Un des modèles les plus emblématiques de la marque allemande, reste sans nul doute la Mercedes 300 SL. Apparue en 1954 elle sera commercialisée jusqu'en 1963. Faisant partie des voitures de légende, elle est très recherchée  pour ses qualités techniques et esthétiques. Elle est dévoilée pour la première fois au salon de New-York, sous la forme d'un coupé avec ses étonnantes portes papillons. Basée à partir d'une voiture de courses à succès, célèbre notamment pour être la première automobile équipée de l'injection d'essence, 300 signifie que son moteur fait 3 litres de cylindrée, sa terminologie SL fait référence à "Sport Light".

  Max Hoffman importateur de la voiture avait prédit un succès du modèle auprès des Américains friands de ce genre d'automobiles. La suite lui donna raison puisque 80% de la production sera vendue outre-Atlantique. Les clients fortunés passent commande, jamais un constructeur européen n'avait connu un tel succès sur un marché  réputé comme le plus dur du monde. Cette voiture donnera à Mercedes-Benz l'image d'automobiles sportives et sexy. Sa carrosserie est en acier à l'exeption de son capot, des portes et du coffre qui sont en aluminium. Une carrosserie tout aluminium était disponible pour allerger la voiture de 80kg, mais celà demandait un gros supplément sur le prix de vente. Seulement un tout petit    nombre de ces voitures tout aluminium furent construites et de nos jours du fait de leur raretée ainsi que la production limité leur valeur est estimée à 20 millions d'euros, ce qui en fait la    voiture de collection la plus chère de l'histoire du monde automobile.

  Si le constructeur allemand à opté pour des portes papillons sur son coupé c'est essentiellement à cause de son chassis tubulaire  et de la hauteur du seuil des portes. Lorsqu'il pleut, elle ont la fâcheuse tendance à asperger la tête des occupants à l'ouverture. Le coupé fut vendu de 1954 à 1957. Mais l'entrée et la sortie requiert un peut de gymnastique obligeant ses occupants à s'assoir d'abord su le seuil, la nonoeuvre est facilité par le basculement du volant. Pour permettre la pose d'un capot bas, son moteur est incliné à 50% à gauche, celui-ci est un 3 litres, 6 cylindres en ligne , avec un système Bosch mécanique qui doublait considérablement la puissance de 115ch en version carburateur, le moteur passe à 240ch à 6 100trs/mn. Ce nouveau système basé sur certains brevets de Citroën concernant la turbulence en fin de compression, permettait une vitesse théorique de 235km/h, ce qui en  faisait la voiture de tourisme la plus rapide au monde.

  Pour son aérodynamisme, les ingénieurs ont ajoutés des ailerons au-dessus des échancrures des ouvertures des roues. Beaucoup ont suggérés que celà était pour  rendre la voiture plus aguichante aux acheteurs américains étant donné le kitsch du style de l'époque. Pourtant elle se démarque bien des voitures des années 50, avec une direction précise et sa suspension indépendante assez confortable. En revanche la suspension arrière à demi arbres pivotants a cause des changements importants de chasse sur mauvais revêtements ou à haute vitesse reste relativement capricieuse. La Mecedes 300 SL s'illustra dans de nombreuses courses automobiles de part le monde, en 1952 les deux pilotes allemands Herman Lang et Fritz Riess, gagnent l'épreuve.

 

                  1955-Mercedes-Benz-Coupe-jpg

                                                   Coupé Mercedes 300 SL de 1955.

 

                   Mercedes-300-SL-cabriole-jpg

                                                                  300 SL cabriolet.

 

                   MB-300SL

                                                  Un intérieur quelque peu dépouillé.

 

                   MB300SL

 

                  Mercedes-Benz-300-SL