En 1964 le désigner italien Giovanni Michelotti, développe un cabriolet 4 places au moteur V8 sur la base d'une berline Triumph 2000. Assemblée par la firme British Leyland, il sera commercialisé sous la marque Triumph de 1970 à 1977. Depuis quelques temps déjà la marque britannique espére se faire une place sur le marché américain, et le dernier projet appelé Stag semble tout a fait corespondre à cette ambition. Cependant avant toute chose le véhicule doit répondre aux normes américaines en vigueurs à cette époque. Triumph équipe son cabriolet d'un arceau fixe, qui dénature un peu l'aspect visuel, mais la Stag une fois capotée retrouve son charme.

  Pour son moteur les ingénieurs vont décider de na pas utiliser l'excellent V8 Rover pourtant disponible, mais vont tenter de produire leur propre V8. Il est composé de deux culasses en alliage et un arbre à cames en tête par banc de cylindre. Ce 3L de cylindrée développant 147 ch, pouvait être équipé au choix d'une boite automatique à trois rapports, ou une manuelle de 4 rapports (overdrive en option). Doté de 4 roues indépendantes et d'une caisse autoporteuse son chassis est spécialement réalisé pour la Stag. Cependant le gros moteur V8, conçu trop rapidement va s'avérer assez décevant, au niveau du refroidissement, la pompe à eau trop faible située en dessous du moteur avait tendance à faire des siennes, ce qui entraina des problèmes de culasses. Le V8 souffrait également d'autres défauts de conceptions de l'allumage et de distribution. Pour ce cabriolet qui visait des ventes , notamment en Californie où le climat était particulièrement chaud, n'a pas reussi son coup. Les ventes n'atteignent que 2 871 exemplaires, dégoutés par tous ces défauts , les Américains préfèrent se tourner vers d'autres modèles plus fiables. La plupart des Stag produites seront vendues en Grandes-Bretagne, en 1977 après 25 939 exemplairs fabriqués la production s'arrête définitivement.

blmcharrywebsterlastsca-221x300

Harry George Webster (1971 - 2007) ingénieur en chef de Triumph, c'est lui qui décida de lancer la Stag en production. (aronline.co.uk)

1280px-Triumph_2000_-_Flickr_-_foshie (1)

La Triumph 2000 qui sert de base pour l'élaboration de la Stag. (foshie)

1-7-800x500

 Triumph Stag. (carrosso.nl)

2-3-1024x685

(carrosso.nl)

8563211815_5fb7842505_b

Logo de calandre. (Bill Jacomet / flickr.com)

1920px-1974_Triumph_Stag_3

(Vauxford)

1024px-1977_Triumph_Stag_Heritage_Motor_Centre,_Gaydon_(1)

Triumph Stag avec son hardtop. (Mark Brown)

1280px-Triumph_Stag_-_Flickr_-_exfordy_(3)

(Brian Snelson)

bond_web2

En 1971 la Stag apparait dans "Les diamants sont éternels" un des épisodes de la saga des James Bond. (stagownersclub.wordpress.com)

1024px-1974_Triumph_Stag_-_Flickr_-_The_Car_Spy_(18)

(The Car Spy)

1024px-1974_Triumph_Stag_-_Flickr_-_The_Car_Spy_(10)

(The Car Spy)

1280px-Stag_(4571742102)

(allen watkin)