En 1934, les finances de Citroën sont au plus bas, même si la Rosalie se vend bien, celà n'est pas assez pour assurer la pérénité de l'entreprise. Citroën se doit d'innover pour faire remonter les chiffres de production qui baissent dangeureusement et le nouveau modèle est présenté le 18 avril 1934 place de l'Europe. Initialement dénommé "7" en raison de la puissance fiscale française de 7ch, la nouvelle voiture sera bientôt plus connue comme la "Traction Avant".

  C'est le designer italien Flamino Bertoni qui lui donne sa forme, elle se démarque radicalement de la Rosalie et de ses autres contemporaines, avec sa ligne aérodynamique. Cependant l'abscence de tests poussés, va très vite faire ressortir des défauts de fiabilité, que vont connaitre les premiers clients. En effet sur les premiers modèles les cardans ont la facheuse tendance à casser ce qui entraine la pertes des roues avant, la caisse monocoque n'est pas assez résistante et plie facilement, sans parler des problèmes au niveau du moteur et de la boite de vitesses. La Traction Avant ne bénéficie pas des organes mécaniques de la Rosalie, mais sa conception est entièrement nouvelle et le réseau du service après vente de Citroën pas assez formé, a du mal à prendre en charge et réparer les automobiles. Mais au fil du temps les ingénieurs de l'entreprise n'auront de cesse d'améliorer et de fiabiliser le modèle tout en étendant la gamme vers le haut, avec des mécaniques plus puissantes. C'est ainsi que naissent les 7B et 7C de 9ch fiscaux, puis 7S et 11LA / 11A avec 11ch, suivie des 6 cylindres en ligne 15 Six, où des 8 cylindres en V de 22ch, mais cette motorisation ne saura pas construite en série.

  La Taction est adopté par l'armée française avant qu'elle ne soit réquisitionnée par l'armée allemande. Elle est présente sur presque tous les théâtres d'opérations aussi bien des sables de Lybie qu'aux glaces de Stalingrad. Cette voiture sera un emblème de la seconde guerre mondiale, utilisée aussi bien par la Résistance que par la Gestapo, puis deviendra le véhicule de prédilection des gangsters d'après-guerre, comme Pierre Loutrel (Pierrot le fou) du célèbre gang des Tractions Avant. Sa production reprend au second trimestre de 1945. Au salon de l'Automobile de 1952, la Traction se présente avec une malle arrière rectangulaire, quant à la 15 elle sera équipée à partir de 1954 d'une suspenssion hydropneumatique sur l'essieu arrière (modèle 15-Six H) reprise l'année suivante sur les quatres roues de la DS. Le président de la République René Coty passe la même année commande de deux 15 d'apparat, une limousine carrossée par Marius Franay d'après un dessin de Philippe Charbonnaux, ainsi qu'un cabriolet réalisé par Henri Chapon.

  Le succès est immédiat mais en la 11ch n'est disponible qu'en une seule couleur, le noir, et ce jusqu'en 1953, puis deux ans plus tard en 1955, la naissance de la DS, marque le déclin de la Traction, mais sa disparition sera lente compte tenu de son rapport qualité/prix et de son habitabilité restera jusqu'en 1957, une véritable affaire pour ceux qui ne sont pas trop attentifs à la mode. De plus la DS ne pouvait pas interresser des dizaine de milliers d'usagers pour lesquels mettre 600 000 francs dans une voiture était un minimum, alors qu'on leur proposait 900 000 frs pour quelques chose de plus voyant pour une catégorie sociale plus riche.

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES:

  * Constructeur:  Citroën.

  * Année de production:  1934-1957.

  * Exemplaires produits:  759 111 unités.

  * Classe:  Routière.

  * Usine d'assemblage:  Paris Javel.

  * Energie:  Essence.

  * Moteurs:  Culbutés 4 et 6 cylindres.

  * Cylindrées:  1 303 à 2 867cm3.

  * Puissance maximale:  32 à 77ch.

  * Transmission:  Roues avant.

  * Boite à Vitesses:  Manuelle 3 rapports.

  * Poids:  900 à 1 380kgs.

  * Vitesses maximale:  95 à 135km/h.

  * Carrosseries:  Limousine, berline, coupé, familiale, cabriolet et commerçiale.

  * Suspensions:  Roues indépendantes, barres de torsions, amortisseurs ou Oleopneumatique.

  * Longueur:  4 450 à 4 960mm.

  * Largeur:  1 620 à 1 790mm.

  * Hauteur:  1 520 à 1 580mm.

  * Empattement:  2 910 à 3 270mm.

756px-Tractionfr03

Modèle 7A de 1934 avec malle arrière borgne. (Traction.fr).

800px-Citroen_Traction_Avant_body-chassis_unit_(Autocar_Handbook,_13th_ed,_1935)

Carrosserie monocoque de 1934. (Andy Dingley).

Traction_av 1935

Berline de 1935. (Lebubu93).

Citroen_7C_Coupe_1937

Coupé 7C de 1937. (Lars-Göran Lindgren Sweden).

800px-1939_Citroen_11B_Roadster

Traction 11B roadster 1939. (Brian Snelson).

BUNDES~1

Calais 1940, matériels alliés détruits, dont une Traction à droite. (Bundesarchiv).

 

800px-Citroen-Traction-cabriolet-blanc-av

Version cabriolet. (Rundvald).

Citroen_B11_Sport_4-Door_Berline_1946

11 B Légère de 1946. (Lars-Göran Lindgren Sweden).

800px-Tractionfr02

1951 15-Six D. (Traction.fr).

800px-Citroen_15-6_1952_06011701

1952 15-Six. (Walter Vermeir).

797PX-~1

11 BL de 1952. (Alf van Beem).

Citroen_B11_Sport_Berline_1953

11 B Légère 1953. (Lars-Göran Lindgren Sweden).

796px-1954_Citroen_15CVH

 Traction 15ch de 1954. (PLawrence99cx).

800px-Traction11F_1954

1954 11 B familiale. (Cosinustangente).

800px-1955_Citroen_Traction_Familiaal_DM-12-32_p1

1955 familiale. (Alfvanbeem).

1956_Citroen_Traction_Avant_-_fvr-1_(4637741502)

1956. (Rex Gray).