Pendant l'entre deux guerres, les conquêtes nippones en Asie orientale menaçaient les intérêts américains, et Washington prit diverses mesures contre l'Empire du Japon, sans toutefois aller jusqu'à la confratation militaire. Entre décembre 1921 et février 1922, le Traité naval de Washington, limita le tonnage de la marine de guerre japonaise au troisième rang mondial. Dans les années 1930, les pressions diplomatiques internationales furent nombreuses, faisant suite à l'invasion de la Mandchourie par l'armée nippone, ce qui pousse le Japon à quitter la Société des Nations en 1933. Trois ans plus tard le pacte anti-Komintern est signé entre l'Empire du Japon et l'Allemagne nazie, bientôts rejoints par l'Italie fasciste (1937), le Royaume de Hongrie (1939), et l'Espagne franquiste (1939).

En 1937, le président américain Franklin Delano Roosevelt prononce à Chicago le "Discours de la quarantaine" dans lequel il condamne les dictatures, y compris celle du Japon. En décembre de la même année au cours du massacre de Nankin en Chine, l'aviation japonaise coule la canonnière américaine Panay sur le fleuve  Yang-Tse-Kiang, les Etats-Unis obtiennent des excuses, mais le torchon brûle entre les deux nations.  Le gouvernement américain met un terme au traité de commerce, signé en 1911, ce qui préfigure le futur embargo commercial. Les tensions se durcissent en 1941, lorsque Washington accorde son soutien à la Chine en lui octroyant un prêt-bail. De son côté le Japon refuse de retirer ses troupes de l'Indochine et de la Chine, de ce fait les Etats-Unis, le Royaume-Uni et les Pays-Bas décrètent à partir du 26 juillet l'embargo total sur le pétrol, l'acier et le gel des avoirs japonais sur le sol américain.

  Le 6 septembre 1941, pendant la conférence impériale, la décision d'une guerre contre les Etats-Unis et le Royaume-Uni est avancée, à moins qu'un accord ne soit trouvé à brève écheance avec Washington. A la mi-septembre Fumimaro Konoe, premier ministre japonais persuadé qu'il à perdu la confiance de l'empreur et des militaires démissionne de son poste, proposant pour le remplacer le prince Naruhiko Higashikuni, oncle de l'empreur. Cependant Hiro Hito refuse la candidature et nomme le général Hideki Tojo, ferme partisan de la guerre et un homme connu pour sa fidélité envers l 'institution impériale. Sans même attendre la fin des pourparlers auxquels les Japonais ne croyaient plus ils commencèrent à planifier l'attaque, l'empreur ayant donné son accord sur le plan final. Le 5 novembre Hiro Hito approuve en conférence impériale, le plan d'opération pour une guerre contre les Etats-Unis, le Royaume-Uni et les Pays-Bas. Le même jour le quartier-général le met immédiatement en action, ordonnant à l'amiral Isoroku Yamamoto de démarrer la mission sur Pearl Harbor. Les pourparlers avec les Américains étant dans l'impasse, l'empreur approuve officiellement le 1er décembre la guerre de la Grande Asie orientale, après que Nagano et le ministre de la Marine impériale, Shigetaro Shimada l'eurent rassuré la veille sur les chances de succès de l'entreprise, réfutant les arguments du prince Nobuhito Takamatsu qui jugeait que la flotte impériale ne pourrait pas tenir plus de deux ans contre les Etats-Unis. Les négociations avec les Américains reprennent en novembre mais restaient dans l'impasse, le 6 décembre, Roosevelt envoya un télégramme à l'empreur pour l'inviter à reprendre les pourparlers. Le même jour le ministère des affaires étrangères japonais fait parvenir à ses négociateurs et à l'ambassadeur Nomura en place à Washington un document codé en 14 points, signifiant la rupture des relations diplomatiques. Ce document devait être transmis au secrétaire américain le lendemain à 13h, soit 7h30 à l'heure d'Hawaï. Cependant le texte ne fut pas remis à l'heure prévue en raison du temps qu'avait prit le décryptage, seul la dernière partie qui portait sur la déclaration de guerre ne fut pas décrypté. Lorsque le général George Marshall l'eut entre les mains à 11h58 (6h28 à Hawaï) inquiet par la teneur du message, envoit un télégramme pour mettre en alerte les bases américaines aux Philippines, à Panama, San-Diego et Pearl Harbor. Mais suite à des défaillances techniques l'ordre arriva à Hawaï plusieurs heures après l'attaque.

La planification de l'attaque sur Pearl Harbor, fut soigneusement préparée par l'amiral Isoroku Yamamoto. Il fallait frapper un dimanche car le week-end  la Navy n'effectuait pas de manoeuvres et les équipages des navires étaient incomplets, la plupart des marins se trouvaient à terre. De plus il n'y avait aucune patrouille. Les espions japonais furent mis à contribution pour dresser la situation de la flotte dans le port. La stratégie nippone consistait à faire reculer les Américains sur leurs bases arrières de Californie après l'évacuation de Pearl Harbor. Les Japonais devaient également détruire les stocks de mazout, les ateliers de réparation, les docks, sans oublier les aérodrômes de Wheeler Field et d'Hickham Field. La "flotte combinée"nippone se concentre le 14 novembre 1941 dans la baie d'Hito-Kappu au sud des îles Kouriles. Elle était composée de six porte-avions ( Akagi, Kaga, Hiryù, Shokaku, Zuikaku et le Soryu) soit un total de 400 avions: des appareils de chasse, avec le Mitsubishi A6M (le fameux Zéro), des bombardiers-torpilleurs Nakajima B5N ( Kate) et des bombardiers en piqué Aichi D3A (Val). Une flotte de reconnaissance comprenant 22 sous-marins, dont cinq de poche emportant chacun deux hommes et deux torpilles de 450mm. La 26 novembre la flotte nippone, quitte secrètement le Japon et met cap au nord en direction de l'archipel d'Hawaï, empruntant une route peu fréquentée. L'amiral Yamamoto et d'autres généraux avaient prévus une attaque en trois vagues, mais le vice-amiral  Nagumo  décida d'en retenir que deux. Le nombre total d'appareils engagés dans l'attaque était de 350. 91 autres seront chargés de la protection de la flotte. Le code "Grimpez sur le Mont Nitaka" signifiant le déclenchement de l'attaque, fut transmis à la flotte combinée le 6 décembre, l'armada se trouvait à 22 milles marins (370 km) d'Hawaï.

  Les premières opérations pour la reconnaissance débutent vers minuit. Les sous-marins de haute mer lancent  les cinq submersibles de poche qui doivent rejoindre Oahu.   A 3h58 le dragueur de mines américain USS Condor, signale la présence d'un sous-marin dans la rade de Pearl Harbor au destroyer USS Ward. Celui-ci part à sa recherche sans le trouver. L'amirauté américaine ne donna cependant pas l'alerte. A 6h37, l'USS Ward repère un autre submersible qui était chargé de renseigner la flotte japonaise. Le dragueur de mine le détruit. La première vague d'appareils décolle entre 6h15 et 7 heures des porte-avions, elle est sous le commandement du capitaine Mitsuo Fuchida et comporte 183 avions chargés de bombes ou de torpilles. Leur présence fut repérée par la deux techniciens américains s'occupant de la station radar d'Opana Point (près de la pointe de l'ïle d'Oahu). Ils appèlent le capitaine de permanence à Paerl Harbor Kermitt A. Tyler, mais ce dernier répond simplement qu'il s'agit d'un groupe de bombardiers B-17 venant de Californie et qui doivent se ravitailler sur l'ïle avant de continuer leur destination finale à Clark Field aux Philippines. Une nouvelle fois l'alerte n'est pas donnée. Vers 7h30 un avion japonais qui effectuait une reconnaissance dans les alentours envoya un message "Pearl Harbor dort". Dix minutes plus tard, les premiers appareils nippons survolent la base. Les torpilleurs volaient à basse altitude provenant de différentes directions, tandis que les bombardiers conservaient une haute altitude. A 7h53 les premières bombes tombent, puis les appareils passent en formations d'attaque. Quant aux 5 sous-marins, de poche, ils débutèrent le torpillage des bateaux après le début des bombardements. Sur les dix hommes d'équipage des submersibles, neuf vont trouver la mort, un seul en réchappa et fut capturé Kazuo Sakamaki, il devint le premier prisonnier de guerre japonais fait par les Américains pendant la seconde guerre mondiale.

  A 8h30 la deuxième vague arrive avec 167 appareils, prenant le flanc gauche pour cible. Elle était commandée par le lieutenant-commandant Shigekazu Shimazaki. Au cours de cette attaque un sous-marin de poche fait surface, mais il est repéré par le transport d'hydravions USS Curtiss et pris en chasse par le destroyer USS Monoghan, qui le détruit. La seconde vague s'achève à 9h45, après l'attaque des avions survolent le site pour étudier les dommages et de faire un rapport. Le bilan humain de cette attaque est considérable, les Américains déplorent la mort de 2 403 hommes et de 1 178 blessés.  Du côté japonais les pertes sont moindres. Ils ont perdus 55 pilotes et 9 sous-mariniers. Les pertes en matériel restent également faibles, les 5 sous-marins de poches engagés ont tous été détruits ou capturés, sur les 350 avions déployés pour l'attaque 29 sont abattus, 9 dans première vague et 20 dans la seconde, 74 autres sont endommagés par les défenses au sol. Les japonais sont repartis sans avoir pû apercevoir le moindre porte-avions américain, en effet au moment de l'attaque ils se trouvaient tous en mer pour diverses opérations. L'USS Enterprise rentrait au port et se trouvait à 300 km de Pearl Harbor, quand débute l'offensive, il fait décoller 18 bombardiers SBD Dauntless en direction d'Hawaï, 6 seront abattus. L'USS Lexington livrait des avions sur l'ïle de Midway et l'USS Saratoga était à San-Diego. L'attaque de la flotte américaine est plus une réussite tactique que stratégique, car malgrè les pertes considérables, la base resta opérationnelle, les champs de réservoirs et les pistes d'atterrissages ne sont que légèrement touchés ou réparés rapidement. L'amiral Yamamoto aurait dit: << Je crains que tout ce que nous avons réussi à faire est de réveiller un géant endormi et de le remplir d'une terrible résolution .>> Cet évenement qui frappa les Etats-Unis en plein coeur, allait conduire le pays à entrer dans la deuxième guerre mondiale contre les forces de l'Empire du Soleil Levant et de l'Axe.

Pearl_Harbor_looking_southwest-Oct41

Vue aérienne de Pearl Harbor en octobre 1941. (USN)

Minoru_Genda

Le major Minoru Genda qui conçu le plan de l'attaque. (Public domain)

Yamamoto-Isoroku

L'amiral Isoroku Yamamoto, organisateur de l'attaque de Pearl Harbor. Il trouve la mort le 18 avril 1943, lorsque le bombardiers qui le transporte est abattu. Les Américains avaient réusi à percer le code de transmission japonais et avaient été avertis du voyage de l'officier. Son avion a été intercepté par des chasseurs P-38 venant de Guadalcanal. (Pulic domain)

Hirohito_wartime

L'empreur du Japon Hiro-Hito.

Hideki_Tojo

Le général Hideki Tojo, un fidèle de l'empreur et partisan de la guerre. Il succèda à Kenoe au poste de premier ministre, poste qu'il occupa de 1941 à 1944. Après la guerre il était sur la liste noire des Américains, il est arrêté chez lui le 11 sptembre 1945. Jugé au procès de Tokyo il est reconnu coupable de crimes de guerre et condamné à mort. Tojo sera pendu le 23 décembre 1948. (US federal government public domain)

Osami_Nagano

Vice-amiral Osami Nagano chef d'état-major de la Marine. (US Navy)

Lt_Com_Mitsuo_Fuchida

Capitaine Mitsuo Fuchida (1902-1976) commandant la première vague d'appareils. (Felix c)

Kazuo_Sakamaki_POW

Le premier prisonnier de guerre japonais le sous marinier Kazuo Sakamaki (1918-1999), capturé le 7 décembre.

newspapers-go-on-sale-on-december-7-1941-in-times-square-in-new-york-city

La nouvelle annoncée aux Etats-Unis. (sfgate.com)

CongressRoosevelt1941

le président Roosevelt s'adressant au Congrés américain le 8 décembre. (Harris & Ewing- United States national Archives)

lossy-page1-1280px-The_USS_Arizona_(BB-39)_burning_after_the_Japanese_attack_on_Pearl_Harbor,_12-07-1941_-_NARA_-_195617_tif

Le président américain Franklin Delano Roosevellt signant la déclaration de guerre avec le Japon. (Abbie Rowe- National Archives and Records Administration)

Husband_Kimmel

L'Amiral Husband E. Kimmel (1882-1968) il était à la tête de la flotte américaine du Pacifique au moment de l'attaque. Il fut mis en cause pour manquement à son devoir et retrogradé au rang de contre-amiral. Il quitte l'armée en 1942. (nps.gov/usar/photo1/PR-297) 

Walter-Short-General

Lieutenant-Général Walter C. Short (1880-1949) responsable de la défence de la base de Pearl Harbor. Egalement mis en cause pour manquement à son devoir, A la suite de l'attaque, le chef de l'Etat-major, le général Goeorge C. Marshall, le rétrograde au rang de major-général et lui retire la direction du Département d'Hawaï. (National Archives)

Isaac_C__Kidd_NH50176

L'Amiral Isaac C. Kidd, durant l'attaque il se trouvait sur le pont de l'Arizona en compagnie du capitaine Franklin Van Valkenburgh, ils sont tués tous les deux lorsque le navire explose. Les deux officiers seront décorés à titre posthume de la médaille d'honneur (USN U.S. Naval Historical Center)

Mervyn_Sharp_Bennion

Mervyn Bennion, commandant l'USS West Virginia, mortellement blessé par des éclats de bombe qui l'éventrèrent, il refusa de quitter la passerelle de commandement et décèdera de ses blessure peu après. Il se servit de ses mains pour retenir ses entrailles. Il est décoré à titre posthume de la médaille d'honneur. (Naval Historical Center)

800px-Doris_Miller

Le matelot Doris Dorie Miller était cuisinier à bord du cuirassier USS West Virginia, pendant l'attaque il monte sur pont et s'installe dérrière une mitrailleuse de DCA pour riposter contre les bombardiers. Il est décoré de la Navy Cross, ce qui en fait le premier afro-américain à l'obtenir. Il est porté disparu le 23 novembre 1943 au large de l'ïle de Bataritari, un atoll des Karibati, après le naufrage du porte-avions d'escorte USS Lincome Bay torpillé par le sous-marin japonais I-175. (Aframnews.com)

torpedo-plane-takes-off-from-shokaku-to-attack-pearl-harbor

Départ des avions. (sfgate.com)

Shokaku_Pearl_Harbor_1st_Wave

7 décembre à l'aube sur le Shokaku la première vague s'apprête à décoller. (Sakaida Henry)

Jap_Zero_leaves_Akagi-Pearl_Harbor

Un Mitsubuchi A6M Zéro décolle du pont de l'Akagi.

General_view_of_Pearl_Harbor_during_the_Japanese_attack_1941_jpeg

Une vue du port pendant l'attaque. (U.S. Navy National Museum of Naval Aviation)

 

Arizona's_magazine_explosion-Pearl_Harbor

Touché par une bombe dans une soute à munitions l'Arizona explose. (U.S. Navy)

USS_West_Virginia;014824

Sauvetage des marins du West Virginia au milieu des flammes. (U.S. Navy photograph C5904 from the U.S. Navy Naval Historic and Heritage Command)

800px-Pennsylvania-cassin-downes

Au premier plan les destroyers Cassin et Downes gravement touchés, devant le cuirassé USS Pennsylvania presque intact. (Photographer's Mate Harold Fawcett. U.S. Navy)

USS_Oklahoma_(BB-37)_capsized_at_Pearl_Harbor_(view_from_aft)

Le cuirassier USS Oklahoma retourné après son torpillage. (Department of Navy. Fourteenth naval District)

1280px-USS_California_sinking-Pearl_Harbor

L'USS California en train de sombrer. (Official U.S. Navy photograph)

USS_Arizona_burning_Pearl_Harbor

L'USS Arizona en feu. (US National Archives)

h86118-lr

Explosion du destroyer USS Shaw. (lepoint.fr)

attaquepearlharbor

Un avion japonais survolant un aérodrome. (secondeguerre.net)

B-17-hickam-7dec1941

Sur l'aérodrome d'Hickman Field un B-17 coupé en deux. (USAF Historical Research Agency)

HA-19_Japanese_midget_submarine_grounded_on_an_Oahu_Beach,_December_1941

Un sous-marin de poche japonais échoué à Oahu. (history.navy)

OS2U_wrecked_at_Pearl_Harbor_1941

Un hydravion PBY détruit sur Ford Island. (USN)

1280px-PLanes_burning-Ford_Island-Pearl_Harbor

Un hangar d'avions détruit à Ford Island. (Official U.S. Navy photograph)

Japanese_midget_submarine_h54302

Un de cinq sous-marins de poche coulé puis renfloué plus tard. (USN Official  U.S. Navy)

Kaga_B5N_Pearl_Harbor

La carcasse d'un Nakajima B5N repêchée après les combats. (ww2.wwarii.com)

Pearl_Harbor_aerial

Pearl Harbor de nos jours. (public domain)

Mémorial_Pearl_harbour

Le Memorial de l'attaque construit sur la coque de l'Arizona, où sont inscrits tous les noms des victimes. (duluoz cats)

USS_Arizona_Memorial

Vue aérienne du Memorial. (sdphs.org)

800px-Doris_Miller

Des commémorations avec de nombreux survivant ici David Shoup. (U.S. Navy photo by Mass Communication specialist 2nd Class Mark Logico)

A_Pearl_Harbor_veteran_remembers_Dec__7,_1941__(11309336335)

le vétéran Delton Walling. (official U.S. Navy Page)