La Juvaquatre est dévoilée pour la première fois au salon de l'automobile de Paris en 1937, très largement inspirée de l'Opel Kadett, ce qui vaudra à Renault un procès pour plagiat, elle aura pour principales concurrentes dès sa commercialisation en 1938 la Simca 8, la Peugeot 202 et les Amilcar Compround. C'est la première automobile de la marque à posséder une carrosserie monocoque, avec roues avant indépendantes, la suspension avant est à ressort à lames transversales avec des amortisseurs hydrauliques à leviers formant deux triangles supérieurs.

  Les premiers exemplaires se présentent essentiellement sous la forme d'un coupé 2 portes, afin de répondre à la demande, une version utilitaire est rapidement étudiée fin 1938. A partir de 1939 la Juvaquatre sera disponible en version berline 4 portes, à ouverture dite "suicide" et un coffre arrière non ouvrant. D'autres exemplaires viendront étoffer la gamme en versions "luxe", coupé ou découvrables, puis sous l'Occupation avec des modèles fonctionnant au gazogène et à l'électricité. En 1940, les freins deviennent hydrauliques sur tous les modèles et la Juvaquatre est proposée en 4-portes, avec enfin un coffre accessible par l'extérieur. Le véhicule sera pourtant pourvu de quelques caractéristiques inattendus. Pour le roulage à froid, un anneau sous le tableau de bord permet de dérouler à distance un écran devant le radiateur, placé sur un enrouleur cet écran se replie à la demande quand le moteur est chaud. Deux trappes situées au bas de la carrosserie en avant des portières permet de ventiler les pieds du conducteur et du passager avant.

  En 1945, lorsque les usines Renault redémarrent, la Juvaquatre est le seul exemplaire d'avant guerre à être remis en production, en attendant qu'un nouveau modèle soit disponible. La production de la version berline s'achève à partir de 1948, mais le modèle utilitaire va continuer à sortir des chaines d'assemblages, pendant encore 10 ans, durant cette période la Juvaquatre était le seul véhicule de type utilitaire du marché français. En effet à cette époque la toute nouvelle 4cv dont la production avait débuté pendant l'été 1948, possédait un moteur placé à l'arrière et ne pouvait donc pas être convertie en version break et utilitaire, de plus La Régie ne disposait pas encore de la technologie du moteur à plat mis au point par l'ingénieur italien Dante Giacosa et monté sur la Fiat 500 Giardiniera. Renault trouva la solution en 1956 reprenant la plate-forme de la Juvaquatre en lui greffant le moteur de la Dauphine à l'avant, la gamme sera désormais baptisée Dauphinoise. Du point de vue esthétique, la Dauphinoise se distingue par des optiques plus petits, des jantes à voile plein et l'ouverture de la porte arrière se fait à droite. La production cessera définitivement en 1960, remplacée par le Renault 4.

Juvaquatre

Renault Juvaquatre. (lautomobileancienne.com)

Juvaquatre 2

(lautomobileancienne.com)

juvaquatre1939

Publicité de 1938. (filrouge-automobile.fr)

RENAULT

(retropassionleblog.com)

juvaquatre berline

(a2goos.com)

060

Une Juvaquatre en service dans l'armée allemande. Sur l'aile avant on distingue les lettres WH ce qui signifie que la voiture sert dans la Wehrmacht. (autogallery.org.ru)

96668448

Berline 4 portes. (vroomvroom.canalblog.com)

coupé

Juvaquatre de type "coupé". (les-renault-d-avant-guerre.com)

image-463

Juvaquatre découvrable. (les-renault-d-avant-guerre.com)

Renault

Modèle de 1946. (nakhon100)

renault-juvaquatre-break

La version "break". (antiqbrocdelatour.com)

49481673_p

Break à ouverture de la porte arrière a gauche. (vroomvroomcanalblog.com)

caradisiac

(caradisiac.com)

utjuva85

(leroux.andre.free.fr)

Voiture_Ancienne_-_Flickr_-_besopha_aka_Renault_Dauphinoise_cropped_to_highlight_the_car

Renault Juvaquatre Dauphinoise. (Charles01)

Renault_Dauphinoise_photo_2

(Alf van Beem)

juvaquatre-1

Renault "Dauphinoise" à partir de cette version l'ouverture de la porte arrière se fait par la droite. (filrouge-automobile.fr)