Conçu par Dassault le Mirage F-1 effectue son premier vol le 23 décembre 1966. A partir de 1963, l'Armée de l'air française demande la création d'un avion de combat multirole capable aussi bien de missions d'interceptions supersoniques que de pénétration à basse altitude par tout temps, mais également d'un rayon d'action supérieur à celui du Mirage III et pouvant se poser sur des pistes plus courtes ou des terrains rudimantaires avec une vitesse d'approche inférieure à 140 noeuds (260 km/h).

  Dassault met en application son projet appelé Mirage III F, un avion équipé d'un réacteur américain Pratt et Withney TF106 et d'une aile en flèche dotée de dispositifs hypersustentateurs réduisant la vitesse de décrochage. Les ailes delta utilisées jusqu'ici sur les Mirage III imposent des vitesses d'atterrissages trop élévées. Le premier prototype propulsé par un Pratt et Withney TF30 vole la première fois le 12 juin 1966, à la fin de l'année il à démontré sa capacité à atteindre Mach 2 et atterrir sur moins de cinq cents mètres. En parallèle Dassaut à fait réaliser une version nonoplace plus petite équipée du réacteur Atar 9K (celui du Mirage IV), l'appreil est désigné Mirage F1 01qui vole pour la première fois le 23 décembre 1966 et atteindra Mach 2 lors de son quatrième vol en janvier 1967. En 1973 Dassault produit deux exemplaires d'une version E pour Europe équipé d'un réacteur Snecma M53, ce Mirage F-1E participe au marché OTAN de 1973.

  La première unité a en être équipée est l'Escadron de chasse 2/30 Normandie Niemen de la Base aérienne 112 Reims-Champagne où les premiers F-1C se posent le 20 décembre 1973. L'avion reçoit quelques modifications supplémentaires comme des volets pour améliorer la manoeuvrabilité en combat aérien, un détecteur d'alerte radar est ajouté au sommet de la dérive à partir du 71e exemplaire. A partir du 84e exemplaire une perche de ravitaillement en vol est montée en série, elle est fixe mais peut être démonté au sol, les exemplaires qui en sont pourvus sont désignés sous l'appelation Mirage F-1 C-200. Pour son armement Le F-1 est équipé de deux canons DEFA de 30mm (tout comme le Mirage III) et initialement le seul armement disponible est le missile air-air à moyenne portée Matra R530. A la fin des annés 1970 arrivent les Matra R550 Magic missiles installés sur des rails en bout d'ailes et le Matra Super 530F une version nettement améliorée du R530. Ce dernier combiné au radar Cyrano IV peut accrocher une cible hostile volant à 60 000 pieds à Mach 3 avec un dénivelé de 10 000 pieds par rapport à l'intercepteur. Comme tous les avions militaires la gammes des F-1 se verra compléter par differentes versions à savoir: le Mirage F-1 A, le F-1B, le F-1CR et le Mirage F-1CT, etc...

  L'appareil est également exporté à l'étranger, en tout onze pays se portent acquéreurs de cet avion et il était encore en service dans la plupart d'entre eux en 2006. Entre 1978 et 1982 les F-1 sud-africains seront utilisés pendant le conflit frontalier contre l'Angola où ils ont abattus deux MIG-21 angolais, un seul Mirage F-1CZ à été touché par un missile sol-air angolais, cet appareil à pu être réparé avec des parties d'un autre hors service. La France à engagé ses F-1 sur divers théâtres d'opérations du Tchad dans les années 1980 à l'actuelle Afghanistan et l'intervention militaire en Lybie en 2011 en passant par la premiere du Golfe (1990-1991) où ils furent dans premier temps conservés en retrait car la Lybie disposait également d'appareils semblables, ce qui aurait risqué des confusions malheureuses. Le 19 février 1986 un Mirage F-1 à abattu un bombardier supersonique TU-22 lybien à 110 km de NDjamena lors d'une seconde tentative de bombardement. Début 2007 des Mirage F-1 français ont participés à des missions d'appui feu en République Centreafricaine en soutien des troupes françaises au sol lors de la reconquête de la ville de Birao. Le 21 février 2011, deux pilotes de chasse lybiens déserteurs ont posés leurs F-1 à Malte pendant la révolte lybienne.

  L'Irak à engagée ses Mirage lors du conflit contre l'Iran entre 1978 et 1982 où ils ont obtenus des victoires contre des F-4, F-5 et F-14 Tomcat iraniens. Plusieurs F-1 ont également été abattus, d'autres ont été détruits pendant la première guerre du Golfe (1990-1991), et certains se sont réfugiés en Iran, où ils font désormais partie de l'armée de l'air du pays. Les appareils irakiens ont également participés à des frappes anti-navires à l'aide de missiles Exocet et ont touchés plusieurs pétroliers, dont un américain l'USS Stark, le 17 mai 1987. Dans les années 1980, le Maroc à utilisé des F-1 dans des missions d'appui contre les forces du Front Polisario durant la guerre du Sahara occidental. Entre 2013 et 2014, il est prévu que les Mirage F-1 soient retirés du service actif de l'Armée de l'air française.

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES:

  * Constructeur:  Dassault.

  * Statut:  En service.

  * Premier vol:  23 décembre 1966

  * Rôle:  Avion multirôle.

  * Année de mise en service: 1973.

  * Date de retrait:  2013-2014.

  * Exemplaires produits:  Plus de 720.

  * Equipage:  1 pilote et un navigteur sur la version biplace.

  * Moteur: SNECMA Atar 9K-50, 7 200kg de poussée.

  * Nombre:  1.

  * Type:  Turboréacteur.

  * Envergure:  8,40m.

  * Longueur:  15m.

  * Hauteur:  4,5m.

  * Surface alaire:  25m².

  * Poids à vide:  7 400kg.

  * Carburant:  4 100L kg.

  * Avec armement:  11 130kg.

  * Maximale:  16 200kg.

  * Armement interne:  2 canons DEFA de 30mm.

  * Externe:  6 300kg de charge (missiles air-air, bombes, roquettes etc...).

  * Vitesse maximale:  Mach 2,2.

  * Vitesse ascentionnelle:  12 720m/min.

  * Plafond:  20 000m.

  * Rayon d'action:  900km. 

miragef1b_kp

Mirage F-1B. (Karsten Palt, flugzeuginfo.net).

81937_mirage_f_1_img

F-1CT de l'Escadron de chasse 2/30 Normandie Niemen. (lepoint.fr / SIRPA AIR).

800px-MirageF1CR-647

Mirage F-1CR. (MilborneOne).

800px-Moroccan_Mirage_F1CH_7

F-1CH de l'armée de l'air marocaine. (Aminovitch).

virginie-guyot

Commandant Virginie Guyot pilote de chasse sur Mirage F-1CR à la BA-112 Reims-Champagne. Elle fut la première femme à prendre la place de leader de la Patrouille de France en 2009. (opex360.com).

MagicII

un missile Magic tiré par un Mirage F-1. (galleriejb.chez.com).

800px-Dassault_Mirage_F1CE,_Spain_-_Air_Force_AN1286035

Mirage F-1CE de l'armée de l'air espagnole. (Mike Freer Touchdown-aviation). 

 

930976MirageF1B900jpg

Version biplace (Sirpa).