Cette bataille se déroule le 25 juin 1876, la plus célèbre de la campagne  des guerre indiennes. Elle oppose    les 647 hommes du 7e régiment de calvalerie commandé par le lieutenant-colonel George Armstrong Custer, à une coalition de guerriers Cheyenne et Sioux, sous l'influence de Sitting Bull. Le commandement des attaques du 25 juin est confié et mené par Crazy Horse, le chef Sioux Gall et Lame White Man chef Cheyenne. La situation géographique du champ de bataille se situe près de la rivière Little BigHorn ( affluent du Bighorn, un affluent du Yellowstone ) dans le Montana.

LES CAUSES DE LA BATAILLE

  Suite à une expédition d'exploration, menée par George A. Custer en 1875, sur les terres sacrées des Black Hills situées sur deux états  Dakota et Montana, des gisements aurifères y sont découverts, sur la réserve des Sioux Lakotas. Les autorités cherchent premièrement à stopper les vagues des chercheurs d'or, puis entâment des négociations avec les Sioux pour leur acheter les Black Hills, mais en 1875, celles-ci échouent. En novembre, un ultimatum est alors lancé par le général Terry, au 31 décembre la force serait utilisée si nécessaire pour chasser les Sioux de leur territoire. Au printemps 1876, plusieurs colonnes convergent vers les campements Amérindiens.

LE 25 JUIN 1876.

  George Custer qui ne connait pas encore l'échec du général Crook à la bataille de Rosebud, quelques jours auparavant, conduit l'attaque d'un camp d' Amérindien Sioux et Cheyennes comptant environ 6 000 personnes dont 1 500 guerriers. les tribues amérindiennes sont sous l'autorité de Sitting Bull et Crazy Horse.

  Le lieutenant-colonel va alors diviser ses troupes pour pouvoir attaquer en plusieurs endroits en même temps. Son plan est d'encercler le camp et débutant l'attaque depuis le sud.

* Le commandant-Major Marcus Reno à la tête de 170 hommes de 3 compagnies A, G et M, au sud.

* Le capitaine Benteen avec 125 soldats des compagnies  D, H, et K, au centre.

* Le lieutenant-colonel George Custer avec une troupe de 216 hommes des cinq compagnies E, F, C, I et L au nord.

* Le capitaine McDougall, avec 101 soldats de la compagnie B,  sera placé à l'arrière avec le train de munitions.

  Le Major Reno  qui vient de descendre dans la vallée attaque la partie sud du camp où se trouve des Sioux Hukpapa totalement pris par surprise. Pendant ce temps Custer longe les collines pour prendre le camp par le flanc, mais les deux groupes ne sont plus alors en contact visuel. Aux alentours de 15h50 , le Major Reno constate que son flanc droit est très exposé et que les guerriers Sioux commencent à le déborder par l'arrière. Il donne l'ordre à ses cavaliers de remonter à cheval pour  gagner le sous bois et renforcer le flanc droit. Les cavaliers sont incapables de se ranger en ordre à cause des arbres et les Sioux chargent à travers le bois, Reno est bientôt débordé, paniqué il ordonne  à ses hommes de se remettre en scelle, de mettre pied à terre puis remonter à cheval. La confusion s'installe puis il ordonne la retraite en direction du haut des collines. Ses hommes tentent de le suivre, mais Reno n'a laissé aucune force pour couvrir la retraite et 40 cavaliers seront tués et 13 autres blessés par les guerriers menés par Twoo Moon, Crazy Horse et Crow King.

  A cet instant Custer vient de gagner une butte près du camp et s'efforce de trouver un gué pour le groupe du capitaine Benteen qui doit venir du centre. Un messager envoyé par Custer tente de trouver Benteen pour qu'il rejoigne son chef avec des caisses de munitions transportables par des cavaliers,  cependant le capitaine McDougall avec le train de mulets avance toujour indépendament dans le dispositif. Un peu plus tard Custer scinde son bataillon en deux ailes, il prendra le commandement de la gauche avec les compagnies E et F qui iront reconnaitre le passage à gué au pied de Medecine Tail Coulee. Le capitaine Keogh prendra le commandement de l'aile droite et devra faire en sorte de couvrir la manoeuvre et engager un groupe d'Amérindiens montés revenant de la chasse qui est visible au nord-est de Medecine Tail Coulee. Une fois la reconnaissance effectuée par l'aile gauche, le bataillon se reforme au complet au sommet de Calhoun Hill situé au nord-ouest. L'aile droite du capitaine Keogh se déploie en ligne d'escarmouche sur la crête, pendant que Custer et l'aile gauche va reconnaitre un autre gué , toujours dans le but de lancer une manoeuvre d'encerclement, et de toute évidence Custer croit encore que le Major Marcus Reno est toujours engagé, ignorant totalement  que celui-ci à battu en retraite.

  Pendant ce temps le capitaine Benteen retrouve le Major Reno sur une colline (aujourd'hui appelée Reno-Benteen Batterfield). Un officier, le capitaine Weir s'indigne du comportement d'inaction de Reno, et lui et ses hommes vont tenter de rejoindre Custer à 16h50. Demeurant seuls sans soutien pendant quarante-cinq minutes, ils sont finalement rejoint par Reno et Benteen vers 18h, sans essayer de retrouver Custer qui à présent est sur le point d'être anéanti, ils se replieront sur Reno Hill, de peur d'être repéré par lers guerriers amérindiens.

  Les Indiens sous les ordres du chef Cheyenne Lame White Man se ruent à l'offensive et bientôt l'aile droite de Custer est brisée près de Deep Ravine où elle avait établi un périmètre de défense. Vers 17h50, l'aile droite débordée sur son flanc s'effondre, après une heure de combat, à 1 contre 5 sur un terrain défavorable à la cavalerie démontée, et à 18h20 après de violents combats, le dernier carré de cavaliers américains est totalement exterminé. cet épisode va entrer dans la légende sous le nom de: "Dernière résistance de Custer"  (Custer's Last Stand ). Après la bataille le chef Sioux Sitting Bull déclara:

" Custer était un chef brave. Les indiens l'ont respecté et ne l'ont pas scalpé. Je répondrait pour les morts de mon peuple. Les miens ont dit que j'avais raison. Laissons les Visages Pâle faire de même de leur côté."

Le soldat William Taylor du 7e de cavalerie, vétéran de la bataille déclara également:

  " Le major Reno à prouvé son incompétence et le capitaine Benteen à montré son indifférence. Je n'utiliserais pas les mots les plus laids auxquels j'ai si souvent pensé. Tous deux ont abandonner Custer et il a dû se battre tout seul".

 Au final le bilan des pertes est très lourd, le 7e de cavalerie dénombre 263 morts et 38 blessés, et les Amérindiens ont perdu de 190 à  200 de leurs guerriers, sans compter ceux qui décédèrent des suites de leurs blessures. Au cours de cette tragique bataille Custer et le chef Lame White Man trouvèrent la mort. Cette bataille provoqua une vive émotion dans l'opinion publique . Celà eut des conséquences désastreuse quatorze ans plus tard lorsque le 29 décembre 1890 le 7e de cavalerie fut impliqué dans le massacre d'environ 200 indiens Sioux de la tribue de Lakota Miniconjou, dans le Dakota du Sud à Wounded Knee. parmis les victimes figuraient des femmes et des enfants. En 2003 Ken Custer, descendant du lieutenant-colonel George A. Custer, accopagné par un descendant de Sitting Bull ( Ernie LaPointe) et d'autres chefs de Little Big Horn, ont inaugurés un monument en l'honneur des guerriers tombés ce 25 juin 1876.

 

                      487px-G_a_custer

Le lieutenant-colonel George Armstrong Custer commandant le 7e régiment de cavalerie.

 

            800px-Bighornbattle1_fr_svg

                                Plan de la bataille (Création Laubrau).

 

                                  Fwbenteen-1865-tilford

                                                Le capitaine Frederick Benteen.

 

                  RenoBioPic2

                                                      Le major Marcus A. Reno.

 

                                        334px-Sitting_Bull

                          Le chef Sioux Sitting Bull de la tribue des Sioux Hunkpapa.

 

                            Chef%20CrazyHorse

                                   Crazy Horse chef de la tribue des Sioux Oglada.

 

                                424px-ChiefGall-NARA

                                                  Gall de la tribue Sioux Hunkpapa.

 

                               Tom Custer

   Capitaine Thomas Ward Custer, frère cadet de George, également tué durant la bataille.

 

                                          keogh1862

Le capitaine Myles Walter Keogh tué dans les dernières heures de la bataille, il commandait l'aile droite.

 

                  ComancheeCuster-GrabillLR

Commanche, le cheval du capitaine Myles Keogh, seul rescapé du groupe de Custer, fut retrouvé errant sur le champs de bataille.

 

                                7thCav

                                               Insigne du 7e regiment de cavalerie.

 

             Lbhentreevulbh_001

                                                Le champ de bataille de nos jours.

 

               custerlastcommandluce

                            Deux tableaux représentant " la dernière résistance de Custer".

 

                custermortkunstler

 

                                         220px-Lbhentree_010

                              Monument dédié au 7e de régiment de cavalerie.

 

                          423px-CheyenneStone 

Stélé érigée pour rappeler le sacrifice des guerriers indiens tombé pendant la bataille.