Ce chasseur à réaction supersonique volant à Mach 2 est le résultat d'un projet lancé en 1952, par le constructeur Lockheed sur ses fonds propres. En janvier 1953 l'US Air Force l'accepte. Le prototype appelé X-104 vole pour la première fois le 4 mars 1954, avec Charles" Chuck" Yeager aux commandes. L'appareil entre en service à partir de 1958, sa silhouette et ses performances sans égales pour l'époque suscitent l'enthousiasme.

  Cependant le F-104 souffre de quelques problèmes récurrents notamment au niveau de la faible puissance de son réacteur, ou la dangerosité de son canon (certains obus explosent dans la soute). De plus sa surface alaire restreinte le rend peu manoeuvrable à basse vitesse, surtout au décollage et à l'atterrissage. L'enthousiasme du début fait place à la déception des militaires quand ils s'aperçoivent que le Starfighter n'est pas adapté à leurs besoins. Il sera finalement abandonné après la livraison de seulement 300 exemplaires. Les appareils sont alors transférés vers des unités de secondes lignes à partir de 1960 puis retiré du service actif en 1969, après avoir servi lors de la guerre du Viêt Nam entre 1965 et 1967.

  A la fin des années 1950 l'OTAN lance un appel d'offres pour un avion de combat supersonique et le F-104G remporte le marché en novembre 1958. Il s'agit d'une version améliorée de l'appareil de base, possèdant une électronique de bord permettant l'usage  " tout temps", pour supporter les vols à basse altitude, mais également augmenter la surface d'emport de charges, sa structure est renforcée, et la capacité des réservoirs sont revus à la hausse. Des accords de production sous licence seront signés avec entre autres l'Allemagne de l'Ouest et le Canada.

  Au milieu des années 1960, une polémique éclate en Allemagne, concernant le taux alarmant des accidents en vol des Statfighter, sur les 916 exemplaires utilisée par la Luftwaffe, 292 s'écrasent après des avaries moteurs, causant la mort de 119 pilotes. Ils furent très vite baptisés "faiseurs de veuves" ou encore "cerceuils volants". L'affaire fit un tel bruit que le commandant de la chasse allemande fut démis de ses fonctions. Les derniers Starfighter allemands seront retirés du service en 1987, mais certains vont continuer à voler dans des unités de test jusqu'en 1991. Malgrè tout cet appareil fut en service dans de nombreux pays dans le monde.

Lockheed_F-104A-10-LO_(SN_56-0758)_060928-F-1234S-004

Lockheed F-104A Starfighter. (USAF)

YeagerInCockpit1

Charles "Chuck" Yeager qui réalisa le premier vol du F-104. (chuckyeager.com)

Lockheed_F-104A-15-LO_060928-F-1234S-008

(USAF) National Museum of the U.S. Air Force.

Canadair_CF-104_12701_RCAF_(mfr_H-214_via_RJF)_(17111646356)

Des CF-104 canadiens en formation. (San Diego Air & Space Museum Archives)

Lockheed_XF-104

Un XF-104 en vol. Cet appareil s'écrase au sol le 11 juillet 1957, suite à une défaillance de la queue. Le pilote  s'est éjecté en toute sécurité. (National Museum of the U.S. Air Force)

wp_20_08_F-104G_1987_PM

F-104 de la Luftwaffe allemande. (dailykos.com)

80e4df32c6c7026ff5d8e0e0842f563b

Pilote Bernard Neefs de la force aérienne royale belge. (pinterest.com)

lockheed-f104c-starfighter

Cockpit d'un Starfighter. (militaryfactory.com)

f10423+16

Formation de F-104G  de l'aéronavale allemande. (916-starfighter.de)

202146-stranger

(1zoom.net)