Ce chasseur bombardier léger embarqué de la marine impériale japonaise utilisé de 1940 à 1945, sera baptisé Zeke par les forces américaines pendant la guerre du Pacifique, mais il est plus connu sous le nom de Zéro du fait de désignation dans la Marine impériale nippone de chasseur embarqué de type "0". Cependant le public japonais d'aujourd'hui le surnomme également Zero-sen.

  Conçu par l'équipe de l'ingénieur en chef Jiro Horikoshi de Mitsubishi, le A6M vole pour la première fois le 1er avril 1939. C'est un avion qui possède une très bonne manoeuvrabilité et un aérodynamisme qui lui permet d'avoir un long rayon d'action, mais pour en arriver là le constructeur à dû sacrifier la protection de l'appareil pour en réduire le poids. Dès le début de la guerre du Pacifique il surclasse allègrement les appareils alliés ce qui lui permet de remporter de multiples victoires, mais avec l'arrivée sur le front des avions américains de seconde génération, plus rapides et mieux armés tels les P-47 Thunderbolt, Grumman F-6 Hellcat, le Chance Vought F4U Corsair et le Lockheed P-38 Lightning il perd sa supériorité. A l'époque de l'attaque surprise de Pearl Harbor il n'y avait dans le Pacifique que 420 A6M actifs supérieurs aux appareils américains jusqu'en 1943, il restèrent tout de même mortels juqu'à la fin de la guerre, aux mains d'un pilote expérimenté. Conçu pour l'attaque le Zéro était extrêmement maniable et puissament armé, ce qui lui permet d'exceller dans le combat tounoyant, mais quand les pilotes américains abandonnèrent cette technique au profit du yoyo (manoeuvre horizontale ou verticale consistant à séloigner, puis revenir pour compenser un taux de virage ou de monté insuffisant) l'abscence de tout blindage (sauf sur les derniers modèles possédant une maigre protection) quelques balles bien placées suffisaient pour le transformer en boule de feu. Entre 1944 et 1945 au moment où le Japon ne pouvait plus espérer gagner la guerre, des escadres aériennes sont mises sur pieds pour des actions désespérées consistant à utiliser des avions comme des armes suicides, les Kamikazes, (vent divin en japonais) beaucoup de A6M en feront partie.

  CARACTERISTIQUES TECHNIQUES:

  * Constructeur:  Mitsubichi.

  * Rôle:  Chasseur.

  * Premier vol:  1er avril 1939.

  * Nombres produits:  10 425.

  * Equipage:  1 pilote.

  * Moteur:  Nakajima Sakae 12.

  * Nombre:  1.

  * Type:  Moteur en étoile.

  * Puissance:  925ch.

  * Evergure de l'appareil:  11m.

  * Hauteur:  3,14m.

  * Longueur:  9,12m.

  * Surface alaire:  22,44m2.

  * Poids à vide:  1 680kg.

  * Maximal:  2,500kg.

  * Vitesse maximale:  561km/h.

  * Plafond: 10 000m.

  * Vitesse ascentionnelle:  1 377m/min.

  * Rayon d'action:  3 105km.

  * Armement interne:  2 mirailleuses de type 97 de 7,7mm et 2 canons de 20mm.

  * Externe: 2 bombes de 30 ou 60kg.

a6m-7a

Mitsubichi A6M. (aviation-history.com)

130201064200350201

Le 7 décembre 1941 des A6M de la première vague de l'attaque de Pearl Harbor font chauffer les moteurs sur le pont du porte-avion Shökaku (crash-aerien-aéro.ww2).

A6M3_Munda_1943

L'épave d'un A6M3 crashé sur l'éreodrome de Munda dans îles Salomon en 1943. (Felix).

A6M2-N_Rufe

Dérivé du Zero, un Nakajima A6M2-N baptisé Rufe par les Américains. Son flotteur central comportait un réservoir de carburant suplementaire. (Felix c).

A6M3_Model22_UI105_Nishizawa

Mitsubichi A6M3 modèle 22 en vol au-dessus des îles Salomon en 1943.

A6M3Cockpit

Cockpit du A6M3.(rnzaf.proboards.com).

NAZIGUER0268_

Un Zero perd une aile touché par la DCA américaine pendant la Bataille d'Okinawa.

ship_missouri2

11 avril 1945 un Zero Kamikaze va percuter l'USS Missouri. (Len Schmidt United States Navy Naval History and Heritage Command)

p1000408

Un plongeur explorant l'épave d'un Zero.