L'histoire du PBY Catalina démarre en 1933. A cette époque l'US Navy lance un appel d'offres pour un hydravion d'une autonomie de 4800 kilomètres avec une vitesse de croisière de 160 km/h. Deux marques sont alors étudiées, Douglas qui présente sont projet du XP3D-1 et Consolidated avec le XP3Y-1, c'est celui-ci qui sera finalement retenu. Sa toute première dénomination est PBY pour Patrol Boat et Y étant la désignation donnée par son constructeur, le nom Catalina viendra lorsqu'il sera utilisé par les Britanniques au cours de la deuxième guerre mondiale.

  Le premier prototype du PBY réalise son vol inaugural le 28 mars 1935 à Norfolk en Virginie. Au cours de vols d'essais l'hydavion démontre son potentiel "longue distance" en reliant Norfolk au Canal de Panama, puis  San Fransisco sans escale. L'appareil présente de nombreuses innovations avec son "aile parasol" (fixation par des haubans au-dessus du fuselage) avec deux renforts de chaque côté, les flotteurs de stabilisation sont rétractables pour constituer les saumons de bout d'aile. La coque se compose de deux parties principales, sa queue de type "cantilever cruciforme" lui offre de meilleurs performances que la double dérive, de plus le PBY est équipé d'un grand dome d'observation de chaque coté, ce qui en fait un appareil ideal pour les patrouilles maritimes.

  Pendant la deuxième guerre mondiale les PBY seront utilisés par tous les pays alliés (Etats-Unis, Grande-Bretagne, l'Australie et le Canada) pour les missions d'escorte et de protection des convois dans l'atlantique nord, armés de bombes, torpilles ou grenades sous marine. Il fut également très utilisé dans le Pacifique. Le 26 mai 1941, c'est un Catalina britannique qui retrouve la trace du cuirassé allemand Bismark, onze mois plus tard un PBY canadien en patrouille repère les porte-avions japonais approchant de Ceylan, et fait échouer l'attaque sur la flotte britannique dans l'océan Indien. Ce sera encore un Catalina de l'US Navy qui détecte la flotte japonaise se dirigeant sur Midway, le 3 juin 1942. Sur le theatre d'opérations du Pacifique, plusieurs escadres de Catalina furent modifiées pour opérer de nuit, à l'aide de détecteurs d'anomalies magnétiques, ces avions peints en noirs seront surnommés "Black Cats". Ces unités vont enregistrer de gros succès en endommageant ou coulant un bon nombre de navires de transports, sous-marins et batiments de guerre ennemis.

  Mais il sont aussi souvent utilisés pour des missions de sauvetages en mer pour secourir des pilotes ou des marins naufragés. C'est ainsi que le 3 août 1945 un Catalina de l'US Navy porte assistance aux hommes du croiseur lourd USS Indianapolis, coulé trois jours plus tôt en mer des Philippines par un sous-marin japonais, le navire américain revenait de Tinian où il avait livrer la première bombe atomique. L'appareil se pose sur l'eau et parvient à sauver 56 marins très mal en point après trois jours passés dans l'eau. Lorsque la place à bord manque certains matelots sont attachés sur les ailes pour ne pas tomber. Il attend l'arrivée d'un navire qui s'est dérouté pour récupérer les survivants.

  Après la seconde guerre mondiale, les Catalina sont peu à peu retirés du service actif, mais dans certains autres pays ils sont encore utilisés. La France va employer les siens pendant la guerre d'Indochine et d'Algérie. Beaucoup restèrent actifs pour des missions de sauvetage ou furent reconvertis en bombardiers d'eau, pour la lutte anti-incendie.

CATALINA_PROTOTYPE_1_EN_6001

Le Catalina de première génaration XP2Y-1 avec sa queue à double dérive. Ce modèle est antérieur à celui proposé à l'armée en 1933.

image236

La version du XP3Y-1. (2iemeguerre.com)

PBY_Catalina_landing

(oldafsarge.blogspot.fr)

post-48602-0-51606000-1479614007

f74ce117345affe509efcd77f630dd3c

(pinterest.com)

20162505201156

Mitrailleur latéral sous le dome d'observation.

catalina-1-copy

d2653f93f87fb293f9cfd0049d16eb18

Fixations de bombes .

Norweigan_Consolidated_Catalina_named_Vingtor

PBY-5A_VP-61_Aleutians_Mar_1943

US_Navy_090925-N-9860Y-006_A_PBY-6A_Catalina_drops_a_load_of_water_from_its_bomb-bay_doors_over_Crescent_Harbor

1408p_pby_0078