Apparue en mai 1976, la Renault 14 doit être une concurrente directe avec la Fiat Ritmo, l'Horizon de chez Simca Talbot ou encore la Volkswagen Golf. Elle possède le même groupe motopropulseur que la Peugeot 104, un arbre à cames en tête tout aluminium de type transversal, incliné de 72° vers l'arrière avec 4 cylindres en ligne et la boite à vitesses placée sous le bloc. La lubrification moteur-boite est commune. Ce bloc à transmission moteur-boite par train d'engrenages dit "triplette" était le résultat d'un projet étudié par Peugeot dans la cadre d'un programme commun avec Renault au sein de la Française de Mécanique, créée à cet effet. Son train avant est dérivé ce celui de la 104.

  Dés son lancement elle doit faire face à de nombreuses critiques, à cause notamment de sa mécanique sous-dimensionnée (1 218 cm3 pour 57ch) et son équipement minimaliste. En 1977 la série limité "Safrane" apprait, destinée principalement pour le marché européen. Plus luxueuse, elle est disponible avec une seule couleur, le brun moyen, une scellerie en velour brun , des jantes en alliage et une horloge à quartz. Le modèle de la R14 de base, très dépouillée (la L) sera retirée du millésime 1978. Faudra attendre 1979, pour espérer un peu mieux, notamment en milieu de gamme avec la version GTL avec une finition améliorée et point de vue puissance c'est la TS qui possède le 1 218 (moteur XZ) de la 14 TL plus poussé avec 69 ch DIN grâce un carburateur double-corps et un échappement modifié qui relève un peu le niveau. C'est la première voiture de cette catégorie à être équipée de vitres électriques et une fermeture centralisée. Extérieurement la 14 TS possédait une bande adhésive en dégradée noire sur les ailes avant pour allégée un peu sa silouhette, et des boucliers élargis gris anthracites. En 1980, la Renault 14 est restylée à l'avant les clignotants qui jusqu'à présent se trouvaient dans le pare-chocs, sont placés à côtés des phares. Désormais les versions 14 TL et GTL proposent 58,5 ch, alors que la 14 TS reçoit le 1 300 cm3 (moteur XY / A150) de 70 ch de la 104S.

  Produite à près d'un million d'exemplaires, la Renault 14 n'a jamais rencontré le succès que son constructeur attendait. Son manque de puissance, ses équipements minimalistes, ainsi que nombreux problèmes de démarrage par temps humide et une sensibilité à la corosion peuvent expliquer ce demi-échec et n'ont pas tardés à lui coller une étiquette peu encourageante. De plus en 1977 dans l'espoir de relancer les ventes, une campagne publictaire de Publicis associe la forme de la R14 à celle d'une poire, cette publicité restera dans les anales de la communiquation comme étant une des plus ratée qui fera chuter sensiblement les ventes. A partir de 1981, les ventes déclinent, les clients boudent désormais la gamme, préférant nettement le modèle suivant, la Renault 9 et bientôt suivi de la R11, utilisant le moteur "Cleon-Fonte" déjà éprouvé par la Régie depuis la Floride S et la R8.

R12-02

Renault 14. (lautomobileancienne.com)

Renault-14-4

(boitierrouge.com)

IMG2158

(gazoline.net)

renault_14-tl-1976-83_r2

Renault 14 TL 1976. (noticias.coches.com)

hqdefault

(youtube.com)

Renault_R_14_Safrane

Série limitée R14 Safrane. (flickriver.com)

15242995420_507e8b9681

(flickriver.com)

616_gris_met_vernis

(renault14.net)

14ts

1983 R14 TS. (photo wildu46 http://forum-auto.caradisiac.com)

7ad97466e9a308fc874d1a043e445c10

Renault 14 TS de la Police. (pinterst.com)

112816096

Renault 14 TL. (zorgblogauto.canalblog.com)

R14_TS_1979-Tableau_de_Bord

R14 TS. (Zaybulon87)

images

(opnminded)