Bernard Blier est né le 11 janvier 1916 à Buenos Aires en Argentine où son père qui  travaille pour l'Institut Pasteur est en poste. A son retour en France, la famille Blier s'installe à Parris où le jeune garçon va étudier sans enthousiasme au lycée Condorcet. Petit à petit il abandonne ses études et commence à prendre des cours de théâtre à partir de 1931.Il se produit pour la première fois à La Ciotat pour un cachet de 50 francs, devant une salle à moitié pleine. Par la suite après trois échecs il réussi l'examen d'entrée au Conservatoire de Paris en 1937. Il entre dans la classe de Louis Jouvet et y fera la connaissance de deux grandes personnalités qui resteront ses amis, François Perrier et Gérard Oury.

  Il fait quelques apparitions au théâtre puis au cinéma où il obtient un rôle dans le film de Marcel Carné "Hotel du Nord" aux côté d'Arletty et Louis Jouvet. Il épouse Gisèle Brunet en avril 1938, qui lui donnera un fils, Bertrand qui devint réalisateur. En 1939 il fait la connaissance d'un autre futur grand acteur Jean Gabin, dans le film "Le jour se lève". Les deux acteurs devinrent de très bons amis. Lorsque la seconde Guerre éclate, Bernard Blier est mobilisé et rejoint un régiment d'infanterie à Mayenne, où il déprime et passe son temps à écrire des lettres dans lesquelles il exprime son désaroi. Fait prisonnier après le 10 mai 1940, il est envoyé dans un Stalag autrichien. Malgré lui il entame une cure d'amaincissement et perd 27 kilos, ce qui le fera rapatrier comme sanitaire. A son retour à Paris il court le cachet, son physique de mince lui permet de jouer des rôles de séducteurs. Des amis comme Christian Jaque, Claude Autant-Lara et Marcel Achard le font tourner des petits rôles pour pouvoir subsister. Peu à peu il obtient des cachets un plus importants avec des rôles de premier plan, devenant un acteur familier du cinéma français. A la libération il enchaine les films au cinéma, se produit tous les soirs au théâtre  et fait des interventions à la radio.

  A plusieurs reprises il joue des rôles de maris cocus, qu'il avait déjà interprété dans "Hotel du Nord", il dira lui-même plus tard avoir été << le plus grand cocu de l'histoire du cinéma français >>. Cependant il peut également jouer aussi bien des personnages attachants que des méchants, dans des registres dramatiques ou comiques. En 1958 il obtient un rôle dans un film italien, et jusqu'à la fin de sa carrière il partagera son temps entre la France et l'Italie, où il joua dans plus de trente films. Dans les années 1960, Bernard Blier rencontre à Pontarlier Annette de vingt ans de moins que lui il l'épousera le 6 octobre 1965. Il continue d'enchainer les rôles, dans des films devenus des classiques de cette décénie. Sa collaboration avec Georges Lautner, Henri Verneuil et Michel Audiard qui lui écrit des textes "cousus main", en fait un acteur incourtounable du cinéma français. Dans ces films il donnera la réplique aux plus grands: Jean Gabin, Lino Ventura, Jean-Paul Belmondo, Françis Blanche, Louis de Funès etc... dans des tournages qui se passent dans la bonne humeur et l'amitiée. Il excelle aussi dans des films sans prétention en gangster maladroit. A la fin des années 1960, il tournera deux films dirigé par son fils, le réalisateur Bertand Blier, mais cette colaboration n'aura pas le succès escompté. Le père et le fils vont récidiver en 1979 dans un chef d'oeuvre d'humour noir avec "Buffet froid".

 Pendant les années 1980, il participera à plusieurs tournages surtout en Italie et obtiendra une récompense avec un Donatello du meilleur second rôle. En 1985 un cancer de la prostate est détecté chez l'acteur, mais sa famille lui cache la gravité de son état. Bernard Blier continue d'enchainer les rôles, mais bientôt son cancer atteint les os. Le 4 mars 1989 le cinéma français lui attribue un Cesar d'honneur. Lors de cette cérémonie il apparait très affaibli se déplaçant difficilement, c'est Michel Serrault qui lui remet son prix. Bernard Blier échange quelques mots avec lui et s'en va. Son cancer va l'emporter quelques semaines plus tard le 29 mars 1989 à la clinique Val d'Or de Saint-Cloud, il avait 73 ans.

Bernard-Blier-photo-1050

Bernard Blier 1916-1989. (cinemapassion.com)

blier-bernard-02-g

A ses débuts de carrière. (toutleciné.challenges.fr)

bernard_blier%20jeune

(lancelot78800.free.fr)

 

Filmographie Sélective:

 

 

03_hotel_du_nord

1938 Hotel du Nord. (kekemac.blogspot.fr)

le_jour_se_leve_1939_portrait_w858

1939 Le Jour se lève. (première.fr)

59576

1945 Seul dans la nuit. (telerama.fr)

cadran04

1946 Le Café du Cadran. (cinema-français.fr)

quai-des-orfevres-02-g

1947 Quai des orfèvres.

62802-30226-0

1948 Les Casse-Pieds. (aveleyman.com)

suivez-cet-homme_18852_31209

1953 Suivez cet homme. (notrecinema.com) 

10a

1955 Les Hussards. (php88.free.fr)

la_chatte_02

1958 La Chatte.  (kekemac.blogspot.fr)

archimc3a8de-le-clochard-4

1958 Archimède le Clochard. (maitrederville.wordpress.com)

38096142_p

1960 Arrêtez les tambours. (cinetom.fr) 

38024348_p

1960 Le président. (cinetom.fr) 

37874099_p

1960 A chacun son alibi. (cinetom.fr) 

lemonoclenoir4

1961 Le Monocle noir. (avoir-alire.com)

marcel-dole-jean-gabin-et-bernard-blier-le-cave-se-rebiffe-1961

1961 Le Cave se rebiffe. (allposters.fr)

53SRgJbptpaqO_eruVd6nZFOflI

1963 Les Tontons flingueurs. (cinemamusiqueetcomedie.eklablog.net)

tumblr_l97gwsLbiQ1qabk2xo1_1280

1964 Les Barbouzes. (tumblr.com)

bernard-blier-aime-les-femmes-daccord-ce-nest-pas-un-plan-qui-pete-mais-quand-meme

1964 Cent mille dollars au soleil. (capturemag.net)

grand-restaurant-de-funes-blu-ray-12

1966 Le grand restaurant. (digitalcine.fr)

nsu2lr4_162

1967 Du mou dans la gachette.

2_1I5Op

1968 Faut pas prendre les enfants du Bon Dieu pour des canards sauvages. (quizz.biz)

elle boit pas elle fume pas elle drague pas bernard blier

1970 Elle boit pas, elle fume pas, elle drague pas... mais elle cause. (lagedorducinemafrancais.blogspot.com)

distrait-1970-03-g

1970 Le Distrait. (arte.tv)

jo-de-jean-girault-1971-avec-bernard-blier-d-apres-la-piece-d-alec-coppel-un-mort-recalcitrant

1971 Jo. (photo.gala.fr) 

Le_cri_du_cormoran_le_soir_au_dessus_des_jonques

1971 le Cri du cormoran le soir au-dessus des jonques. (senscritique.com) 

21615

1972 Elle cause plus, elle flingue. (telerama.fr) 

imagesZP0SC7Q5

1972 Tout le monde il est beau tout le monde il est gentil. (cinemotions.com)

b7ec6602f0eb8c94feb546d3d2bd5160

1972 Moi y'en a vouloir des sous. (bdfci.info)

c-est-pas-parce-qu-on-a-rien-a-dire-qu-il-faut-fermer-sa-gueule_9296_1

1975 C'est pas parce qu'on a rien a dire qu'il faut fermer sa gueule. (programme.tv)

tontons032

1979 Buffet froid. (vatzhol.perso.neuf.fr)

03_blier_petrole_petrole

1981 Pétrole pétrole. (kekemac.blogspot.fr)

04-fou_de_guerre

1985 Le fou de guerre. (kekemac.blogspot.fr) 

philippe-noiret-and-bernard-blier-on-the-movie-set-of-twist-again-a-moscou

1986 Twist again à Moscou. (quixotando.wordpress.com)