En 1947, le constructeur Turinois Fiat travaillait sur la mise au point d'une mini-voiture, fort de son expérience acquise en 1933 par la création de la Fiat 500 Topolino, mais tous les projets présentés sont refusés. Dante Giacosa, chef du bureau technique du département automobile de la marque, qui venait de terminer la mise au point de la Fiat 600, décide dès 1953 de se lancer dans la conception d'une mini-voiture à partir d'un moteur de moins de 500cm³ refroidi par air. Le 18 octobre 1955 deux maquettes de carrosseries seront présentées à Vittorio Valetta Directeur Général de Fiat, l'une directement dérivée de la Fiat 600 et l'autre beaucoup plus innovante, Valetta choisi la seconde, la Nuova 500 allait passer au stade industriel.

  La première série est présentée à Turin le 4 juillet 1957. Elle est équipée d'un moteur arrière bicylindre vertical de 479cm³ refroidi par air développant 13ch pour une vitesse maximale de 85km/h et une consommation de seulement 4,5 litres aux 100 kilomètres. En 1957 se sont 28 438 exemplaires qui sont produits, mais le succès n'est pas au rendez-vous. La première version est très dépouillée avec seulement deux places à l'avant et un grand coffre. Mais rapidement Fiat va se rendre compte que la puissance du petit moteur et le niveau d'équipement de la voiture sont insuffisants. Deux versions vont venir s'ajouter l'Economique et la Normale qui voient leur puissance moteur augmenté à 15ch. Globalement l'Economique reprend l'ancienne version de base, alors que la Normale possède un niveau de finition nettement amélioré et un équipement complété, elle deviendra la version "A". 1958 voit l'apparition de la version "B", provenant de la Fiat 500 Sport avec un moteur de 499,5cm³ pour 21ch, cette version est la seule de série à posséder un toit entièrement tôlé.

  La version "C" sort au début de l'année 1959 une voiture avec un toit ouvrant en toile, équipée d'un moteur qui développe 16,5ch et son prix baisse de 20% par rapport à la version de 1957. La "C" se voit modifier avec la séparation de ses feux de position et de direction, ainsi que ses clignotants avant qui sont incoporés aux ailes, pour qu'elle soit aux normes des nouvelles règles de sécurité de l'automobile, adoptées à la même époque en Italie. La version "D" apparait en 1960, elle reprend la même carrosserie légèrement retouchée, notamment au niveau des feux avant et arrière pour se conformer aux évolutions en matière du code de la route italien, et conserve le moteur de la Sport dont la puissance a été ramené à 17,5ch. Son poids est de 500kg, son réservoir d'essence possède une capacité de 22 litres et sa vitesse maximale est de 95km/h. Elle remplace dès lors la version Sport qui est abandonnée. C'est en mars 1965 que Fiat dévoile au salon de l'automobile de Genève la 500F et non pas la "E" car cette dernière correspond à une finition "America" de la 500D. Elle est très bien acceuillie par les journaux spécialisés italiens qui diront que la Fiat Nuova 500 est arrivée à maturité. Elle possède des portières s'ouvrant contre le vent, un agrandissement de son pare-brise et tout son intérieur est revu avec un niveau de bonne facture, et un moteur développant 18ch.

  Fort du succès de la "F" Fiat lance en août 1968 la version de luxe la "L". A l'extérieur seule une barre cintrée chromée double les pare-chocs avant et arrière, mais c'est à l'intérieur que les innovations sont les plus marquées. Sur les anciennes versions la planche de bord était en tôle de la teinte de la carrosserie, elle est désormais entièrement habillée, le cadre des instruments rectangulaire provient de la Fiat 850, les sièges sont plus moelleux avec un réglage plus précis des dossiers, l'ancien logo de la marque est remplacé par le logo en losange. La 500L va connaitre un succès fulgurant, et restera le modèle le plus produit avec un pic de 407 365 exemplaires en 1970 dont plus de la moitié seront exportés.

  Le constructeur italien retarde le plus possible le lancement de la Fiat 126 qui devait remplacer la 500, face aux demandes prolongés de la clientèle pour la 500L, il décide donc de lancer une dernière version, la "R" (renouvellée) en même temps de la 126. Les deux voitures se retrouvent côtes à côtes au Salon de Turin en novembre 1972. Cette utlime version sera dotée du moteur de la Fiat 126, un 594cm³ mais qui développera 18ch au lieu des 22 de la 126, et autorisant une vitesse de 105km/h. Ce sera le seul modèle à ne pas être fabriqué sur les chaines de l'usine turinoise, mais en Sicile à Termini Imerese dans la province de Palerme et chez Autobianchi à Dieso près de Milan.

  Pour les 50 ans de la Fiat 500, le 4 juillet 2007 à Turin une nouvelle version est présentée sous le même nom de nouvelle Fiat 500 lors d'une immense fête sur les rives du Pô. Initialement commercialisée en Italie et en France, elle est depuis disponible dans le monde entier y compris aux Etats-Unis, au Canada et en Chine, marchés alimentés par l'usine mexicaine de Toluca. Produite à Tychy en Pologne c'est un véritable succès commercial au-delà de toutes les espérances, plusieurs mois de délais sont necessaires pour avoir sa voiture, malgrè une cadence de 190 000 exemplaires par an. Elue << Voiture de l'année 2008 >> la nouvelle Fiat 500 est disponible en trois versions de motorisation deux essence et un diesel.

CARACTERISTIQUES TECHNIQUES:

  * Marque:  Fiat.

  * Nom:  Fiat 500.

  * Années de production:  1957-1975.

  * Production:  4 250 000 exemplaires.

  * Classe:  Micro-citadine.

  * Energie:  Essence.

  * Moteur(s):  2 cylindres.

  * Position du moteur:  Arrière.

  * Cylindrée:  479-499,5cm³.

  * Transmission:  Propulsion.

  * Boite à vitesses:  4.

  * Poids à vide:  470kg.

  * Vitesse maximale:  95km/h.

  * Carrosserie:  Berline 2 portes.

  * Longueur:  2 970mm.

  * Largeur:  1 320mm.

  * Hauteur:  1 320mm.

 

800px-Fiat500_2CSF

Fiat 500 de première série. (Surfast).

Fiat_Nuova_500_prima_serie

(Cav).

Fiat_Nuova_500_prima_serie_-_spaccato

Vue des organes de la Fiat 500 de première série. (Cav).

800px-Fiat_500_1960

1960 Fiat 500D. (Sicnag).

Steyr_puch_500_DL

500DL fabriquée en Autriche sous licence Fiat par Steyr-Puch. Le construction autrichien utilisait des licences Fiat depuis 1907. Entre fin 1957 et 1972, c'est 57 834 exemplaires qui seront produits par Steyr-Puch qui équipa les 500 avec des moteurs de leur propre conception. (Martin Krusche).

800px-Fiat_500_F_Berlina_in_Berlin_(2009)

500F allemande. (Jochen Jansen).

800px-P1030590_Fiat_500_rwk

500L. (Mbzt).

800px-Fiat_500_Abarth_2012-09-01_15-00-06

500 Abarth. (Berthold Werner).

Fiat_500Giardiniera_Kombi1969_1

Apparue en 1960, la version commerciale de la Fiat 500 appelée "Giardinera" est conçue par Dante Giacosa. La position du moteur arrière vertical ne permettait pas un allongement du plancher, mais l'ingénieur italien résolu ce problème en invantant un moteur à plat qu'il logea sous le plancher. Il modifia les prises d'air qui furent placées sur les montants arrière et le ventilateur centrifuge fut remplacé par un radial. (von hinten).

800px-1970_Giannini_500

1970. (Simon Davison).

800px-20110604_London_75

1975 500L. (Mark Ahsmann).

'73_Fiat_500R_(Auto_classique_Hudson_'13)

500R. (Bull-Dozer).

fiat-500-2012-111-1024x512

Nouvelle Fiat 500.

837_z

Fiat 500 Abarth Rally Car. (comp.co.uk).