L'opération Chastise est le nom donné au bombardement par la Royal Air Force de trois barrages principaux de la Ruhr, ceux de la Möhne, de la Sorpe et l'Edertal. La destruction de ces ouvrages devait causer d'importantes pertes en ressources hydro-électrique pour les industries de guerre, mais également priver d'eau potable les usines et les villes environnantes. Il était prévu de lancer l'attaque en mai, période de l'année où le niveau des retenues d'eau étaient les plus élevées. C'est le célèbre inventeur et ingénieur Barnes Wallis qui avait eut l'idée de fabriquer des bombes "rebondissantes", abandonnant le projet d'une bombe de dix tonnes, dont les essais s'étaient révélés decevants. Après avoir longuement travailler Wallis créa une bombe en forme de tonneau, tournant rapidement en arrière à plus de 500 tr/mn, celle-ci lâchée à basse altitude et à la bonne vitesse, rebondirait sur l'eau, une fois arrêtée par le mur du barrage elle devait couler puis exploser à la base du mur de retenu, pour faire le maximum de dégats. Après plusieurs essais concluants l'idée fut adopté le 26 février 1943. Ce nouveau type de bombe fut baptisé "Upkeep" et "Highball". L'escadron prendra l'appelation du n°617th lui-même rebaptisé plus tard 'Dam-Busters" (les briseurs de barrages) avec leur devise en français: "Après-moi, le déluge".

  Pour mener à bien cette opération, il fallait recruter des équipages du Bomber Command déjà habitués aux missions périlleuses, tous devaient être volontaires. C'est le lieutenant-colonel Guy Gibson, un vétéran avec plus de 170 missions à son actif, qui fut choisi pour diriger le premeier escadron spécial, cantonné sur la base de la Royal Air Force de Scampton dans le Lincolnshire. Les appareils utilisés seront des bombardiers quadrimoteurs Avro Lancaster, dont les soutes seront modifiées pour pouvoir acceuillir les bombes spéciales. Gibson ne ménageait pas ses hommes insistant sur les vols de nuit à basse altitude et en formation serrées. Avec ces nouvelles bombes, le bombardement différait beaucoup des classiques, il fallait les larguer à la bonne vitesse et surtout à faible altitude, mais de nuit ce n'était pas une chose aisée, les altimètres de l'époque n'étaient pas toujous aussi précis. Le problème fut vite résolu grâce à deux projecteurs placés sous les avions diffusants deux halos sur l'eau lorsque les deux ronds lumineux formanient un 8, c'était le signal que la bonne altitude était atteinte. L'attaque devait avoir lieu en pleine nuit.

  La formation se composait de trois groupes. Le premier commandé par Guy Gibson avait pour cible principale la Möhne et en secondaire le barrage de l'Edersee pour ceux qui auraient encore une bombe après l'attaque de la Möhne. Les autres chefs d'équipes formant le premier groupe étaient : Hopgood, Martin, Young, Astell, Maltby, Maudslay, Knight et Shannon. Le n°2 avec pour cible la Sorpe était composé de cinq appareils commandés par McCarthy, Byers, Barlow, Rice et Munro. Le troisième groupe servirait de réserve et décollerait deux heures plus tard pour attaquer les objectifs non détruits, ou à défaut ceux de Schwelm, de Ennepe et Diemel.Il se composait des appareils commandés par Anderson, Townsend, Brown, Ottley et Burpee, deux autres ne pourront pas venir pour cause de maladie. Pour passer sous le faisceau radar allemand, les formations volaient très bas (entre 22 et 36 mètres) en suivant deux itinéraires qui évitaient les endroits où la flak était la plus nombreuse. La formation n°1 arriva au-dessus de l' Europe Centrale entre Walcheren et Schouwen-Duiveland, traversa les Pays-Bas, contournant les bases aériennes d'Eindoven, de Gilze-Rijien ainsi que les dangereuses défenses de la Ruhr et tourna au nord afin d'éviter Hamm avant de prendre cap au sud en direction de Möhne.  La formation 2, quant à elle, vola plus loin au nord, jusqu'à Vlieland dépassa le golfe de Zuiderzee avant de rejoindre le premier itinéraire près de Wesel et de voler au sud de Möhne en direction de Sorpe.

  Les ennuis commençèrent après la passage de la cöte hollandaise pour le groupe 2. Le Lancaster de Munro, dont la radio avait été endommagée par la flak dût faire demi-tour au-dessus de Zuiderzee pour revenir à la base, Rice qui volait trop bas perdit sa bombe dans un canal et dût lui aussi rentrer en Angleterre, l'appareil de Barlow s'écrase au sol après avoir percuter des lignes hautes tensions, Byers quant à lui est descendu par la flak au-dessus de la hollande. Seul McCarthy va passer la côte sans encombre. Dans le groupe n°1 Gibson enregistre la perte de l'appareil d'Astell crashé après la collision contre un pylone électrique à Roosendaal. Quelques minutes plus tard le premier groupe arrive au-dessus du lac de Möhne, Gibson bombarde le premier sa bombe explose près du barrages mais sans l'endommager, Hopgood le suit de près, touché par la flak pendant qu'il se préparait à larguer, son appareil est soufflé par l'explosion de sa propre bombe, Alors que Martin approche, Gibson qui n'a plus sa bombe va cherché à attirer sur lui le feu des défenses allemandes. Bien que toucher en plusieurs endroits, Martin réussi à placer sa bombe sur l'objectif, Young et Maltby touchent également la cible coup sur coup, entrainant l'effondremment du mur de retenu. Gibson conduit alors Shannon, Maudslay et Knigh bombarder les cibles secondaires sur l'Eder.

  Alors qu'ils arrivent sur l'Eder, l'objectif est noyé sous la brume. Malgè tout le secteur n'est pas défendu, mais les collines environnantes rendent les approches très difficiles et dangereuses, Shannon tente par six fois d'approcher , avant de décider de faire une pause, Maudslay arrive , lâche sa bombe, mais celle-ci explose à l'impact pulvérisant aussi l'avion. Finalement les deux dernières bombes de Shannon et Knight vont fortement endommager le barrage sans le détruire. Sur la Sorpe, McCarthy arrive à faire mouche dans le mur de retenu, les trois avions de réserve doivent venir achever le travail. En chemin Burpee est abattu, Brown largue sa bombe sur l'objectif, sans faire de dégats importants et Anderson géné par la brume, ne peut pas mieux faire, les deux avions restants sont expédiés sur les objectifs secondaires. Ottley sera descendu au-dessus de l'Allemagne quant à Townsend il bombarde avec succès le barrage de l'Ennepe. Sur le vol du retour les avions restants volent toujours à basse altitude, mais celui de Young est touché par la flack et se crash en mer au large des côtes hollandaises.

  Sur les 133 membres d'équipage engagés dans l'opération "Chastise", 53 sont morts et trois ayant sautés en parachute seront capturés par les Allemands. Même si un certain nombre de cibles ont été atteintes, les résultats n'ont pas eu l'effet escompté, un mois plus tard le rendement maximal de distribution d'eau potable fut retrouvé, grâce à un système de pompage mis en place un ans avant le raid. La production électrique fut elle aussi rapidement rétablie. Cette opération à couté aussi la vie aux populations civiles résidant en aval des barrages, on estime un nombre de 1294 personnes tués. Certaines sources affirment que parmi les eux se trouveraient 749 prisonniers de guerre ukrainiens internés en aval du barrages d'Edersee, biens qu'aucune preuve en fut apportée. L'escadron 617 fut conservé en l'état et continua à conduire des raids spéciaux pour le reste de la guerre, il est toujours en service de nos jours.

Wallis-at-his-drawing-board

Sir Barnes N. Wallis (1887 - 1979) l'inventeur des bombes "rebondissantes". (hillingdon.gov.uk)

1280px-Duxford_UK_Feb2005_bouncingbomb

Une des bombes "rebondissantes" exposée au Duxford Imperial War Museum. (Photographie: Martin Richards 2005)

Glancaster-index

Bombardier quadrimoteurs Avro Lancaster.

EED8FE21_5056_A318_A87BA0307FB7CBC9

Photographie prise lors des essais des bombes.

Upkeep_in_Lancaster

Photo montrant une bombe "rebondissante" arrimée dans la soute d'un Lancaster. On voit très bien le système de chaine permettant de faire entrer la bombe en rotation.

dambuster

Vues d'artistes sur l'opération Chastise.

33cd032c6276f050991bb85991cc4def

(pinterest.com)

Bundesarchiv_Bild_183-C0212-0043-012,_Edertalsperre,_Zerstörung

Barrage de l'Edersee après le raid. (Bundesarchiv)

1024px-Mohne_Dam_Breached

Barrage de la Möhne. (Flying Officer Jerry Fray RAF)

3e3b39897b0207920dc67d3ac823a025

Lieutenant-colonel Guy Gibson (1918 - 1944) premier commandant du 617th Sq de la RAF. Il prend la tête de l'opération Chastise le 17 mai 1943. L'officier trouve la mort le 19 septembre 1944, lorsque son avion est touché lors d'un vol de marquage de cibles, l'appareil s'écrase dans les environs de Steenbergen aux Pays-Bas.

49bb87a1d4680

Ecusson du 617th Squadron

article-2403643-1B7E0A84000005DC-350_964x562

Sur les 133 membres des équipages engagés pour l'opération, 53 ne sont pas rentré.

Flight_Lieutenant__3525509b

Flt/Lt John V. Hopgood. Son Lancaster est touché pendant son approche du barrage de Möhne, il largue sa bombe mais le souffle de l'explosion détruit l'avion. (dambustersblog.com)

2033539_4

Sous-Lieutenant Lewis J. Burpee,abattu le 17 mai 1943 par la flak allemande.

grantham-astell-crop

Flt/Lt William Astell tué le 17 mai 1943 son Lancaster percute un pylone électrique. (dambustersblog.com)

CH-11555

Flt/Lt David John Shannon (1922 -1993)

grantham-ottley-lores

Plt/Off Warner Ottley abattu au-dessus de l'Allemagne pendant le trajet retour. (dambustersblog.com)

pl-16889

Flt/Lt Joseph C. "Joe" McCarthy, (1919 - 1998) un Américain sevant dans la Royal Canadian Air Force, pilote d'un lancaster la nuit du raid. (rcaf-arc.forces.gc.ca)

young-colour

Squadron Leader Henry M. Young (1915 -1943) son appareil s'écrase en mer au retour, au large de côtes hollandaises. (dambustersblog.com)

Les-munro

Squadron Leader John Leslie Munro (1919 - 2015)

ww2geoffreyrice01

Flt/Lt Geoffrey Rice (1917 - 1981). Ayant perdu sa bombe au-dessus d'un canal, il est contraint de rentrer en Angleterre, avant d'arriver sur l'objectif. (hinckleypastpresent.org)

barlow-lores

Flt/Lt Robert Norman .G. Barlow a 23h50 son Lancaster s'écrase après avoir heurté des lignes haute tension. (dambustersblog.com)

maudslay-crop

Squadron Leader Henry Maudslay son appareil est détruit par le souffle de sa propre bombe qui à explosée à l'impact. (dambustersblog.com)

David Maltby

Squadron Leader David Maltby. Survivant du raid il trouve la mort le 15 septembre 1943 son appareil est abattu au-dessus de la Mer du Nord au retour d'une mission.