L'histoire du Tornado remonte à 1967 lorsque plusieurs pays de l'Organisation du traité de l'Atlantique Nord (OTAN) utilisateurs du chasseur F-104G Starfighter commence à lui chercher un remplaçant. Pour ce faire ils vont créer un groupe de travail baptisé MRA75 (Multi Role Aircraft for 1975) que la Grande-Bretagne va rejoindre à partir de 1968.

  L'année suivante quatre pays (Grande-Bretagne, Allemagne de l'Ouest, Italie et les Pays-Bas) vont former le consortium Panavia chargé de concevoir un nouvel avion. En 1970 alors que les Pays-Bas décident de quitter le projet, la Grande-Bretagne, l'Allemagne de l'Ouest et l'Italie fondent une autre société commune appelée Turbo Union qui sera chargée du développement des moteurs. Deux versions de l'appareil sont intialement prévues, une monoplace pour l'Allemagne de l'Ouest et une biplace pour le Royaume-Uni, mais très vite la version monoplace sera abandonnée. Une caractéristique novatrice pour l'époque sera le développement et l'utilisation d'une aile à géométrie variable, qui permet à la fois des vols à grande vitesse et haute altitude avec les ailes repliées, une faible vitesse de décrochage réduisant la longueur de piste nécessaire (ailes dépliées) et la réduction des turbulences pour les vols a basse altitude avec les ailes en position intermédiaire. Des commandes de vol éléctriques et un système sophistiqué de suivi de terrain sont également développés.

  Le premier des dix prototypes du Tornado IDS vole pour la première fois le 14 août 1974, parallèlement la Grande-Bretagne décide de développer le Panavia Tornado ADV (Air Defence Variant), version de défence aérienne à long rayon d'action dont le prototype vole pour la première fois le 27 octobre 1979. Ce qui fait également la particularité de cet appareil réside au niveau des réacteurs équipés d'un inversseur de poussée permettant de réduire la distance d'atterrissage, et le positionnement manuel des ailes à 25°, 45° ou 67° contrairement au F-14 Tomcat américain dont les ailes se positionnent en fonction de la vitesse à laquelle l'avion évolue. La production des piéces se fait de manière bien définie: le Royaume-Uni fabrique le fuselage avant et la dérive, l'Allemagne de l'Ouest produit le fuselage central et arrière, quant à l'Italie elle prend en charge la fabrication des ailes. En revanche chaque pays était responsable de l'assemblage final des avions qui lui étaient destinés. Les unités de la Royal Air Force reçoivent leurs premiers Tornado en janvier 1982, l'Allemagne de l'Ouest toucha les siens en juillet 1983 et l'italie fut livrée en juin 1984. Cependant à cause de retards dans la mise au point du radar FoxHunter, les livraisons des versions ADV ne commencèrent qu'en juillet 1986. En septembre 1985 l'Arabie Saoudite passe une première commande pour 48 Tornado IDS et 24 ADV, suivie d'une autre pour 48 IDS supplémentaires.

  Les Tornado se déclinent principalement dans trois versions:: IDS (Interdictor / Strike) d'interdiction et de chasse/bombardement, avec deux canons et une électronique optimisée pour les missions de pénétration à basse altitude et grande vitesse par tous les temps ; ADV (Air Defence Variant) d'interception/défense aérienne, avec un seul canon, un fuselage allongé de deux mètres, des turboréacteurs plus puissants et un radar FoxHunter optimisé pour l'interception air-air ; et l'ECR (Electronic Combat / Reconnaissance) de guerre électronique et de reconnaissance, sans canons mais capable d'emporter des missiles anti-radar HARM.

  Le premier engagement militaire du Tornado fut  la Guerre du Golfe de 1990 à 1991 qui est considéré comme le baptème du feu des appareils saoudiens, britanniques et italiens. Au cours de cet affrontement 7 Tornado IDS furent abattus, 6 britanniques et 1 italien. Depuis 1990 le Panavia Tornado est présent dans tous les engements militaires que se soit en Irak en Bosnie-Herzégovine, au Kosovo, en Afghanistan, en Lybie jusqu'en République du Yemen depuis 2015, où les forces saoudiennes sont engagées au sein d'une coalition en soutient au gouvernement dans sa lutte contre les rebelles Houthis. Le 14 février 2020 un Tornado Saoudien est perdu, sans savoir si il s'agit d'un incident technique ou d'un tir de missile sol-air comme le revendiquent les rebelles.

panavia_tornado_ids

Panavia Tornado GR1 IDS allemand. (military-today.com)

800px-Panavia_Tornado_IDS,_Germany_-_Air_Force_AN1077561

(Mike Freer - Touchdown-aviation)

1280px-Tornado_MFG1_landing_RAF_Mildenhall_1984

1er août 1989 un Tornado IDS de la marine fédérale allemande au roulage sur la Naval Air Station Océana Virginia (USA)Photographer: PH2 Bruce Trombecky, USNR.

unnamed

(psk.blog.24heures.ch)

1280px-Tornado

Tornado ADV britannique. (Arpingstone)

1058971

Panavia Tornado ECR. (airplane-pictures.net)

93375463abf765411b753efc34ae8506

(pinterest.fr)

images

(airliners.net)

ob_f0d09b_rs20321-200706317

(defens-aero.com)

Tornado_ZE341_fb

(escadrilles.org)

Tornado_GR4

(military.wikia.org)

Gtornadoids

(avionslegendaires.net)