Automobile produite par Renault de 1984 à 1996. Elle est destiné à remplacer la Renault 5 de première génération, mais ne reprend aucun des éléments de sa devancière, bien que sa ligne reste très proche. Sa conception débute en 1984, premièrement sous la version 3 portes, puis en 5 portes à partir de 1985. Ce modèle à la particularité de voir son empattement rallongé de 6cm par rapport aux modèles 3 portes, pour offrir plus d'habitabilité aux passagers arrière. La Supercinq connait plusieurs dérivés, dont deux versions cabriolet, carrossés par deux carrossiers différents, puis d'un modèle utilitaire l'Express, qui sera produit jusqu'en 2000. La fabrication française se fait dans les usines de Flins, Billancourt et Dieppe. Elle est également produite à l'étranger Valladolid pour l'Espagne, Sebutal au Portugal et Novo mestro en Slovénie.

  Plus moderne que l'ancienne R5, la Supercinq délaisse le chassis de la Renaullt 4, au profit d'un dérivé équipant les R9 et R11. Le constructeur à opéré plusieurs changements structurels, le plus remarqué est le placement du moteur en position transversale. Elle abandonne également la suspension de son aînée, pour en adopter une plus traditionnelle de type "pseudo Mac-Pherson". Son moteur est un "Cléon-Fonte" déjà présent sur la Floride S et la Renault 8, pour la version diesel seul le 1.6L sera disponible, le 1.9L étant destiné à équiper uniquement l'Express.

  En 1985, sa version sportive, la GT Turbo, sort, en remplacement des vénérables Renault 5 Alpine et Turbo. Principale concurrente de la 205 GTi, la GT Turbo, est équipée d'un moteur de 1.4L Turbo de 115ch. La Supercinq est restylée à partir de 1987, en adoptant une nouvelle calandre et de nouveaux boucliers avant et arrière, au dessin plus moderne. Les anciennes versions des C, TC, TS, TSE et GTL, font désormais place aux SL, SR. SD, TL, TR et GTR. Deux nouvelles versions font leur apparition: la GTX dotée dun moteur de 1.7L avec une présentation extérieure plus élégante et la Baccara de finition plus luxueuse. L'extérieur est soigné, l'intérieur possède aussi une scellerie cuir et un équipement complet, tranchant avec la rusticité des versions de base. Ce modèle fera enter la voiture dans l'ère de la citadine de luxe. Afin de la rendre plus exclusive Renault la propose au même prix que la GT Turbo. Cette dernière voit également son moteur passer de 115 à 120ch.

  Avec le lancement imminent de la Renault Clio, en 1989, la gamme Supercinq évolue: toutes les finitions sont accolées au nom "Saga" hormis les "Baccara", GT Turbo et "Five". Son intérieur s'enrichit légèrement, notamment sur les modèles de base. En 1990, la Clio est lancée, cependant la Supercinq reste encore au catalogue, et va connaitre plusieures séries spéciales ou limitées: la "Campus" série1 en décembre 1990 et série 2 février 1991, la "Carte Jeune" en juin 1991 et la fameuse "Saga" qui fai son grand retour en 1994. Equipée d'un équipement enrichit par rapport à la "Five" avec des vitres teintées, un autoradio et une peinture métalisée (en option), elle sera ensuite intégrée à la gamme et accompagnera la Super 5 jusqu'à la fin. En mars 1996, Renault annonce l'arrêt de la production, avec une dernière série limitée la "Bye-Bye" sortie en 12 000 exemplaires. Cette version vient clore le chapitre de la R5, laissant désormais place à la Clio.

GTS_1984_face_jpg1

Supercinq phase 1 de 1984. (forum-auto)

RENAULT-super5-ts-1914

TS 1984. (autobilderweb.com)

R5_2_v_sst

Supercinq phase 2 après restylage avec nouveaux boucliers avant et arrière. (Sven Storbeck)

R5_2_h_sst

(Sven Storbeck)

1280px-Renault5tl

Version 5 portes. (Severin Vogt)

258501RenaultSuper5GTTurbo

GT Turbo de 1985. (forarmotorsport.fr)

S0-La-p-tite-sportive-du-lundi-Renault-Super-5-GT-Turbo-136646

(caradisiac.com)

1280px-Renault_5_GT_Turbo_Raider

GT Turbo phase 2. (Bigstevet)

1987_Renault_5_GTX_(14152963210)

GTX. (Kieran White)

fatalsax_2112200242_mini_100_0001_img[1]

Baccara. (forum-auto.com)

GTTurboEBSav

Cabriolet. (Lebubu93)

Renault_Express

Express . (Thomas doerfer)

GTT_Oreille

(pquillon.chez-alice.fr)