Originaire des Andelys dans l'Eure, Marcel Lefèvre est né le 17 mars 1918. En 1937 il est breveté pilote à l'aéroclub d'Etrépagny, puis entre l'année suivante dans l'armée de l'air, où il décroche son brevet de pilote militaire. Après un séjour à la base de Salon de Provence, il est muté au groupe de chasse II/3 "Dauphiné". Stationné en Syrie, Marcel Lefèvre refuse de se battre contre les Britanniques et se fait démobiliser en janvier 1941. Il rejoint en avril 1941 le groupe de chasse I/3 "Corse" basé à Oran, où il va rencontrer deux de ses futurs frères d'armes Albert Durand et Marcel Albert.

  Les trois hommes désirant rejoindre l'Angleterre s'évadent à bord d'un avion le 14 octobre pour rallier Gibraltar. Marcel Lefèvre s'engage dans les rangs des F.A.F.L. avant de rejoindre un escadron britannique affecté à la défense de Londres. Il prend également part à des opérations au-dessus de la Manche et de la France occupée. Lorsque l'escadrille "Normandie-Niemen" est créée pour le front de l'Est,  il se porte immédiatement volontaire et arrive en URSS le 29 novembre 1942. Lefèvre participe à ses premiers combats aériens à partir du mois de mars. Pendant son séjour dans l'unité il était surnommé "Père Magloire" dont il avait peint le personnage pittoresque du folklore normand sur son appareil.

  Le 28 mai 1944, Marcel Lefèvre de retour de mission doit tenter un atterissage forcé sur son terrain d'attache de Doubrovka, son Yak est gravement endommagé et de l'essence s'échappe d'une canalisation sectionnée et se répand sur sa combinaison de vol. L'appareil se pose roues rentrées, mais s'embrase. Le pilote parvient néanmoins à s'extraire, mais souffre de nombreuses brûlures, aux jambes, aux mains et au visage. Evacué à l'hôpital de Moscou, son état est désepéré. Le 5 juin 1944, Marcel Lefèvre meurt de ses blessures, sans savoir qu'à des milliers de kilomètres à l'ouest les Alliés s'apprêtaient à débarquer dans sa Normandie natale. Il est enterré avec les honneurs dans le carré français du cimetière de Moscou, parmi les grognards de Napoléon. Ses camarades de combat ainsi que les plus hautes autorités russes assistent aux obsèques. A titre posthume sous les ordres de Staline il est fait "Héros de l'Union Soviétique" avec l'Ordre de Lénine. Le Lieutenant Lefèvre était titulaire de 7 victoires homologuées et 3 en collaboration. Son corps fut rendu à la France en 1953 et repose depuis aux côtés de ses parents dans le caveau familial des Andelys. Par un ordre général du Ministère de la Defense de l'URSS daté du 1er juillet 1966 l'inscription à perpétuité du Lieutenant Marcel Lefèvre est décidée sur l'état nominatif de la 1ere escadrille du 18e Régiment d'Aviation de chasse de la Garde de Vitebsk appatenant à la Division Aérienne de Chasse de Smolensk.

  Décorations obtenues par le Lieutenant Marcel Lefèvre:

  * Chevalier de la Légion d'honneur.

  * Compagnon de la Libération.

  * Croix de Guerre 1939-1945 (9 citations)

  * Héros de l'Union Soviétique.

  * Ordre de Lénine.

  * Ordre du Drapeau rouge.

  * Ordre de la Guerre patriotique de 2e classe.

(Sources Wikipédia)

 

lefebvre

Lieutenant Marcel Lefèvre 1918-1944. (crash-aerien.aero)

img_0003-copie

Le Yakovlev 9T-37 (ou Yak) de Marcel Lefèvre avec l'effigie du "Père Magloire". (chtiphilablog.wordpress.com)