Né à Jyväskylä en Finlande le 25 août 1956, Henri est le fils de l'ancien pilote de rallyes Pauli Toivonen (1929-2005) qui à courru pour Citroën, Porche et Lancia, il à notamment remporté le rallye Monte-Carlo de 1966 avec une DS 21, après que les trois Minni Morris britanniques qui le précédaient soient disqualifiées. Il deviendra champion d'Europe en 1968. Un autre de ses fils Harri né en 1960, va suivre l'exemple de ses ainés pour embrasser la carrière de pilote de course sur circuit.

  Henri Toivonen à commencé à piloter dans des rallyes locaux, il impressionne avec son style téméraire et impulsif, il est promi à un bel avenir professionnel dans le domaine de la compétition automobile. Il à notamment commencer sa carrière sur les circuits et à participé avec succès à des épreuves du championnat du monde des voitures sportives et fait quelques apparitions en Formules. En 1980 il entre dans l'écurie Talbot et remporte sa première victoire en championnat du monde des rallyes à l'issue du RAC Rally en Grande-Bretagne au volant d'une Sumbeem Lotus. A 24 ans il devient le plus jeune pilote à gagner une épreuve mondiale, ce record sera battu en 2008 par son compatriote Jari-Matti Latvala qui remporte le rallye de Suède à 22 ans. Après avoir piloter pour Porsche et Opel, Henri Toivonen signe chez l'Italien Lancia et au début de la saison de 1985 il manque de rester paralysé lors d'un accident au Rallye Costa Smeralda en Italie. quand sa Rally 037 sort de la route. Le boss de Lancia Cesar Fiorio tente alors un pari risqué, étant donné que les performances des 037 (avec 2 roues motrices) sont médiocres et n'ont aucune chance contre les Audi quattro et la 205 TI-16 c'est la Lancia Delta S4 qui défendra les couleurs de l'équipe italienne pour la saison 1986. Entre temps Henri Toivonen, à soigné ses cervicales puis de retour en cours de la saison 1985 il remporte la dernière épreuve du RAC Rally.

  La saison 1986 débute et Henri fait connaissance avec sa nouvelle monture. Cette fois il à sa disposition une voiture capable de rivaliser avec les Audi et les Peugeot en pouvant  pleinement exercer son art, gagner et claquer les temps scratch. Pourtant dès le début du Monte-Carlo tout ne se passe pas comme prévu, lors d'une spéciale de liaison, la S4 d'Henri et de son copilote l'Italo-américain Sergio Cresto part à la faute et percute une voiture d'un spectateur, mais qu'à celà ne tienne l'équipage rallie l'assistance et en un temps record les mécanos remettent la voiture en état. Henri enchaine les spéciales en exploitant pleinement la puissance de sa monture et son style séduit les spectateurs qui en redemmandent. Au final 20 ans après son père Henri Toivonen remporte le premier rallye de la saison. Peu après un drame va endeuiller le championnat du monde au rallye du Portugal lorsqu'une Ford RS 200 d'un pilote local sort de la route et fauche des spectateurs, devant tant de monde sur le bord des routes, les pilotes décident d'arrêter l'épreuve. La saison se poursuit tant bien que mal et Henri revient au Costa Smeralda, là même où il avait failli rester paralysé un an plus tôt, cette fois il remporte la course mais celle-ci ne compte pas pour le classement mondial. Puis début mai s'annonce le Tour de Corse, où les pilotes s'élancent sur des routes montagneuses étroites avec des enchainement de virages, survirages, et que la moindre seconde d'inattention se paye au prix fort. A ce moment tout le monde repense à l'italien Attilio Bettegua sur une Lancia 037 mort dans une violente sortie de routes au Tour de Corse la saison précédente.

  Dès le début de l'épreuve Henri Toivonen souffre d'une grippe, mais pas question de renoncer et fait parler la poudre sur les routes piégeuses de l'île de beauté, attaquant sans cesse pour le plus grand bonheur des spectateurs. Le 2 mai au deuxième jour du rallye, l'équipage Toivonen / Cresto a déjà gagné 14 des 17 spéciales disputées et prend la tête de l'épreuve, laissant loin dans son sillage la 205 TI 16 de Bruno Saby. Souffrant toujours de sa fièvre Henri entame la route du Col d'Ominanda durant la spéciale entre Corte et Taverna lorsque le drame survient. A la sortie d'une courbe, la Lancia dérape, échappant au contrôle du pilote, et plonge dans un ravin. Elle percute plusieurs arbres et rochers puis êxplose avant de s'arrêter sur le toit 15 mètres en contrebas. La cause de l'explosion est probablement l'éventration du réservoir central d'essence non protégé placé juste à coté du turbo chauffé à plus de 900°C. L'incendie qui suit aura raison de la Delta S4 dont il ne subsistera que sa structure tubulaire. A l'endroit de l'accident il n'y avait aucun spectateur et de longues minutes vont s'écouler, avant que les organisateurs ne prennent conscience que quelques chose n'allait pas. Lorsque les secours arrivent sur place il est déjà trop tard, Henri Toivonen et Sergio Cresto sont morts, un an jour pour jour après la disparition de Bettegua. Des experts examineront l'épave de la S4, mais après l'incendie il ne reste plus rien d'exploitable et aucun d'eux ne pourront arriver à une conclusion fiable. Défaillace mécanique, erreur de notes ou état de santé du pilote, même 30 ans après on ne connait toujours pas la clé de l'énigme.

  Le pilote finlandais reste dans la mémoire de tous les passionnés de rallyes, de part son style de pilotage extrême et sa gentillesse, avec son infortuné copilote ils ont écrits les plus belles pages du sport mécanique des années 1980, mais leur décès faisant suite à de nombreux autres à penché lourd dans la balance pour la décision de la FISA de stopper et bannir les voitures aux performances monstrueuses du mythique GrB des compétitions dès 1987. Sa mémoire subsiste chaque année dans la Race of Champion, une course organisée par l'ex pilote Michelle Mouton, où le gagnant remporte le trophé Henri Toivonen.

ht

Henri Toivonen 1956-1986. (autosport.pt)

1977 1000 lacs chrysler avenger

Ses débuts en WRC sur une Chrysler Avenger en 1977 au rallye des 1 000 lacs. (chromjuwelen.com)

toivonen_talbot

1980 sur Talbot.

82_Rothmans_Acropolis_Rally_Harri_Pauli_Henri_Toivonen

1982 au rallye de l'Acropole le clan Toivonen: de gauche à droite Harri; Pauli et Henri. (forum-auto.com)

1329165705_2011_08_25_toivonen_mc_1983

1983 sur Opel Ascona.

Toivonen_gallagher_sanremo83

Rallye de Sanremo 1983, Henri Toivonen et Fred Gallagher sur opel Manta 400. (vedi sotto).

1000pistestoivonen84

1984, rallye des 1 000 pistes sur Porsche 911. (typologycentral.com)

1000 lakes 1984

1984 sur Lancia Rally 037 aux 1 000 Lacs. (chromjuwelen.com)

toivonen-02

1984-1986 les années Lancia.(fanaticosdorally.wordpress.com)

73c041e3

1984 rallye du Portugal, Henri Toivonen devant sa Lancia 037, après son abandon. (autosport.pt)

xrturt_jpg1__jpg1_

1985 rallye Monte-Carlo sur Lancia rally 037. (virate/forum-auto.com).

henritoivonen

Henri et sa femme après sa deuxième victoire au RAC Rally. (sportscars.tv)

henri_15

1986 Henri Toivonen remporte le rallye Costa Smeralda. (thruxton.f9.co.uk)

d466087a-9381

Avec son copilote à gauche l'Italo-américain Sergio Cresto. (autosport.pt)

1985-rac-henri-toivonen1

RAC Rally 1985. (wrcwings.wordpress.com)

1986-RMC-07

1986, rallye de Monte-Carlo, Toivonen/Cresto Lancia Delta S4. (ralis1por18.blogspot.fr)

normal_1986_0001_aHENRI_TOIVONEN_-_SERGIO_CRESTO_-_1o_Clasificado__Rally_Montecarlo_24-01-1986

1986, Henri et Sergio vainqueurs du 54e rallye Monte-Carlo. (circuitmortel.hautetfort.com)

henri-toivonen-3

1986 rallye de Suède, Toivonen-Cresto Lancia Delta S4.

HT-et-SC-AU-CORSE-1986

1986 Tour de Corse, l'épreuve qui leur sera fatale. (confidentielpaddocks.over-blog.com)

1986-corse-h-toivonen

Tour de Corse 1986. (wrcwings.wordpress.com)

henri-tests

(wrcwings.wordpress.com)

TOIVONEN%20Accident%20LANCIA%20CORTE%201986

La carcasse de la Delta S4 remontée du ravin par une dépaneuse.

1986_toivonen_crash_1