James Byron Dean est né le 8 février 1931 à Marion dans l'Indiana. Sa naissance six mois après le mariage de ses parents, est mal perçue dans cette petite bourgagde. Il est très proche de sa mère, mais les relations sont plus tendues avec son père, assez froid et distant. Il suivera ses parents qui quittent l'Indiana, pour s'installer à Santa Monica en Californie où son père à trouvé un emploi de technicien dentaire. James est inscrit à la Public School de Brentwood à Los-Angeles. En 1940 sa mère décède d'un cancer du col utérin, personne ne lui dit les causes véritables de la mort de sa mère, le cancer étant un sujet encore tabou pour l'époque. Cette disparition le plonge dans un profond désarroi.

  Incapable de l'élever seul, Winton Dean le père, envoit son fils vivre chez son oncle et sa tante à Fairmount dans l'Indiana, le jeune garçon y reçoit une éducation quaker. Durant ses années de lycée, James va s'initier au théâtre et pratiquer le baskett-ball, malgrè sa taille moyenne (1m73), mais souffrant d'une myopie il ne pû jamais s'affirmer pleinement dans se sport. A 18 ans, après l'obtention de son  diplôme d'études, il retourne à Los-Angeles vivre avec son père qui s'est remarié. James entre à l'Université de Santa-Monica et intègre la confrérie Sigma Nu, puis  l'Université de Californie à Los-Angeles. Le jeune homme s'investi pleinement dans le théâtre, malgrè les protestations de son père, il quitte finalement le domicile familial et part vivre du un appartement avec son amant William Bast, pour subvenir à ses besions, James effectue quelques petits boulots, notamment gardien de parking.

  Après avoir tourné un publicité pour Pepsi-Cola, il quitte ses études pour se consacrer entièrement à sa passion de comédien. Il s'inscrit à l'Actors Studio de New-York en tant qu'auditeur puis élève. Il joue également au théâtre et obtient un grand succès à Broadway, avec le rôle du jeune arabe Bachir, dans la pièce d'André Gide, "L'Immoraliste" ce qui lui vaut le prix du jeune acteur le plus prometteur de l'année le propulsant dans le monde du cinéma. Il signe un contrat avec la Warner et joue de petits rôles, mais c'est l'intéprétation de Cal Trasker, dans le film "A l'est d'Eden" où il démontre tout son talent dramatique. Ce rôle lui vaudra la première nommination posthume de l'histoire des Oscars. Peu après il tient le rôle principal du rebel Jim Stark, dans le film "La Fureur de vivre" qui devient un film mythique auprès des adolescents de l'époque. C'est pendant ce tournage que James Dean se prend de passion pour les courses automobiles. Son dernier rôle est celui de Jett Rink dans le film Géant, où les premiers rôles sont interprétés par Elisabeth Taylor et Rock Hudson. Bien que James joue un rôle secondaire, les critiques de l'époque sont unanimes pour dire que le jeune acteur est incontestablement la star du film.

  Passionné par les courses automobiles, James Dean à plusieurs victoires à son actif. Un de ses loisirs favoris est de conduire à grande vitesse dans les rues de Los-Angeles et semer les voitures de police. Après une visite dans un garage qui commercialise la marque Porsche aux Etats-Unis, James tombe sous le charme de la nouvelle Porsche 550 Spyder, il l'achète sur un coup de tête. L'acteur désire participer à une compétition qui doit avoir lieu dans le nord de la Californie. Le 30 septembre 1955, James Dean part très tôt dans la matinée au volant de sa Spyder, avec son mécanicien Rolf Wutherich, en trajet ils sont arrêtés par la police qui dresse une contrevention pour excès de vitesse. Venant de l'Est par la route 466 (actuelle route 46), James Dean roule depuis près de quatre heures en direction de Salinas, arrivé à un croisement proche de la ville de Cholame, une Ford Sedan conduite par Donald Turnupseed, un étudiant, venant en sens inverse coupe la priorité à la Porsche 550 qui tente de la contourner. James roule à la vitesse de 90 km/h. Deux policiers témoins de la scène ont évoqués le manque de visibilité à cet endroit, et le véhicule de l'acteur étant très bas. La Sedan percute la Spyder au niveau de la portière conducteur. Selon les deux policiers présents, le mécanicien Rolf Wutherich heurte le tableau de bord, avant d'être éjecté de la voiture il ne souffres que de quelques blessures sans gravité, James Dean est tué sur le coup, et le conducteur de la Ford souffre quant à lui de quelques hématomes. Il semblerait que le jeune étudiant roulait trop vite. Le decès de James Dean est annoncé à 17h59 le 30 septembre 1955. Il sera inhumé au Park Cimetary à Fairmount dans l'indiana. Sa pière tombale fut volée à plusieurs reprises. Juste avant sa mort James Dean avait tourné un clip publicitaire, de la sécurité routière, pour inciter les gens sur les dangers de la vitesse au volant.

  Sa Porsche 550 Spyder rendue célèbre par la mort de son conducteur est considérée par de nombreuses personnes comme une voiture maudite. La plupart des personnes qui ont rachetés des pièces venant d'elle ont connu un destin tragique. George Barris qui avait personnalisé la voiture de James Dean, rachète l'épave pour 2500 dollars, quelques jours plus tard il se fracture une jambe. Peu après il revend la transmission et le moteur à deux medecins qui les installent sur leurs voitures. Pendant une course entre l'un contre l'autre, l'un deux perd le contrôle et percute un arbre il est tué sur le coup, tandis que l'autre est sérieusement blessé, sa voiture ayant quitté la route. Barris vend les pneus de la Porsche, et bien qu'ils soient en bon état l'acheteur est victime d'un accident de la route. Deux jeunes essayent de voler la carrosserie mais tous deux sont blessés dans la tentative. Barris décide de la cacher et elle sera récupéré par la California Highway Patrol afin de l'exposer à titre d'exemple des accidents de la route. Lors de sa première exposition, un incendie ravage les locaux toutes les voitures sont détruites, sauf la Spyder. Par la suite exposée dans un lycée pour une journée de sécurité routière, la Porsche tombe et fracture la jambe d'un étudiant. Sur la route de Salinas, le camion qui la transportait dérape et le chauffeur est blessé. Elle tomba encore à deux reprises des camions sans causer d'accidents graves, mais casse le pare-brise d'un autre véhicule. La Porsche de James Dean est exposée en onze pièces une dernière fois en 1959. Elle disparait mystérieusement en 1960 avec le camions qui la transportait, on ne la jamais revue.

le-style-de-james-dean-2

James B. Dean (1931 - 1955). (modissimo.fr)

2221006850

(withjamesdean.hautetfort.com)

0603010_9

James Dean avec la Porsche 550 Spyder qu'il avait surnommé "Little Bastard". (selvedgeyard.com)

Car6

Les secours  viennent de sortir le corps. (member.shaw.ca)

vs6x6rpb

La Ford Sedan. (coeva.over-blog.com)

dean550crash2

L'épave de la Porsche Spyder. (forums.pelicanparts.com)

 

 

 

Filmographie:

 

DEAN-hello-goodbye

1951: Baïonnette au canon. (allocine.fr)

imagesWWBFB9HC

1952  La Polka des marins. (cinemotions.com)

has_anybody_seen_my_gal_-_dean_02

1952 Qui donc à vu ma belle ? (dvdclassik.com)

a-l-est-d-eden-1954-02-g

1955 A l'Est d'Eden. (allocine.fr)

James_Dean_in_Rebel_Without_a_Cause

1955 La Fureur de vivre. (in-house publicity still)

757363_7XVK7OJ3GRCVLUQZLWEPRXYC1WZJK4_elizabeth-taylo-et-james-dean-dans-geant-1956-sipa_H163602_L

1955 Géant. (aufeminin.com)

spot_61_739

(onthisveryspot.com)