Adolf Galland est né le 19 mars 1912 à Westerholt, dans la province de Westphalie. Ses ancêtres étaient des Huguenots français originaires de Veynes, dans les Hautes-Alpes, qui avaient fui la France après la révocation de l'édit de Nantes, en 1685. Adolf est le deuxième des quatres fils d'un gérant de domaine. Très jeune il découvre l'aéronautique, en pilotant des planeurs, battant même plusieurs records. En février 1932 il réussi le concours d'entrée de l'école de pilotage de l'aviation civile à Brunswick. A partir de 1933 il bénéficie d'un entrainement ultra-secret de pilote de chasse en Italie, l'Allemagne n'ayant à cette époque pas le droit de posséder une armée de l'air en vertu du traité de Versailles.

  En février 1934 Adolf Galland devient une recrue du régiment d'infanterie n°10 à Dresde. Après avoir suivi avec succès les cours de l'école de guerre, il est nommé lieutenant à la fin 1934. En mars 1935 il est affecté à la 2e escadre de chasse "Ricthofen" (Jagdgeschwader 2 ou JG 2 en allemand) basée à Döberitz. Victime d'un crash lors d'un entrainement à la voltige, en 1935, qui lui vaut un nez déformé et une acuité visuelle, il est tout d"abord jugé inapte au vol, mais fini par obtenir l'autorisation de continuer à voler après avoir triché lors d'un examen de la vue pourtant très rigoureux. Durant la guerre d'Espagne  il sert quinze mois dans la légion Condor se battant aux côtés des troupes franquistes. Il ne participe pas au bombardement de Guernica, mais défend cette action après la guerre comme étant une attaque manquée de la Luftwaffe. Selon lui, cette attaque visait un pont routier situé à proximité de la commune et servant au ravitaillement des troupes républicaines. Galland donne comme explication, dans son livre Les Premiers et les Derniers, que la visibilité était mauvaise à cause des nuages de fumée produits par des explosions et que les systèmes de visée des bombardiers étaient encore primitifs.

  Le 12 mai 1940, Adolph Galland enregistre ses trois premières victoires aériennes dans le ciel belge, contre des Hawker "Hurricane" de la Royal Air Force. Le mois suivant il devient commandant du 3e groupe du Jagdgeschwader 26  "Schlageter". Le 28 juillet 1940, il est promu Major et, le 24 septembre 1940, il obtint sa 40e victoire. Il est promu lieutenant-colonel le 1er novembre 1940 et colonel le 8 décembre 1940. En 1941 il rencontre deux as britanniques abattus et capturés, Douglas Bader et Robert Stanford-Tuck qu'il invite à sa base de Saint-Omer. Après la fin de la deuxième guerre il conservera une grande amitié avec Douglas Bader. Mais Galland n'hésite pas tenir tête à sa hiérarchie quand il juge que les décisions prises sont incensées, ce fut le cas à de nombreuses reprises notamment pendant la Bataille d'Angleterre. Lors d'une visite du Reichsmarschall Hermann Göring qui s'adresse à ses pilotes pour leur demander ce qu'il peut faire pour eux, Galland répond: " Monsieur le Maréchal du Riech, donnez-moi une escadrille de Spitfire." Fin 1941 le colonel Galland est nommé à la tête de l'inspection de la chasse, à se poste il remplace son cammarade Werner Möders qui venait de périr dans un accident d'avion dans lequel il était passager. Le 19 novembre de la même année à 30 ans il est promu Genralmajor.

  Au printemps 1943 après les essais concluants du chasseur a réaction Messerschmitt Me 262, Galland pense comme beaucoup d'autres officiers expérimentés au combat, que cet appareil serait utile à la défense du Reich, pour contrer les attaques de plus en plus nombreuses des bombardiers de la 8th Air Force américaine. Mais Hitler ne l'entend pas ainsi, il veut l'employer en tant que bombardier pour repousser une éventuelle offensive alliée et lancer des représailles sur l'Angleterre. Après avoir menacé de démissionner Galland parvient à faire imposer le Me 262 comme chasseur au sein du groupe expérimental " Nowotny". En septembre 1943 Adolf Galland reçoit le commandement de la chasse de nuit, mais il a egalement sous ordres toutes les unités opérationnelles de chasse de jour et de nuit. Pour ses qualités de chef de la chasse il est nommé Genaralleutnant le 1er novembre 1944. Mais ses rapports avec le Maréchal Göring sont de plus en plus tendus, et la pression commence à devenir insupportable. Fin janvier 1945, après la désastreuse opération "Bodenplatte", (une action de la dernière chance de la Luftwaffe pour paralyser les forces aérienne alliées), Galland est limogé de son poste de General der Jagdflieger, remplacé par Gordon M. Gollob, à la suites de plusieurs difficultés insurmontables avec Göring, ce dernier lui impose de se suicider, ce qui est empêché à la dernière minute par une intervention en pleine nuit de Hitler en personne. Il est choisi pour une nouvelle mission, sur les insistences de Adolf Hitler, la création du Jagdverband 44 , une unité composée uniquement de chasseurs à réaction Me 262. Les meilleurs pilotes s'y portent imédiatement volontaires pour intéger cette unité d'élite et celà peu de temps avant la fin de la guerre qui devient inéluctable.

  Adolf Galland passe les deux dernières semaines de la guerre dans un hôpital militaire de Baviere, après avoir été blessé à la jambe le 26 avril 1945 par  le tir d'un Mustang P-51 américain. Capturé dans cet établissement il est transféré au Royaume-Uni en tant que prisonnier de guerre où il resta interné pendant deux années. Ses trois frères sont tous devenus pilotes de chasse durant la guerre , deux seront tués, seul Fritz, l'ainé pilote de chasse et de reconnaissance survit à la guerre. En 1948 Adolf Galland travaille pendant six ans  comme conseiller technique pour l'armée de l'air argentine, avant de retourner en Allemagne.  Il y devient consultant industriel et membre du directoire de trois entreprises aéronautiques et d'une société de transport par hélicoptères. Adolf Galland était aussi connu pour sa passion des cigares, passion qu'il du abandonner à contrecœur en 1963, sous les conseils pressants de son medecin. Il apparait au générique du film "La Bataille d'Angleterre" en 1969 où il exerce la fonction de conseiller technique et tactique. Marié trois fois il aura deux enfants. Adolf Galland meurt le 9 février 1996, d'une crise cardiaque à l'äge de 83 ans, à Oberwinter près de Remagen. Excellent pilote il figure comme un as de l'aviation allemande en totalisant 104 victoires aériennes.

Bundesarchiv_Bild_146-2006-0123,_Adolf_Galland

Adolf Galland  (1912 - 1996). (Bundesarchiv)

Aircrew-Luftwaffe-aces-Adolf-Galland-and-Werner-Molders-02

1940 Adolf Galland à droite et son ami Werner Mölders participant à une partie de chasse. (asisbiz.com)

Bf109_Galland_Gerippe

Le Messerschmitt Bf 109 E-4 d'Adolf Galland pendant l'été 1940 au JG 26. (B. Huber)

images

L'emblème personnel d'Adolf Galland peint sur son appareil. (redbubble.com)

Galland-109E-960_640

(historynet.com)

goering1

1940 Galland et le maréchal du Reich Herman Göring chef de la Luftwaffe. (fighteracesonline.com)

Galland-19-Ernst-Udet-funeral-ceremony-Adolf-Galland-Günther-Lützow-Walter-Storp

Adolf Galland en 1941 (à gauche) aux obsèques de l'ancien pilote de la première guerre mondiale Ernst Udet. (flying-tigers.co.uk)

M-Fal20-Profile-1

(warfarehistorynetwork.com)

Galland_worldwartwo

(worldwartwo.filminspector.com)

Galland-2C+Adolf+-+colorized+image

(estoremania.motards.net)

galland-1

(forum.il2sturmovik.com)

yjgyjt

(weaponsandwarfare.com)

télécharger

1955, avec une de ses trois femmes. (france3-regions.francetvinfo.fr)

db20-Douglas-Bader-and-Adolf-Galland-after-the-war

Adolf Galland et l'ancien as britannique Douglas Bader fait prisonnier de guerre, une solide amitié liait les deux hommes ennemis d'hier depuis leur rencontre en 1941. (flying-tigers.co.uk)

01fcf80a239d11ce4d27e634a5a6ac00

1984 avec Heidi Horn sa dernière épouse. (pinterest.fr)

ob_098a39_galland-dedicaces-paris-juin-1987

(yves-michelet.over-blog.com)

6882170116110301

Sa tombe à Oberwinter. (tracesofwar.com)