée officier dans l'USAAF et contribua largement à la formation à la guerre des auxiliaires féminins de l'armée (WACC) et des WASP, Women Airforce Service Pilots, mais les femmes pilotes ne participeront pas aux combats et auront la charge de convoyer les avions jusqu'en Angleterre. En tant que directrice du WASP, elle à supervisé la formation des centaines de femmes au terrain Avenger de Sweetwater au Texas, pour ses efforts de guerre elle est décoré de la Médaille du service distingué et de la Distinguished Flying Cross. La France lui décerna la Légion d'honneur en 1949 puis la Médaiile de l'Air française deux ans plus tard.  A la fin de la guerre elle travaille comme reporter pour un magazine de reportages sur les évements d'après-guerre, ce qui la fait assister à la reddition des forces japonaises des Philippines. elle est également la première femme non-japonaise à entrer au Japon, puis couvrira le procès des criminels nazis à Nuremberg en Allemagne. En 1948 Jackie Cochran est versé dans la réserve de l'US Air Force avec le grade de lieutenant-colonel. Elle reprendra ses activités aériennes les années suivantes, avec de nouveaux records comme celui de la première femme à voler sur un avion à réaction. Le 18 mai 1953, sous les encouragements de son ami, l'ancien pilote de chasse Charles "Chuck" Yeager,  Cochran est la première femme à passer le mur du son sur un F-86 Sabre à une vitesse de 652,337 mph à Rogers Dry Lake en Californie. Jackie était une battante, pour elle rien n'était impossible, sans cesse elle s'imposait de nouveaux défis, comme celui de décoller et atterir sur un porte-avion ou atteindre Mach2 avec un Northtrop T-38 Talon. Elle réalisa également un vol transatalantique à bord d'un jet. Entre 1958 et 1961 Jacqueline sera présidente de la fédération Aéronautique Internationale et continua à voler, elle fut la première femme à s'assayer au pilotage d'un avion à réaction à voilure fixe et devient la première à voler au-dessus de 20 000 pieds avec un masque à oxygène. Elle détient toujours plus de distance où de records que n'importe quel autre pilote homme ,ou femme, vivants ou morts. Sa passion pour le vol sur n'impote quel appareil, la conduit à participer à un vol sur le dirigeable de la Goodyear Blimp en compagnie du capitaine Crosier dans les années 1960.

  Au milieu des années 1960, Jackie Cochran à été assermentée comme consultant par la NASA  pour le projet Mercury 13 afin de tester les capacités des femmes à devenir astronautes, treize femmes pilotes sont sélectionnées et passent les mêmes tests préliminaires que les hommes, mais le projet d'envoyer une femme dans l'espace est finalement arrêté. Très proche du président américain Dwight Eisenhower, Jackie Cochran s'est investie pour sa réelection de son second mandat en 1952 et par la suite quand l'ancien général aura terminé ses fonctions politiques, il sera souvent invité dans le ranch californien de Jackie et son mari. Elle s'assaya aussi à la politique à partir de 1956 en tant que candidate du Parti républicain pour le district de Californie. Mais l'aviatrice est battue lors des éléctions générales par son adversaire le démocrate Dalip S. Saud, ce sera l'un des rares échecs qu'elle ait jamais expérimentée, ce qui la poussera à arrêté la politique. Vers la fin de sa vie elle à donner beaucoup de temps et  d'argent à des oeuvres caritatives aux profit de ceux issus de familles pauvres, comme était la sienne à sa naissance. Veuve depuis 1976, Jacqueline Cochran vit ses dernières années dans son ranch de la vallée de Coachella à Indio en Californie. Elle décède à l'âge de 74 ans le 9 août 1980 et sera inhumée dans le cimetière public de Coachelle Valley. En 1998 l'Aéroport thermique situé dans le comté de Riverside en Californie, devient le Jacqueline Cochran Regional Airport baptisé en l'honneur de l'aviatrice.

                       Jackie_as_a_child,_undated

                                                    Jacqueline Cochran enfant.

                       Jackie_Cochran_at_1938_Bendix_Race

                En 1938, elle est la première femme à participer à la Bendix Air Race. (Signaleer).

                       Jacqueline_Cochran_in_P-40

         L'aviatrice aux commandes d'un Curtiss P-40 Warhawk. .(USAF negative number 117391 AC).

       493px-Jacqueline_Cochran_1943

Pendant la seconde guerre mondiale elle va beaucoup s'investir avec l'armée pour la mise en place des unités auxiliaires féminines dans l'US Air Force et sera en charge de la supervisations des WASP au Texas. (US federal governement / public domain).

       766px-Group_of_Women_Airforce_Service_Pilots_and_B-17_Flying_Fortress

Quatres femmes du WASP photographiées à Lockbourne AAF dans l'Ohio à leur descente du B-17 "Pistol Packin Mama" qu'elles viennent de convoyer. De gauche à droite: Frances Green, Margaret (Peg) Kirchner, Ann Waldner et Blanche Osborn. (US Air Force photo / public domain).

       250px-NARA-542191-WASP-pilot

Elizabeth L. Gardner du WASP aux commandes d'un bombardier Martin B-26 Marauder. (US Air Force photo / public domain).

       757px-Cochrane_with_Yeager

Jackie dans le poste de pilotage d'un F-86 Sabre, avec son ami, le major Charles "Chuck" Yeager. C'est à bord de cet appareil qu'elle fut la premièrre femme à passer le mur du son en 1953 (US federal governement / public domain).

      476px-Jacqueline_Cochran_standing_on_the_wing_of_her_aircraft

Sur l'aile de son F-86 Sabre l'aviatrice et Chuck Yeager s'entretiennent avec Bill Longhurst le chef des pilotes d'essais de la firme Canadair, constructeur de l'avion en mai 1953. (US Air Force / public domain).

     618px-Jacqueline_Cochran

En 1961 elle est assermenté à titre de consultant par James E. Webb, administrateur de la NASA. (NASA / public domain).