Ce chasseur est certainement un des warbirds le plus connu de la seconde guerre mondiale, il fut rendu populaire en 1976 dans la série américaine des "Têtes Brûlées", relatant les exploits (plus ou moins romancés) des hommes du major Greg " Pappy" Boyington dans le Pacifique Sud. Sa conception remonte à 1938, à la demande de l'US Navy qui cherchait un remplaçant au chasseur embarqué F4F Wildcat de chez Grumman. Bien que le prototype vole pour la premiere fois en 1940, deux années supplémentaires seront necessaires pour le perfectionner.

  La forme de sa voilure en W, dite "aile en mouette inversée" devait lui apporter des améliorations techniques. La raison de ce choix fut dicté par sa grande hélice de trois mètres de diamètre qui obligeait à élever considérablement l'avant de l'appareil, mais réduisait aussi la visibilité du pilote au roulage. De plus les jambes du train d'atterrissage étaient trop grandes pour une voilure classique c'est pourquoi les ingénieurs décidèrent d'équiper le Corsair d'une voilure en W. Il était muni d'un moteur Pratt & Whitney de 2 000ch et atteignait la vitesse de 685 km/h.

  L'aéronavale américaine passe sa première commande de 584 appareils le 30 juin 1941. Fabriqués par trois usines aux Etats-Unis, le nombre de Corsairs produits est de 12 583 unités, toutes versions confondues. Pendant ses premières années il sera surnommé le  "tueur d'enseignes" après de nombreux crashes de pilotes débutants notamment lors d'appontages ou décollages manqués sur porte-avions. Son train d'atterrissage rebondissait et les appontages tournaient souvent très mal, l'appareil failli bien se faire interdire de vol par l'armée américaine. L'aéronavale avait depuis quelques temps adoptée le poser sur "trois points", ce qui était faisable sur le Wildcat ou le TBF Avenger, mais plus problématique sur le Corsair. Le pilote devait adopter une vitesse basse, proche de celle de décrochage", ce qui rendait l'appareil difficilement manoeuvrable. Si l'avion ratait un brin d'arrêt, la brusque remise des gaz et le couple moteur le faisait tourner autour de l'hélice, abaissant l'aile gauche vers le pont qu'elle risquait de toucher et entraîner l'accident.

  Le Corsair fut employé pendant la guerre du Pacifique, à partir de 1943. L'US Navy déploya entre le 7 et 30 avril 1945, 305 appareils (soutenus par 192 autres du Marines Corps) dans le secteur d'Okinawa. Avec un total de 2 140 victoires, le F4U devient le deuxième chasseur le plus crédité derrière le Grumman F6F Hellcat, seuls 189 Corsairs furent perdu en combats aériens. Même si les Britanniques ont été les premiers à l'employer à partir de porte-avions, en Mer du Nord, c'est dans le Pacifique que le Corsair forgea sa légende, notamment au sein de la VMF-214 commandée par le major Boyington, du corps des Marines. Du côté japonais, le Corsair fut très vite craint, les pilotes nippons l'avaient surnommés "mort sifflante", en raison du bruit de l'air sur le bord d'attaque des ailes. Le F4U sera également utilisé en Corée, notamment pour des missions d'appui au sol dans 80% pour des cas. Mis également en service dans l'aéronavale française en 1953, il sert en Indochine, pendant la crise du canal de Suez, puis en Algérie. Tous les Corsairs français sont retirés du service actif en 1964, beaucoup furent rachetés par des passionnés d'avions anciens, d'autres seront exposés dans divers musées. Bien que le premier prototype était équipé d'une hélice tripale, au fil du temps certains modèles seront munis d'une quadripale.

1280px-XF4U-1_NACA_1940

Le XF4U-1 premier prototype du Corsair. (NASA Langley Research center).

F4U-1_final_assembly

F4U-1 en cours d'assemblage. (Vought -  US gouvernment Centennial of fight website)

F4U-1_VF-17_CV-17_1943_NAN2-69

Un F4U-1 à l'appontage sur l'USS Bunker Hill. (USN )

39391-728x898

F4U attaquant à la roquette des positions japonaises lors de la bataille d'Okinawa. (albumwar2.com)

280px-Pappy_Boyington

Major Gregory Boyington (1912-1988) commandant la VMF-214 du corps des Marines et as sur Corsair de la guerre du Pacifique. (public domain)

F4U-4_crash_CVE-118_1949_NAN11-78

Ce Corsair va plonger dans la mer après avoir rater son appontage sur l' USS Sicily en 1948. (USN)

F4U-4B_Corsair

F4U-4B armé de roquettes sur le pont de l'USS Sicily pendant la guerre de Corée. (USN)

Koreanwar1953

Guerre de Corée. (Department of Defense, Air and Space museum)

1280px-Corsair-f4u-4-navy

F4U -4. (Tristan Nitot)

F4U-5N_NAN11-49

1949 F4U - 5N en version de chasseur de nuit avec radar de détection nocturne sur l'aile droite. (USN)

Corsair_Mk1_Quonset_Point_1943

Sous les couleurs britanniques. (us-militaria.com

97268__f4u-7-chance-vought-corsair_p

Ex- Corsair de l'aéronavale française. (fr.forwallpaper.com)