Né le 28 avril 1916 à Renazzo de Cento dans la province de Ferrare en Italie, Ferruccio Lamborghini est le fils d'agriculteurs aisés. Passionné depuis tout jeune par la mécanique, il suit des études à l'institut de Bologne d'où il sort diplômé en 1939. Mobilisé dans l'armée de l'air italienne pendant la deuxième guerre mondiale, il est stationné sur l'île de Rhodes où il devient mécanicien manutentionnaire du parc automobile et d'avions de l'île. Il sera fait prisonnier par les Anglais.

  A la fin de la guerre il revient en Italie, et décide d'ouvrir son propre garage dans sa ville natale de Renazzo. Au début de son installation il rachète des véhicules militaires réformés, afin de les transformer en tracteurs agricoles, un secteur qui est alors en plein développement, En moins de dix ans il fait fortune, et fonde la socièté Lamborghini Trattori, devenant le troisième industriel fabriquant des tracteurs en Italie, derrière Fiat et Ferguson. Egalement passionné par la course automobile, il se spécialise dans la préparation et le pilotage de voitures sportives, mais doit mettre un terme à cette activité en 1948 après un accident avec sa Fiat 500 Topolino sur le circuit des Mile Miglia de Brescia. Désirant se diversifier Ferruccio Lamborghini entame un projet de l'élaboration d'un hélicoptère, qui ne sera jamais homologué par l'administration, puis de brûleurs à mazout commercialisés sous la marque Lamborghini Bruciatori. L'industriel double sa fortune et se voit décerner un Mercurio d'Oro, une des plus hautes distinctions civiles italienne qui donne le droit au titre honorifique de Commendatore. Toujours passionné par les voitures sportives prestigieuses, il l'assouvit avec des Jaguar, Maserati, Aston Martini et Ferrari dont il est éxcédé par la fragilité et les points faibles. Il n'hésite pas pour critiquer amèrement son voisin de Maranello, l'illustre Enzo Ferrari, qui le méprise ouvertement. << Tu sais conduire un tracteur, mais tu ne sait pas conduire une Ferrari >> Piqué au vif Lamborghini dira plus tard << Si Enzo Ferrari ne m'avait pas asséné cette mesquinerie, un jour où je me plaignais d'insolubles problèmes sur ma propre Ferrari, je n'aurais jamais construit mes voitures >>.

  Le 1er juillet 1963, il fonde  << l'Automobili Ferrucio Lamborghini >> à Sant'Agata dans la banlieue de Modène. Son usine sera une des plus modernes d'Europe, il s'entoure de plusieurs ingénieurs et concepteurs de voitures sportives, comme Giotto Bizzarini, qui à conçu le moteur de la Ferrari 250 GTO, ou Gian Paolo Dallara un jeune ingénieur recruté chez Maserati pour le chassis. Pour que ses voitures soient reconnaissables, Lamborghini adopte le taureau de combat comme logo, une référence à son signe zodiacal et non à une éventuelle passion pour la corrida, comme le pensent certains. Ses voitures porteront alors des noms de taureaux ou de races de taureaux prestigieux, élevés en Espagne, tels les Miura, Iserlo, Urraco, Galardo etc...  1964 marque l'apparition de la Lamborghini 350 GT qui est équipée des dernières techniques sophistiquées, audacieuses et très couteuses, avec un V12 de 3,5Litres, 4 arbres à cames en tête, 6 carburateurs Weber, 280ch, pour une vitesse de 250km/h. En 1965 cette sportive survitaminée est en conccurence directe avec les Ferrari, et reste très supérieure à ses rivales d'alors, mais elle n'obtient pas le succès commercial escompté en référence à cette marque totalement inconnue.

  La notoriorité chez des contructeurs de prestige arrive en 1966, avec la Lamborghini Miura conçue par Bertone. Cette automobile est révolutionnaire, V12 arrière transversal, 350ch, pour une vitesse de 290km/h et restera la voiture la plus rapide du monde de l'époque, accompagnée de la Lamborghini 400GT. En 1968 sort la Lamborghini Espada avec un 12 cylindres pour 325ch et la Lamborghini Iserlo, suiveront les Lamborghini Jarama et Lamborghini Urraco en 1970. La marque italienne s'installe définitivement au Panthéon des constructeurs de légende en 1971, quand elle présente au Salon internationnal de l'automobile de Genève, le prototype de la Lamborghini Countach qui sera fabriquée à partir de 1974. La firme italienne est mise à mal par le choc pétrolier en 1973 elle est en difficulté financière, Ferruccio Lamborghini vend ses part de société des tracteurs, de brûleurs et de voitures à Georges-Henri Rosetti et René Leimer. Il se retire définitivement en retraite dans sa proprièté de Castiglione del Lago près de Pérouse, pour se consacrer à son vignoble. La marque sombre alors dans le chaos pour finir sous contrôle administratif en 1978. Deux ingénieurs français de l'agroalimentaire reprennent la firme en location-gérance et fondent la  "Nuova Automobili Ferrucio Automobili en janvier 1981. En 1987 le président de Chrysler Lee Iacocca prend le contrôle de la marque et commercialise en 1992 la Lamborghini Diablo. Chrysler céde Lamborghini à la société indonnésienne Mega-Tech, puis en 1998, la firme italienne est rachetée par Audi.

  Ferruccio Lamborghini meurt le 20 février 1993 à 77 ans emporté par une crise cardiaque à l'hôpital de Pérouse. Son cortège funéraire est constitué à sa demande par une charette tirée par un des tracteurs qui ont fait sa fortune.

ferruccio

Ferruccio Lamborghini 1916-1993. (lambo.dk)

350px-Lamborghini-Logo_svg

Le taureau de combat logo de la marque qui restera inchangé depuis 1963. (nihilistsk.blogspot.fr)

 

1024px-Lamborghini_22PS_1951

Tracteur Lamborghini 22PS de 1951. (ChemseeMan).

1024px-Lamborghini_C_603_tractor

Tracteur Lamborghini C 603 entre 1960 et 1970. (John Lloyd).

Lamborghini-Tractor-389

Tracteur à chenilles de la fin des années 1970. (theonecar.com)

tracteur

Tracteur de la série des R fin des années 1970 début 1980.

 

sans-titre

854 DT des années 1980. (poljoinfo.com)

RED%20DOT%20NITRO%20DESIGN%20AWARD%202014%20Header

Tracteur actuel Lamborghini Nitro. (Source photo lamborghini-tractors.com)

1280px-Lamborghini_350_GT

Lamborghini 350 GT de 1964 à 1966. (Stahlkocher).

1967_Lamborghini_400_GT_2+2_-_red_-_fvr

Lamborghini 400 GT de 1966 à 1967. (Rex Gray)

1024px-Lamborghini_Miura_Sinsheim

Lamborghini Miura de 1966 à 1969. (Petr kadlek).

1280px-1969_Lamborghini_Islero_S_-_fvr

Lamborghini Iserlo S de 1966 à 1969. (Rex Gray)

EspadaS2_8368_1971

Lamborghini Espada Serie I de 1968 à 1969. (Entheta)

1280px-Lamborghini_Jarama_400_GT_Front

Jamara 400 GT. (Robotriot)

1280px-Lamborghini_Urraco_P111_(France)

Urraco P111. (Alexandre Prévost)

Lamborghini_Countach_LP500S

Lamborghini Countach LP500S.

1024px-Lamborghini_Countach_-_Flickr_-_exfordy_(1)

Countach LP 500 QuatroValvole. (Brian Snelson)

Lambourgini_german_licence_registration_DN_KJ3

Lamborghini Diablo GT. (AlfvanBeem)

 

1280px-Murcielago

Murcielago. (Mike de Chicago)

1024px-Lamborghini_Polizia

Lamborghini Gallardo de la police italienne. (Adriano)

1024px-Lamborghini_Gallardo_LP560-4

Gallardo LP560-4 phase II. (Michi1308)

1280px-Lamborghini_-_Gallardo_LP_550-2_Spyder_-_Mondial_de_l'Automobile_de_Paris_2012_-_201

Gallardo LP550-2 Spyder au Mondial de l'Automobile de Paris 2012. (Thesupermat)

1024px-Lamborghini_Concept_s

Lamborghini Concept S. (Smartvital)