Née sur la planche a dessins de Gaston Juchet, la R30 est présentée en mars 1975, en même temps que la Peugeot 604, classée dans la même catégorie avec le même moteur. Huit mois plus tard sotira sa soeur la R20. Les deux voitures ont une carrosserie bicorps avec hayon identique, seule la face avant change, la 30 est équipée de 4 optiques ronds, alors que la R20 n'en possède que deux lègèrement rectangulaires. Elle se démarque de sa petite soeur par une motorisation plus puissante et un équipement supérieur.

  La version de présentation est la R30 TS équipée d'un moteur de 2 664cm3 V6 essence à deux carburateurs (moteur PRV développé entre Peugeot Renault et Volvo). Sa boite à vitesses est au choix avec quatre rapports manuelle et trois en automatique. La fermeture centralisée et les vitres électriques font aussi partie des équipements de série. La suspension est à quatre roues indépendantes avec ressorts hélicoïdaux, amortisseurs téléscopiques et triangles superposés. En 1977, d'autres modifications apparaissent. L'entourage des phares devient gris, nouvelle poignées de portes à palettes et trappe à carburant. Avec les modifications de 1978 le modèle TS reçoit des repose-tête arrières et un encadrement chromé pour les feux arrières. Cette version est suivie par le modèle TX qui garde le même moteur, mais les carburateurs sont remplacés par une injection Bosch K-Jetronic qui augmente la puissance à 142 ch DIN, soit 11 de plus que la TS. Sa boite à vitesse automatique reste incangée, mais la manuelle passe désormais à cinq rapports. Les roues de la TX sont en alliage léger à croisillions qui peuvent acceuillir (en option) les pneus Michelin TRX. Cette gamme possède de nombreux équipements supplémentaires parmi lesquels on retrouve: le volant gaîné de cuir, les sièges en velour, condamnation centralisée des portes, incluant le hayon et la trappe de carburant, << Normalur >> à deux fonctions -limiteur ou régulateur de vitesse électronique- avec une commande sur le volant, et un ordinateur de bord Sagem en option.

  En 1981, la R30 subie un restylage, avec un calandre chromée, rétroviseurs en plastique noir, intérieur entièrement redessiné, et de gros pare-chocs avant et arrière, cette année marque aussi la disparition de la gamme TS. La version diesel apparait en 1982, équipée d'une nouvelle motorisation un quatre cylindres de 2 069 cm3 turbo-diesel développant 85 ch DIN, qui est un dérivé du bloc atmosphérique de 1980 monté sur la R20. Ses jantes alus en 13 pouces sont celles de la R18 Turbo et la Fuego GTX. Son équipement de série est très proche de la version TX. En 1983, la R30 reçoit une becquet arrière et un essuie-glace arrière. Sa production avec celle de la 20 s'arrête en octobre 1983, au profit de la R25. Il existe également une version destinée à l'export répondant aux normes américaines. Excellente routière, la R30 n'a pas rencontrer le succès escompté, surtout le V6, mise à mal par le choc pétrolier survenu avant son lancement.

!B0du6(!EGk~$(KGrHqZ,!jQE)pqshS3NBM,bS-YiGg~~_35

Renault 30TS 1975. (souce photo ebay.fr)

Renault-30_TS_1975_800x600_wallpaper_02

R30TS V6, 1975. (netcarshow.com)

1280px-Renault_30TX_front_20070404

TX. (rudolf Stricker)